avril 19, 2021, 01:35:31 am

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Mise à jour économique: Réactions partagées  (Lu 740 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6053
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Mise à jour économique: Réactions partagées
« le: octobre 31, 2007, 02:07:37 pm »
Mise à jour économique

Réactions partagées

Même si plusieurs partenaires sociaux s'attendaient à des annonces plus substantielles du ministre Flaherty, la mise à jour économique du gouvernement conservateur n'aura quand même laissé personne indifférent et provoqué des réactions partagées.

Du côté patronal

La Fédération canadienne de l'entreprise indépendante se dit très satisfaite de l'énoncé économique, puisque sa priorité allait à une réduction des impôts. « Ce mini-budget envoie un message très fort au monde des affaires et aux Canadiens que les réductions d'impôt sont importantes pour ce gouvernement », a déclaré son vice-président directeur, Garth Whyte.

Du côté du Conseil du patronat, on aurait préféré une baisse plus importante des impôts sur le revenu plutôt qu'une baisse de la TPS. Le Conseil est toutefois satisfait de la réduction de l'impôt sur les profits des sociétés.

Enfin, l'Association canadienne de l'immeuble croit que la réduction de la TPS aidera les acheteurs d'une première maison à épargner et les Canadiens déjà propriétaires à rénover leurs résidences, ou encore à acheter des meubles ou des appareils électroménagers.

Du côté syndical

Comme il fallait s'y attendre, les représentants syndicaux n'ont pas du tout la même vision que celle du milieu patronal.

Le Syndicat canadien de la fonction publique, pour sa part, estime que le ministre Flaherty fait fausse route. Son économiste principal, Toby Sanger, estime que les mesures annoncées n'auront aucun effet positif à long terme et même qu'elles laissent entrevoir un déficit éventuel, qui pourrait même entraîner des compressions dans les programmes.

Pour la CSN, c'est les surplus sont tout simplement utilisés à mauvais escient. Sa présidente, Claudette Carbonneau, croit que les conservateurs n'osent pas prendre leurs responsabilités dans la crise de la forêt et du secteur manufacturier.

Du côté des municipalités

Les municipalités ont répété que le gouvernement du Québec devrait récupérer le point de réduction de la TPS d'Ottawa pour investir dans les infrastructures routières et environnementales.

Selon le président de l'Union des municipalités du Québec, Jean Perrault , en haussant de l'équivalent de la taxe de vente du Québec, le gouvernement québécois s'assurerait ainsi des revenus nécessaires pour permettre « la pérennité et la sécurité des infrastructures ».

Front d'action populaire

François Saillant, coordonnateur du Front d'action populaire en réaménagement urbain, déplore que le mini-budget ne comprenne pas de mesures de lutte à la pauvreté. Surtout que la réduction de la TPS n'aura aucun impact sur les démunis parce que les ménages à plus faible revenu en reçoivent déjà le remboursement presque complet.

Il estime que le gouvernement aurait dû investir au moins une partie de ses surplus anticipés dans des domaines sociaux, notamment le logement social, la sécurité sociale et l'assurance-emploi.

Et les étudiants

La Confédération des associations d'étudiants et d'étudiantes de l'Université Laval, l'Association des étudiants de l'Université McGill et le Regroupement des étudiantes et étudiants de maîtrise, de diplôme et de doctorat de l'Université de Sherbrooke croient que le gouvernement Charest a commis une erreur,en décrétant une baisse d'impôt plutôt que de profiter de la première baisse de la TPS, au printemps 2006.

Elles demandent donc, comme les municipalités, de récupérer le point de pourcentage de TPS que laisse tomber Ottawa.


Source: Site web de Radio-Canada

gouvernement.qc.ca

Mise à jour économique: Réactions partagées
« le: octobre 31, 2007, 02:07:37 pm »

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!