août 10, 2020, 12:28:13 am

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Place aux super-infirmières  (Lu 2547 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6053
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Place aux super-infirmières
« le: juin 18, 2007, 11:16:40 am »
Santé

Place aux super-infirmières

Québec ouvre la porte aux « super-infirmières » de première ligne, ce qui pourrait donner un sérieux coup de pouce au système de santé québécois. Le gouvernement vient de débloquer des fonds pour les universités qui les formeront et pour les hôpitaux qui embaucheront celles qui ont été formées en Ontario et au Nouveau-Brunswick.

Les « super-infirmières » sont des infirmières praticiennes qui peuvent poser des diagnostics et prescrire certains médicaments dans les CLSC et les groupes de médecine familiale. « Si vous faites une bronchite, vous allez voir cette infirmière-là, elle va vous examiner, elle va voir si votre cas est grave », explique Gyslaine Desrosiers, présidente de l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec.

Le Québec accuse un retard dans ce dossier par rapport aux autres provinces canadiennes. « On est très très en retard sur l'Ontario, où il y a déjà presque 800 infirmières praticiennes de première ligne », poursuit Mme Desrosiers. Au total, huit provinces font appel aux services des super-infirmières.

Geneviève Lavoie aimerait bien revenir au Québec pour pratiquer sa profession. Mais « avec des conditions qui s'apparentent à celles qu'on a en Ontario », ajoute-t-elle. Là-bas, Geneviève Lavoie gagne plus de 80 000$ par année.

Québec se donne les moyens

Pour courtiser ces super-infirmières, Québec vient de débloquer 13,2 millions de dollars pour les universités qui les formeront et pour les hôpitaux qui embaucheront celles qui ont été formées en Ontario et au Nouveau-Brunswick.

Les employeurs recevront 60 000$ en deux ans pour chaque super-infirmière embauchée. Et dès septembre, les universités McGill et Laval donneront la formation, de niveau maîtrise, d'infirmière praticienne de première ligne.

« Historiquement, je pense que ça a été un peu plus long au Québec à faire accepter à la profession médicale que ce n'était pas une compétition, que ce n'était pas une menace pour les médecins, mais une source de collaboration et d'enrichissement de leur pratique », soutient Philippe Couillard, ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec.

Le président du Collège des médecins reconnaît qu'il a fallu du temps pour jouer le rôle de médiateur entre la Fédération des omnipraticiens et l'Ordre des infirmières.

« S'ils disent que c'est nous autres qui bloquent, je ne vois pas où... Est-ce qu'il y a eu problèmes bureaucratiques, psychologiques? Oui. Mais défoncer les gens avec un marteau, on n'avance pas », explique le Dr Yves Lamontagne, qui ajoute que tout le monde accepte aujourd'hui de gaieté de coeur ces nouvelles venues.


Source: Site web de Radio-Canada

gouvernement.qc.ca

Place aux super-infirmières
« le: juin 18, 2007, 11:16:40 am »

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!