décembre 18, 2017, 05:36:21 am

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Voir les contributions

Cette section vous permet de consulter les contributions (messages, sujets et fichiers joints) d'un utilisateur. Vous ne pourrez voir que les contributions des zones auxquelles vous avez accès.


Sujets - editeur

Pages: [1] 2 3 ... 372
1
On aurait pensé qu'avec les milliers d'article publiés et re-publiés dans ces pages, la classe politique aurait compris l'importance de "servir les citoyens qui les ont élu" mais non, que ce soit au fédéral, au provincial ou au municipal, on les découvre continuellement en train de manigancer, pas toujours subtilement, contre "le peuple".

Nos politicos sont abonnés aux groupes d'intérêts privés qui ne cherchent jamais l'équilibre mais plutôt à déséquilibrer le système en leur faveur.

Ce n'est pas beau...

Les citoyens que nous sommes n'en peuvent plus de se faire tondre à chaque chèque de paie pour ensuite voir de quelle manière leurs deniers sont canalisés vers des causes qui ne les servent pas.

Alors voilà, il y aurait tellement de choses à mettre ENCORE et ENCORE dans ce forum mais on dirait que je manque de temps. Si quelqu'un veut aider, simplement m'envoyer un courriel à [email protected].

Tenez bon, il y a du bon dans ce monde et c'est à nous de faire une différence.

Alors je vais continuer à payer pour que ce forum survive, avec les immenses quantités d'informations utiles qu'il contient, en souhaitant que ça vous intéresse et que ça vous amène une plus value.

Merci de visiter ce forum!

2
Ceux qui ont déjà tenté d'ouvrir un forum, comme celui-ci, ont remarqué à quel point c'est une passoire, au chapitre des inscriptions.

Les abuseurs, trolls, spammers et splogueurs auraient à peine pris quelques heures ou jours pour complètement détruire ce forum avec des millions de messages pour du Viagra ou des sacs contrefaits.

C'est devenu IMPOSSIBLE d'opérer un forum ouvert, sans surveillance constante, à cause de ces spammers souvent basés en Russie, en Roumanie, en Pologne, en Chine ou même, aux États-Unis.

C'est à cause de ces spammers que j'empêche les nouvelles inscriptions à ce forum. Dès que j'ouvre une porte, ils commencent immédiatement à abuser ce forum. Même sans publier de messages, ils vont "soumettre", genre, 400,000 nouveaux "membres" par jour, dans le but de polluer ce forum si, par mégarde, je devais approuver l'un de ces comptes, en pensant qu'il est "légitime".

Ces spammers sont des cancers, pour l'internet et pour les forums mais aussi, pour la liberté d'expression.

Leur activité toxique est si systématique, à travers tous les "scripts PHP" de forums (SMF, PHPBB, MyBB, Vanilla et autres) que ça ressemble à une attaque en règle contre tout forme d'expression du public.

Il y a bien WordPress and son plugin bbPress qui ont une meilleure protection grâce à Akismet mais ce n'est pas encore assez efficace. Les spammers finissent par attaquer les ressources en tentant d'installer leurs comptes artificiels.

Disons que c'est vraiment décourageant de voir à quel point c'est difficile de faire fleurir une communauté en ligne quand les spammers n'attendent qu'une toute petite ouverture pour venir ABUSER du forum... et le détruire.

Je dis détruire parce que lorsque leurs inscriptions toxiques se mélangent aux vraies inscriptions, ça devient byzantin de les départager. Et on finit par jeter le forum aux poubelles, avec tous les trésors qui s'y trouvent, encore.

C'est pour ça que l'inscription n'est pas possible dans ce forum.

Mais j'aimerais bien qu'un jour, l'inscription redevienne possible et que tout le monde puisse participer aux échanges. Ce serait bien plus intéressant!

3
Cher Amis,

Je suis ravi de vous accueillir dans les pages de ce forum.

Vous y trouverez des trésors de nouvelles provenant des grands médias et aussi, des opinions tranchées sur des sujets qui ont fait l'actualité avant mais qui ont encore des impacts dans notre quotidien, aujourd'hui.

S'il est une chose qu'on remarque, c'est que la politique déçoit les citoyens, sans fin.

Mensonges et demi-vérités minent notre démocratie.

C'était écrit dans le ciel que si les citoyens se faisaient mentir en 2007, ils se feraient encore mentir, en 2016.

Il n'y a plus aucun article publié dans ce forum depuis quelques années mais bon, c'est clair que rien ne s'arrange. Les pauvres deviennent plus pauvres alors que les riches s'enrichissent. La santé, l'éducation et les transports demeurent des trous noirs pour nos finances publiques et la monnaie continue d'être émise dans le seul et unique but de favoriser, unilatéralement, les banquiers.

L'information-spectacle des grands médias consiste à nous choquer sans jamais vraiment contribuer à aller en profondeur dans la nouvelle. Ça nous laisse avec un sentiment d'impuissance alors que nous devrions, au contraire, se sentir forts devant notre destinée.

Alors voilà, j'en suis là, comme vous, à me demander où on s'en va ; )

4
La parole aux citoyens / Pour vous informer... novembre 2015
« le: novembre 26, 2015, 10:16:36 pm »
La dernière fois que je me suis occupé de publier dans ce forum remonte à 2012 et là, on est rendus en novembre 2015!

Oui, j'avais d'autres projets et j'ai publié des centaines de nouvelles ailleurs, notamment dans mes blogues, comme...


Ainsi que dans mes forums, comme http://forum.chaudiere.ca/

Alors voilà, je suis là ; )

5
De simples députés conservateurs livrent en coulisse une lutte qui semble perdue d'avance concernant les réductions de service chez Via Rail qui obligent certaines localités à se démener pour trouver d'autres options de transport.

Plusieurs petites villes ont été touchées par cette décision, particulièrement dans les Maritimes et le sud-ouest de l'Ontario. Le transporteur ferroviaire national a notamment coupé le nombre de départs hebdomadaires entre Halifax et Montréal ainsi qu'entre Toronto et Vancouver, en plus de diminuer le nombre d'arrêts dans certaines municipalités comme Sarnia, Kitchener et Stratford en Ontario.

Environ 20 % des gares de Via Rail sont aussi dépourvues de personnel, dont plus récemment Sackville au Nouveau-Brunswick.

L'augmentation du service dans le corridor Québec-Montréal-Ottawa-Toronto annoncée la semaine dernière par le transporteur est une maigre consolation pour la population.

« Malheureusement, Via a décidé de se concentrer sur le « triangle » et de laisser tomber les autres villes en Ontario et, peut-être, dans le reste du Canada, a déploré Carl Zehr, le maire de Kitchener. Je comprends les problèmes de budget, mais c'est aussi à Via de présenter un autre point de vue au gouvernement fédéral afin de redevenir le transporteur ferroviaire qui a permis de bâtir ce pays. »

Le président de Via Rail, Marc Laliberté, a déclaré que l'achalandage était tout simplement trop bas sur certaines lignes et que la société d'État avait dû faire un choix.

Le transporteur tente maintenant d'aider les passagers à combiner le train avec d'autres modes de transport comme l'autobus et l'avion. Par exemple, Via Rail et Maritime Bus partagent maintenant des terminus et offriront un guichet unique de réservation en ligne dès l'an prochain.

« Nous avons besoin de partenaires et nous sommes prêts à conclure un partenariat avec n'importe quelle compagnie qui aimerait utiliser notre système de distribution, nos services sur le web et même nos gares, a affirmé M. Laliberté en entrevue. S'il y a une entreprise d'autobus, de taxi ou n'importe qui d'autre qui veut collaborer avec nous, nous sommes plus qu'ouverts à cette possibilité. »

Mais certains élus conservateurs provenant des villes concernées par les réductions ont exprimé de l'inquiétude par rapport à la situation et cherchent des solutions. Via Rail bénéficie d'une relative autonomie par rapport à Ottawa, mais le gouvernement doit tout de même approuver ses plans stratégiques.

« Selon moi, ce que Via Rail doit vraiment faire, c'est augmenter l'achalandage et ce n'est pas en retirant les employés de ses gares dans des régions métropolitaines majeures comme celle de Kitchener et Waterloo qu'elle va y arriver », a tranché le député conservateur Stephen Woodworth.

« Nous ne sommes pas dans une période de grandes dépenses, mais il faut parfois voir plus loin que ça quand il s'agit de questions importantes et nous n'y sommes pas parvenus pour le moment. Mais je sais que nous discuterons bientôt du sujet avec les ministres responsables », a pour sa part indiqué Robert Goguen, un député conservateur du Nouveau-Brunswick.

Le gouvernement conservateur n'a toutefois pas manifesté sa volonté d'agir dans ce dossier.

Dans son budget 2012, il a diminué de 41 millions de dollars sur trois ans le financement qu'il verse à Via Rail. Les députés conservateurs siégeant au comité de la Chambre des communes sur le transport ont également bloqué une motion présentée par l'opposition, qui voulait questionner la direction du transporteur au sujet des réductions.

Ni le ministre des Transports, Denis Lebel, ni le ministre d'État pour les Transports, Steven Fletcher, n'étaient disponibles pour commenter les réductions chez Via Rail.

Brayden Akers, un porte-parole de M. Fletcher, a cependant souligné que les activités du transporteur devaient se plier à la demande. Il a fait remarquer que le fédéral avait consacré 1 milliard de dollars depuis 2007 à la rénovation des trains et des gares.

« Via ajuste ses horaires afin de satisfaire les besoins des passagers comme le ferait n'importe quel transporteur, ce qui est une façon responsable de dépenser l'argent des contribuables », a affirmé M. Akers.

Le député néo-démocrate Yvon Godin a de son côté déclaré qu'il trouvait que les raisons données par Via Rail pour réduire son service ne tenaient pas la route, citant les résultats du troisième trimestre qui montrent que le bénéfice net annuel du transporteur s'élève jusqu'à présent à 16,9 millions de dollars.

« Le gouvernement soutient que Via est autonome et qu'il ne peut donc pas intervenir. C'est une belle manière de dire non, a affirmé M. Godin. Mais lorsqu'il veut s'impliquer, il n'a pas peur de le faire. Quand il a voulu s'impliquer dans le lock-out de Postes Canada, il l'a fait. Il doit donner une mission à Via Rail. »


Source: Site web de Radio-Canada

6
Les avocats de Dominique Strauss-Kahn et de Nafissatou Diallo se réunissent lundi à New York pour un règlement financier. Ils tenteront de mettre fin à la saga judiciaire liée aux accusations de Mme Diallo, qui affirme avoir été victime d'une tentative de viol.

En août 2011, la justice américaine a abandonné les poursuites pénales contre l'ancien patron de Fonds monétaire international, en raison des doutes sur la crédibilité de son accusatrice.

Après l'abandon des poursuites pénales, Nafissatou Diallo a porté plainte au civil devant un tribunal du Bronx.

La rencontre de lundi aura lieu le même jour où se tient une audience d'environ 30 minutes au tribunal du Bronx en présence de Nafissatou Diallo, de ses avocats, et de ceux de Dominique Strauss-Kahn.

Le juge chargé du dossier n'a pas requis la présence de M. Strauss-Kahn à cette audience, qui vise à faire le point sur les négociations menées ces derniers mois pour parvenir à cet accord.

Mais il a demandé celle de Mme Diallo pour qu'elle approuve les termes de l'accord s'il est effectivement conclu.

Les avocats de Dominique Strauss-Kahn ont reconnu en novembre qu'il y avait eu des pourparlers de règlement, mais ils ont démenti les informations rapportées par la presse française faisant état d'un montant de 6 millions de dollars accordé par M. Strauss-Kahn à Nafissatou Diallo.

Les avocats de Mme Diallo ont quant à eux refusé de commenter les pourparlers.

Si l'accord est finalisé, DSK en aura fini avec les tribunaux américains 19 mois après le scandale et une saga judiciaire.

En mai 2011, la femme de chambre a accusé Dominique Strauss-Kahn de l'avoir forcée à pratiquer une fellation et d'avoir tenté de la violer.

M. Strauss-Kahn s'en est défendu affirmant que Mme Diallo était consentante.

Cette affaire a amené Dominique Strauss-Kahn, 63 ans, à démissionner de son poste du FMI après l'arrestation largement médiatisée.

Par ailleurs, l'homme est toujours accusé de proxénétisme aggravé lié à un réseau de prostitution oeuvrant dans un hôtel de luxe en France.

Un tribunal français doit se prononcer le 19 décembre sur sa tentative visant à obtenir un rejet de ces accusations.


Source: Site web de Radio-Canada

7
Grands enjeux & actualité / Recul anticipé du prix du pétrole en 2013
« le: décembre 10, 2012, 11:17:50 am »
Les risques d'une correction du prix du baril de pétrole seront élevés en 2013, selon plusieurs analystes. Certains d'entre eux anticipent une baisse de 35 % du prix du brut échangé à Londres.

La firme Longview Economics souligne que pour la première fois en cinq ans, l'augmentation de la production aura dépassé de 800 000 barils la hausse de la demande mondiale en 2012. Ses analystes s'attendent à des surplus en 2013 également, ce qui pourrait pousser les prix à la baisse. Le prix du pétrole échangé à Londres pourrait atteindre 70 $US le baril, selon cette firme.

Ce phénomène s'explique en bonne partie par l'accélération de la production pétrolière dans les pays qui ne font pas partie de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

Aux États-Unis, la production pétrolière a atteint son plus haut niveau en 15 ans en septembre, avec l'extraction de 6,5 millions de barils. Le Dakota du Nord a multiplié sa production par six depuis cinq ans. Cet État pompe maintenant autant de pétrole que le Qatar, qui est membre de l'OPEP. Le Canada a également accéléré l'extraction de brut des sables bitumineux.

Les membres de l'OPEP se sentent menacés par cette nouvelle réalité, qui sera à l'ordre des discussions lors de leur réunion prévue cette semaine à Vienne, en Autriche. L'organisation pourrait décider de réduire sa production afin de soutenir les prix de l'énergie, mais les analystes estiment que cette méthode serait inutile puisque les marchés financiers sont très conscients que les capacités de production de l'OPEP excèdent de plus en plus la demande.

En 2005, l'OPEP avait un coussin d'à peine 1 million de barils de pétrole par jour, soit l'équivalent de 1 % de la demande. D'ici l'an prochain, cet excédent atteindra 3,1 millions de barils par jour, soit 3,5 % de la demande. En 2017, le surplus atteindra 5,9 millions de barils par jour, soit 6,4 % de la demande mondiale. Il s'agira du plus important écart entre l'offre et la demande depuis 2002.

L'Agence internationale de l'énergie prévoit que la demande mondiale en pétrole grimpera de 670 000 barils cette année.


Source: Site web de Radio-Canada

8
Jenni Rivera, une vedette mexicano-américaine de la musique, a trouvé la mort dans l'écrasement d'un avion dans le nord du Mexique dimanche.

Les débris de l'appareil dans lequel se trouvait Jenni Rivera ont été retrouvés dans une région montagneuse et il semble qu'il n'y aurait aucun survivant, ont annoncé les autorités.

Les membres de sa famille ont déclaré être en deuil, et le frère de Mme Rivera devait se rendre au Mexique lundi pour identifier les restes de la chanteuse.

L'engin, un Learjet 25 immatriculé aux États-Unis, a été porté disparu peu de temps après son décollage, tôt dimanche de Monterrey en direction de Toluca.

Dans une entrevue accordée au réseau Televisa, M. Ruiz Esparza a déclaré que rien parmi les débris n'était reconnaissable, « matériel ou humain ». L'impact au sol a été tellement puissant que les restes de l'avion sont éparpillés sur un secteur s'étendant de 250 à 300 mètres. L'avion est presque méconnaissable, a ajouté le ministre.

Les débris ont été retracés près de la ville de Iturbide, dans la Sierra Madre orientale, sur un terrain très accidenté. Les autorités mexicaines ne peuvent dire ce qui a causé l'écrasement.

Des médias locaux et des vedettes mexicaines ont présenté leurs condoléances à la famille de Mme Rivera, qui a vendu plus de 15 millions de disques, mais les autorités n'avaient toujours pas confirmé qu'elle se trouvait à bord de l'avion.

Âgée de 43 ans, Jenni Rivera est née et a grandi à Long Beach, en Californie. Elle est l'une des plus grandes vedettes d'un genre de musique régionale appelé « grupero music », qui s'apparente à de la musique folk. Surnommée « La Diva de la Banda », Jenni Rivera est adorée par des admirateurs des deux côtés de la frontière.

Elle a récemment divorcé de son troisième mari, qui a déjà été détenu à un aéroport de Mexico avec des dizaines de milliers de dollars en argent comptant. Elle avait aussi présenté des excuses publiques après que son frère eut attaqué un admirateur en état d'ébriété qui l'avait agressée verbalement en 2011.


Source: Site web de Radio-Canada

9
Le Monde / Depardieu s'installerait en Belgique pour payer moins de taxes
« le: décembre 10, 2012, 11:10:36 am »
Le maire de la petite municipalité de Néchin, en Belgique, confirme que le célèbre acteur français Gérard Depardieu compte désormais parmi ses résidants. Selon certaines sources, M. Depardieu a choisi Néchin pour échapper à la fiscalité française désormais plus restrictive pour les citoyens les plus fortunés.

Le budget 2013 du nouveau président français, François Hollande, prévoit une taxation de 75 % dès le premier million d'euros de revenus déclarés, comparativement à 50 % en Belgique. Cette mesure a rendu furieux plusieurs Français parmi les plus riches.

Le réseau RTL rapporte que le maire de Néchin, Daniel Senesael, a toutefois assuré que d'autres raisons avaient contribué à la décision de Gérard Depardieu de s'installer en Belgique. Gérard Depardieu n'a pas encore commenté l'information sur son déménagement qui se serait produit vendredi dernier.

M. Depardieu ne serait pas le premier Français fortuné à avoir choisi de s'installer à Néchin. La municipalité est située à deux pas de la frontière avec la France, à quelques kilomètres de la ville française de Lille.


Source: Site web de Radio-Canada

10
Finances / Les Québécois à contribution pour le déficit zéro
« le: novembre 21, 2012, 10:22:08 am »
Le ministre des Finances du Québec, Nicolas Marceau, respecte l'engagement de son parti de renouer avec l'équilibre budgétaire en 2013-2014, mais certaines promesses faites par le Parti québécois (PQ) lors de la campagne électorale sont abandonnées et les contribuables devront composer avec des hausses de taxes et de tarifs.

Dès mercredi, les cigarettes et l'alcool sont taxés davantage, soit 50 ¢ sur un paquet de cigarettes et 0,72 ¢ pour une caisse de 24 bières notamment. Le ministre Marceau a d'ailleurs confirmé les changements déjà annoncés pour rendre la taxe santé progressive alors que le PQ avait promis de l'éliminer.

De plus, les tarifs d'électricité augmenteront (d'ici cinq ans environ 120 $ de plus pour une maison de taille moyenne chaque année) contrairement à l'engagement du gouvernement. C'est toutefois moins que ce que prévoit le précédent gouvernement Bachand, qui avait annoncé une hausse de 20 % sur cinq ans.

Pour justifier ces changements de position, le ministre Marceau a rappelé que sa marge de manoeuvre était limitée dans ce « budget d'austérité » puisque les revenus de la province étaient plus faibles que prévu, en raison du ralentissement économique, et que les dépenses étaient plus élevées, avec des dépassements de coûts. Le ministre des Finances devait trouver 1,6 milliard de dollars. Malgré tout, la volonté de revenir au déficit zéro reste.

Nous atteignons un objectif que le gouvernement précédent n'était plus en mesure d'atteindre.

— Nicolas Marceau


Les revenus seront égaux aux dépenses de la province en 2013-2014 à 72,8 milliards de dollars. Toutefois, Québec devra modifier la Loi sur l'équilibre budgétaire pour exclure une perte comptable de 1,8 milliard de dollars pour 2012-2013 en lien avec la fermeture déjà annoncée de la centrale nucléaire Gentilly-2.

Pour atteindre l'équilibre budgétaire, le gouvernement prévoit d'ailleurs mettre à contribution les sociétés d'État, dont Hydro-Québec, qui éliminera 2000 postes par attrition en 2013, et les commissions scolaires recevront 150 millions de dollars par an en moins.

L'objectif du gouvernement est de « mieux gérer pour mieux choisir », a indiqué le président du Conseil du Trésor, Stéphane Bédard, en point de presse. Il a répété que son gouvernement voulait mieux contrôler les dépenses que l'administration précédente, surtout celles des infrastructures.

C'est un budget responsable, on s'attend à ce que les partis d'oppositions agissent de manière responsable.

—  Stéphane Bédard, président du Conseil du Trésor


Pour les familles

Parmi les nouvelles mesures annoncées qui auront un impact sur les contribuables, Québec met en place un crédit d'impôt remboursable de 20 % des frais pour les activités physiques, artistiques et culturelles des enfants de 6 à 16 ans pour un maximum de 100 $ par enfants d'ici 2017.

Le budget prévoit également la création de 28 000 nouvelles places dans les garderies à 7 $ d'ici 2016-2017.

Vers une hausse des redevances minières

« On va changer le régime des redevances minières au cours des prochains mois », a confirmé Nicolas Marceau. Le PQ avait promis de hausser les redevances en campagne électorale. L'échéancier était trop serré, a expliqué le ministre des Finances, pour en tenir compte dans le budget 2013-2014.

M. Marceau a assuré qu'il était possible de mettre en place le nouveau régime sans avoir à représenter un budget.

Stimuler l'économie

« Nous souhaitons stimuler l'investissement privé pour soutenir l'enrichissement des Québécois », a déclaré le ministre Marceau. Le budget prévoit notamment la mise en place d'un congé fiscal sur 10 ans pour des projets privés de plus de 300 millions de dollars, notamment pour le secteur manufacturier. La création de la Banque économique du Québec a notamment été confirmée.


Source: Site web de Radio-Canada

11
Finances / Budget Marceau: Dans la poche des contribuables
« le: novembre 21, 2012, 10:15:16 am »
Pour réduire le déficit budgétaire, le gouvernement va chercher de l'argent dans la poche des contribuables avec des hausses de taxes, tarifs et impôts.

Les fumeurs et amateurs d'alcool feront les frais d'une hausse de taxe.

  • 50 ¢ sur un paquet de cigarettes (2 ¢ par cigarette)
  • 3 ¢ sur une bouteille de bière
  • 17 ¢ sur une bouteille de vin
  • 26 ¢ sur une bouteille de spiritueux.

Ces augmentations rapporteront à l'État 230 millions de dollars à partir de 2013-2014.

Les tarifs d'électricité des particuliers augmenteront aussi au rythme de l'inflation. D'ici cinq ans, la facture annuelle pour une maison de taille moyenne aurait augmenté de 120 $. Le gouvernement Marois annule ainsi la hausse annoncée par les libéraux de 20 % de ces tarifs sur cinq ans.

« Après cinq ans, pour une maison de taille moyenne, cela représentera une économie de 288 $ par année », a expliqué le ministre des Finances, Nicolas Marceau.

 Au chapitre de l'impôt des particuliers, le budget Marceau confirme l'ajout d'un nouveau palier d'imposition pour ceux qui gagnent plus de 100 000 $. Le taux d'imposition des revenus au-delà de ce seuil augmente de 24 % à 25,75 %. Ce palier additionnel porte le taux marginal maximal combiné (fédéral et provincial) à 49,97 %.

Le budget confirme par ailleurs la transformation de la taxe santé de 200 $ par personne à une contribution progressive.« Au total, 4,4 millions de Québécois, plus des deux tiers des contribuables, paieront moins ou en seront exemptés [de la contribution santé] en 2013. Dorénavant, chaque personne paiera en fonction de sa propre capacité financière », a dit le ministre.

Les personnes gagnant moins de 18 000 $ seront exemptées, alors que celles gagnant moins de 42 000 $ verront leur contribution réduite. Cette modification entrera en vigueur seulement en 2013.

Le manque à gagner de cette modification sera comblé par la hausse d'impôts des plus riches.


Source: Site web de Radio-Canada

12
Avec Nintendo, c'était Noël deux mois avant le temps mardi après-midi à la Maison du développement durable à Montréal. Il y avait des consoles Wii U partout avec les nouveaux jeux qui sortiront uniquement le 18 novembre en même temps que la console nouveau genre et son gamepad qui remplacera les manettes.

Les amateurs de la petite console 3DS et de la 3DS XL n'étaient pas en reste avec quelques nouveautés qui seront dans la boutique en ligne bientôt et téléchargeables pour quelques dollars.

Parmi les gros jeux pour la Wii U, il y avait Call of Duty Black Ops 2 d'Activision, Zombi U d'Ubisoft, FIFA13 d'Electronic Arts, Scribllenauts Unlimited de 5TH Cell et publié par Warner Bros, sans compter un jeu de Disney, Ninja Gaiden, et les titres de Nintendo comme New Super Mario Bros U et Nintendo Land.

Ce qui est impressionnant avec les jeux conçus pour la Wii U, c'est le côté asymétrique du mode de jeu. Les développeurs qui s'en donnent la peine proposent une nouvelle manière de jouer avec un écran tactile et un grand écran. C'est comme si l'on avait fait éclater le concept de la Nintendo DS et la console en deux parties pour conserver le meilleur des deux mondes : un écran pour l'aventure, un mode tactile pour des fonctions impossibles à proposer avec une manette traditionnelle, et des boutons sur le fameux gamepad pour donner un contrôle plus conventionnel au mode de jeu.

Avec FIFA13, le jeu de soccer d'EA Sports, on découvre avec le producteur Matt Prior comment une personne qui n'est pas un joueur de haut niveau peut avoir un plaisir à jouer une partie sur la surface gazonnée. Le gamepad donne des avantages que les joueurs occasionnels maîtriseront mieux comme le coup de pied vers le but. Le but apparaît sur le pavé tactile, le joueur humain choisit la zone où viser et le joueur de soccer exécute son mouvement. Et c'est le but.

Zone tactile

Dans la zone tactile, on peut choisir les mouvements des joueurs, mais plus encore modifier la tactique à la volée, ajuster la stratégie d'attaque ou de défense en temps réel, voir les statistiques de ses joueurs et des adversaires pour mettre le meilleur défenseur collé comme son ombre sur le meilleur attaquant adverse. «Cette nouvelle approche permet d'attirer le joueur occasionnel dans un jeu qu'il n'aurait pas utilisé avec le mode traditionnel de la manette», souligne Matt Prior.

On peut voir la même chose dans Call of Duty et Zombi U, jeux dans lesquels le gamepad permet un contrôle en temps réel impossible à réussir avec une simple manette : changement d'armement, analyse de l'environnement, minicarte du territoire et action à effectuer. Dans Zombi U, une aventure de zombies qui se passe à Londres développée par Ubisoft Montpellier, le gamepad devient le viseur lorsqu'on utilise le zoom avec la carabine du tireur d'élite.

La quinzaine de jeux présentés mardi fait partie de la cinquantaine de nouveautés qui seront mises en marché entre le lancement de la Wii U le 18 novembre et le mois de mars, soulignait Julie Gagnon, porte-parole de Nintendo Canada.


Source: Site web du Le Soleil

13
Santé et Services sociaux / Les petits fruits à la rescousse du cerveau
« le: octobre 24, 2012, 11:11:42 pm »
Les bienfaits des petits fruits pour la santé sont bien connus, notamment pour leur rôle dans la prévention contre le cancer. Des chercheurs québécois et français unissent maintenant leurs efforts pour créer des aliments permettant de favoriser la santé du cerveau.

Le projet Neurophénols a pour but de créer une gamme de produits novateurs composés à partir d'extraits de fruits riches en polyphénols, ces molécules issues du secteur végétal dont on sait qu'elles agissent positivement sur la santé, afin de mieux prémunir la population contre les maladies neurodégénératives comme la maladie d'Alzheimer.

Il rassemble autour d'une même table des partenaires privés et publics. Au Québec, quatre groupes seront appelés à y participer. La compagnie Fruit D'Or fournira d'abord la matière première du projet. Cette entreprise située dans la région Centre-du-Québec est spécialisée dans la transformation de la canneberge et des bleuets. Par la suite, la compagnie Nutra Canada, de Champlain en Mauricie, fabriquera les extraits de fruits, et Atrium Innovations, qui a son siège social à Québec, fabriquera des compléments alimentaires.

La dimension clinique du projet sera pour sa part assurée par l'Institut des nutraceutiques et des aliments fonctionnels (INAF) de l'Université Laval, sous la supervision du chercheur Frédéric Calon, professeur à la Faculté de pharmacie de la même université.

Spécialisé en neuropharmacologie, c'est-à-dire les médicaments ayant un impact sur le cerveau, l'universitaire convient travailler plus souvent avec des pilules. Mais, dit-il, «on sait très bien que l'alimentation a beaucoup d'impact sur les fonctions cognitives». Dans un contexte de vieillissement de la population, dit-il, il y a clairement un intérêt marqué pour des aliments jouant un rôle sur ce plan. Il testera donc l'effet de divers extraits sur des fonctions comme la mémoire ou la capacité d'attention, d'abord sur des animaux et ensuite sur des humains.

«Projet d'envergure»

Les chercheurs de l'INAF s'associeront en outre à des chercheurs français pour déterminer comment des extraits de petits fruits provenant des deux territoires pourraient être fusionnés pour créer ainsi une amplification de l'effet des polyphénols.

Pour M. Calon, «il s'agit d'un projet modèle d'envergure» en raison des nombreux intérêts qu'il regroupe. La provenance privée et publique des fonds est un «maillage d'avenir», croit-il également.

Investissements

Au Québec, les trois entreprises privées investiront 950 000 $ dans le projet Neurophénols, alors que le gouvernement provincial y mettra 300 000 $ et la Ville de Québec, 55 000 $. L'implication du palier municipal passe par la démarche ACCORD, pour Action concertée de coopération régionale de développement, qui vise à positionner les régions du Québec à l'échelle internationale.

Les participants en France sont l'Unité mixte de recherche NutriNeuro (Institut national de la recherche agronomique INRA et Université de Bordeaux), l'Institut polytechnique de Bordeaux, l'École nationale vétérinaire agroalimentaire et de l'alimentation ONIRIS, Activ'inside, SPF-Diana, Polyphénols biotech et l'ADERA. Il n'a pas été possible de savoir combien d'argent sera investi de l'autre côté de l'Atlantique, mais, selon M. Calon, les travaux y sont plus avancés.

Il croit que des résultats finaux pourraient sortir autour de 2014-2015. La participation étroite des compagnies privées pourrait faire en sorte que la commercialisation d'aliments enrichis se fasse ensuite très rapidement.


Source: Site web du Le Soleil

14
Pas moins de 86 incidents liés à la consommation de boissons énergisantes ont été rapportés ces dernières années à Santé Canada. Parmi ceux-ci, trois décès, pour lesquels le ministère ne peut toutefois affirmer qu'il y a un lien direct.

Le décès par arythmie cardiaque d'une adolescente américaine qui avait consommé une importante quantité de boisson énergisante relance le débat sur la pertinence de resserrer les règles de vente de ces produits. L'Association pour la santé publique du Québec (ASPQ) y voit une nouvelle occasion de demander au gouvernement québécois d'en interdire la vente aux mineurs.

L'organisation réagissait mardi au dépôt d'une poursuite intentée vendredi en Californie contre le fabricant des boissons Monster Energy à la suite de la mort d'une jeune fille de 14 ans. Celle-ci a subi une intoxication à la caféine après avoir bu deux boissons Monster de 24 onces (700 ml) en 24 heures. L'enfant souffrait d'une maladie héréditaire pouvant affaiblir les vaisseaux sanguins.

Selon Émilie Dansereau-Trahan, chargée de projet sur les saines habitudes de vie au sein de l'ASPQ, cette nouvelle, combinée à l'annonce, lundi, d'une enquête de l'Agence américaine des aliments sur cinq décès et une crise cardiaque qui pourraient être reliés à la consommation de Monster, illustre la nécessité de mieux réglementer la vente des boissons énergisantes et des produits dérivés et d'en interdire la vente aux moins de 18 ans.

Un contenant de 24 onces vendu aux États-Unis contient 240 mg de caféine, ce qui porte à 480 mg la quantité consommée par l'adolescente dans 1400 ml de boisson. Or, les nouvelles normes édictées en octobre 2011 par Santé Canada concernant la limite maximale de caféine dans les boissons énergisantes sont de 400 mg par litre, ou de 180 mg par portion.

Pour Mme Dansereau-Trahan, ce qui s'est produit aux États-Unis «aurait pu arriver au Canada». Elle estime d'ailleurs que les quantités autorisées par Santé Canada sont encore trop élevées.

«Un abaissement conséquent»

Le ministère fédéral dit prendre au sérieux les informations émanant des autorités américaines. Selon le directeur général des aliments à Santé Canada, Samuel Godefroy, les nouvelles mesures adoptées ici constituent «un abaissement conséquent» par rapport à ce qui a cours aux États-Unis et dans d'autres pays. La limite de 180 mg par portion s'applique ainsi aux formats jusqu'à 750 ml.

Santé Canada fixe par ailleurs à 400 mg par jour la limite de caféine à ne pas dépasser pour un adulte, et ce, toutes sources confondues, qu'il s'agisse de café, thé, chocolat, cola ou boissons énergisantes.

Cela dit, M. Godefroy convient qu'il faut favoriser l'éducation et la sensibilisation, en collaboration avec les instances provinciales.

Un point de vue que partage le cardiologue Paul Poirier, selon qui la solution passe davantage par l'éducation et la sensibilisation que par l'interdit, qui aurait un effet attractif sur les jeunes.

Il est maintenant courant de voir arriver dans les urgences des hôpitaux des jeunes adultes ayant des palpitations cardiaques. La consommation de breuvages énergisants fait maintenant partie du questionnaire de routine, dit-il.

Tout comme l'ASPQ, le médecin relève la trop grande accessibilité des produits et l'important plan marketing des compagnies envers les jeunes.

Au Québec, la vente de boissons énergisantes est interdite dans les établissements scolaires et de santé. Mais la plus récente enquête sur la santé des jeunes du secondaire révèle que 43 % d'entre eux en consomment en quantités variables. Un commis de dépanneur questionné mardi par Le Soleil indiquait que les jeunes étaient de bons clients.


Source: Site web du Le Soleil

15
Par: Pierre Pelchat

La malbouffe et la consommation de boissons gazeuses chez les milliers de jeunes du secondaire demeurent inquiétantes pour générer à terme des problèmes de santé.

C'est le commentaire qu'a exprimé, lundi, la coordonnatrice du programme sur les saines habitudes de vie au ministère de la Santé, Lyne Mongeau, en réaction à la publication d'une vaste enquête statistique sur la santé des jeunes du secondaire.

«On constate que 36 % des garçons et 27 % des filles consomment trois fois et plus par semaine des aliments de casse-croûte ou ce qu'on appelle la malbouffe. C'est préoccupant», a-t-elle affirmé.

De plus, elle a déploré la faible consommation de fruits et de légumes qui est souvent associée au diabète de type 2, une maladie en forte progression depuis quelques années. «Il y a seulement le tiers des jeunes du secondaire qui consomment les portions de fruits et de légumes recommandées», a souligné Mme Mongeau.

Elle ne croit pas que les résultats de l'enquête menée par l'Institut de statistique du Québec auprès de 46 000 jeunes invalident les premiers efforts pour améliorer les repas dans les cafétérias d'écoles au Québec. «Changer les habitudes de vie dans une population, ça ne se fait pas en quatre, cinq ans. C'est à plus long terme. L'enquête nous indique que la situation continue d'être inquiétante. Il faut comme société maintenir nos efforts, voire les accentuer», a soutenu la diététiste.

L'importance de la cafétéria

Elle a rappelé que le premier programme gouvernemental mis en place en 2007 sur les saines habitudes de vie avait permis d'éliminer presque toute la friture et les boissons gazeuses dans les cafétérias d'écoles.

«Si on veut que les enfants mangent à la cafétéria de l'école, il faut s'assurer aussi qu'on leur serve quelque chose qui goûte bon, qu'ils mangent dans de bonnes conditions. Ce n'est pas juste une question d'éliminer des affaires. Il faut aussi en ajouter et se servir de ça comme un levier pour apprendre aux jeunes c'est quoi bien manger», a-t-elle avancé.

Mme Mongeau estime également que les repas et les collations servis dans les services de garde ont une grande valeur éducative chez les enfants. «Les habitudes alimentaires, ça se forge jeune. On peut se servir des services de garde pour que les enfants de toutes classes sociales confondues fassent des découvertes alimentaires et apprennent à manger des fruits et des légumes», a-t-elle suggéré.

Par ailleurs, elle croit que l'on pourrait miser sur les transports actifs - la marche et le vélo - chez les enfants pour se rendre à l'école et en revenir. «Ce n'est pas tous les jeunes qui aiment faire du sport, des activités physiques, mais par la marche, le vélo, ils peuvent atteindre le niveau d'activités physiques qui est recommandé pour avoir une bonne santé», a dit Mme Mongeau.

Pour sa part, un des responsables de l'enquête chez les jeunes du secondaire à l'Institut de la statistique, Mikaël Berthelot, a indiqué que les données compilées confirment les tendances observées depuis quelques années, particulièrement la diminution du tabagisme, de la consommation de boissons alcoolisées et de drogues. «Pour le tabagisme, il s'agit plutôt d'une diminution de la consommation de cigarettes. On ne tient pas compte d'une forte progression des cigarillos», a-t-il précisé.


Source: Site web du Le Soleil

Pages: [1] 2 3 ... 372
MBNX Domain Names - Lowest Prices!