gouvernement.qc.ca

Tribune des citoyens => La parole aux citoyens => Grands enjeux & actualité => Discussion démarrée par: editeur le novembre 02, 2009, 09:48:46 am

Titre: « C’est un deuil pour la démocratie » — Yvon Bussières
Posté par: editeur le novembre 02, 2009, 09:48:46 am
« C’est un deuil pour la démocratie »

(KG) « On sera la voix des sans-voix », a promis le conseiller Yvon Bussières, l’un des piliers du RMQ (http://www.rmq.qc.ca/) qui a choisi de déserter, l’an dernier, et de se présenter comme indépendant dans Saint-Sacrement / Belvédère.

« C’est un vote clair, le maire a la possibilité de gérer la ville avec une majorité écrasante, a constaté M. Bussières, qui a tenu d’entrée de jeu à féliciter Régis Labeaume (http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9gis_Labeaume) pour sa victoire. On va avoir un nouveau rôle à l’hôtel de ville, celui d’une opposition qui ne pourra jamais renverser le pouvoir. Il va falloir contrebalancer l’administration, s’initier à ce nouveau rôle dans mon cas puisque j’ai été président d’arrondissement pendant plus de douze ans. »

Élu pour la première fois en 1993, Yvon Bussières avait quitté le RMQ en 2008, après s’être dissocié à quelques reprises des prises de position du parti, notamment dans le dossier de la fluoration de l’eau.

« La mort du RMQ, c’est une grosse perte pour la vie démocratique de Québec. Le RMQ a fait une opposition de qualité, disciplinée, vraiment, c’est un deuil pour la démocratie de Québec. »

M. Bussières n’a pas voulu critiquer l’issue du vote. « Ce sont les citoyens qui l’ont voulu, a-t-il souligné, donc, on va vivre avec cela. »


Source: Site web du Journal de Québec (http://lejournaldequebec.canoe.ca/)