gouvernement.qc.ca

Tribune des citoyens => La parole aux citoyens => Discussion démarrée par: editeur le janvier 29, 2010, 07:58:21 am

Titre: Fardeau règlementaire: Vivre et laisser vivre
Posté par: editeur le janvier 29, 2010, 07:58:21 am
Vivre et laisser vivre

Par Robert Maheux de St-Georges de Beauce

Depuis plusieurs années, je ne prends plus de résolutions du Nouvel An.

Cette année fera exception.

Comme résolution, je bannirai de mon vocabulaire deux mots, soit SÉCURITAIRE et ENVIRONNEMENT.

Sécuritaire parce que je suis fatigué de voir, sorti de nulle part, un hurluberlu venir me dire que je ne devrais pas faire tel ou tel chose parce que ce n’est pas sécuritaire. La société croule sous les règles de sécurité, on essaie d’atteindre l’impossible risque zéro.

Voulez-vous bien me laisser vivre?

Le deuxième mot est environnement, parce que je suis sursaturé de toutes les conneries, sauce environnementale, que l’on nous sert. Le dogme écologique est dominant, c’est le royaume de la pensée unique que l’on ne peut contester sous peine d’être accusé et condamné sans procès de négationisme. Le propre de la science, c’est de douter. Dans la religion environnementale, ce n’est pas permis. J’en conclus donc qu’il n’y a plus de science dans cette mouvance.

Alors à tous les écolos endoctrinés qui ne savent plus douter et à tout ceux qui veulent régir ma vie par le biais de règlements, de permis, d’interdictions, de contraintes, d’amendes, de table de concertation, de choix de société, de consensus pour ma soi-disant sécurité ou pour sauver la planète de l’hypothétique apocalypse, veuillez avoir l’amabilité de cesser de m’empoisonner la vie.


Source: Site web du Journal de Québec (http://lejournaldequebec.canoe.ca/)