gouvernement.qc.ca

Tribune des citoyens => La parole aux citoyens => Discussion démarrée par: editeur le février 06, 2010, 07:48:23 pm

Titre: Loto-Québec en ligne: Suivons la mafia!
Posté par: editeur le février 06, 2010, 07:48:23 pm
Suivons la mafia!

Par Richard Martineau

Ainsi, pour enlever des revenus à la mafia, Loto-Québec (http://lotoquebec.com/) a décidé qu’elle se lançait dans les casinos en ligne et qu’elle viderait elle-même les poches des joueurs compulsifs.

Avouez que c’est une logique plutôt tordue. Au lieu de statuer lui-même ce qui est moral et ce qui ne l’est pas, l’État se laisse dicter ses actes par le crime organisé. C’est la mafia qui va décider ce qui est acceptable ou pas socialement, c’est elle qui bat la mesure et qui nous indique où est le Nord!

« La mafia est dans le vidéo-poker? On va aller dans le vidéo-poker! »

« La mafia est dans les casinos en ligne? On va aller dans les casinos en ligne! »

PAGES ROSES

Pourquoi ne pas appliquer la même logique à la drogue ou à la prostitution, alors?

« Parce que la société n’est pas rendue là », répondent les sages de Loto-Québec.

Si « la société n’est pas prête à légaliser la prostitution », comme vous l’affirmez, voulez-vous me dire pourquoi il y a des annonces d’agences d’escortes dans tous les journaux et même dans les Pages jaunes, entre « Escaliers roulants » et « Ésotérisme »?

À ce que je sache, personne n’a protesté devant les bureaux des Pages jaunes pour qu’on retire ce genre de pub.

« Montreal Kittens, Canadienne, Italienne, Espagnole, Russe, Beauté et satisfaction garanties, Visa, MasterCard, American Express, 24 heures/7 jours… »

Pourquoi on appelle ce genre de filles, selon vous? Pour jouer au bridge? Pour discuter du possible retour de François Legault à la politique?

VILLAGE PEOPLE

Autre logique tordue : comme nous l’a appris mon confrère Marc Pigeon, la semaine dernière, le service de police de la ville de Montréal (http://ville.montreal.qc.ca/) a décidé de commercialiser ses services. Vous pourrez louer des flics pour assurer votre sécurité, surveiller votre entreprise, etc.

« Ma vision ultime, c’est que le service de police s’autofinance », a expliqué le directeur adjoint de la police de Montréal. On demande même au personnel « d’être créatif » et « de repérer les opportunités d’affaires ».

Pendant qu’aux États-Unis l’entreprise privée loue ses services à l’armée, ici, ce sont les flics qui se transforment en représentants de commerce.

Vous cherchez du boulot, les amis ? Allez au 281, le célèbre bar de danseuses pour dames, rue Sainte-Catherine, à Montréal. Tous les jeudis soir, la propriétaire organise des auditions.

Qui sait? Si vous êtes bons, madame pourrait présenter des soirées Flics toutes les semaines. Vous pourrez vous brasser la matraque sur les succès des Village People pendant que des bandits « créatifs », toujours prêts à repérer « les opportunités d’affaires » défoncent nos maisons et volent nos autos.

JE VOIS ROUGE

La semaine dernière, au vu et au su de tous, le conseil de bande de Kahnawake a décidé d’expulser hors de la réserve tous ceux qui ne sont pas Mohawks. Vingt-six personnes « non autochtones » ont reçu un avis d’éviction.

Les sociologues de l’UQAM (http://www.uqam.ca/) ont-ils écrit des lettres ouvertes afin de pourfendre le racisme de cette bande de zozos?

Non : ils sont trop occupés à envoyer des textes songés au Devoir afin de fustiger les « racistes » québécois qui empêchent les gentils barbus d’obliger leurs femmes à porter un habit d’apiculteur en plein été…

Parfois, j’ai le goût de monter sur un pont et de crier!


Source: Site web du Journal de Québec (http://lejournaldequebec.canoe.ca/)