février 26, 2021, 08:27:48 pm

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Municipalités dévitalisées: Québec dit entendre le cri d'alarme  (Lu 2632 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6053
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Municipalités dévitalisées

Québec dit entendre le cri d'alarme

Québec a annoncé son intention de venir en aide aux municipalités des régions du Québec qui vivent présentement des difficultés économiques majeures et qui réclament une aide d'urgence pour se relever.

La ministre des Affaires municipales, Nathalie Normandeau, a indiqué vendredi dans le cadre du colloque que tient la Fédération québécoise des municipalités sur les villes dévitalisées, à Beaupré, près de Québec, que le gouvernement présentera un plan d'action en février 2008.

Mme Normandeau ne s'est cependant pas avancée sur des engagements financiers pour soulager les quelque 200 villes et villages aux prises avec de graves problèmes socio-économiques et que l'on appelle les municipalités dévitalisées. Parmi les problèmes auxquels elles sont confrontées, on retrouve notamment l'exode massif des jeunes et des fermetures d'usines.

Trop tard

Les responsables des municipalités sont déçus de l'annonce du gouvernement. Ils soutiennent que le programme d'aide va arriver beaucoup trop tard.

Certains auraient souhaité compter sur l'aide de Québec avant la période des Fêtes.

  • « Je trouve c'est trop tard. Chez nous, il y a urgence d'agir. Au moins de prendre un certain nombre de mesures, pour mettre du monde au travail », dit Roger Lapointe, préfet de la MRC Antoine-Labelle, dans les Hautes-Laurentides.

La MRC vit en effet situation difficile. Sur les 17 usines forestières qui se trouvent sur son territoire, 16 sont fermées et la dernière est proche de la faillite. Le taux de chômage des 17 municipalités atteint 17%, après la perte de 2000 emplois en moins d'un an dans le secteur forestier.

Elle demande 29 millions afin de démarrer certains projets, ce qui est bien loin de ce qu'offre le gouvernement.

Québec verse en effet 20 millions dollars par année, mais pour l'ensemble des municipalités dévitalisées du Québec.

Selon certains, le gouvernement méconnaît les réalités auxquelles les habitants de ces villes et villages sont confrontés. « Je pense qu'ils sont déconnectés un peu. Ils arrivent en limousine au Parlement, mais chez nous, le monde a de la misère à mettre de l'essence dans leur voiture pour aller au village, faire l'épicerie. C'est rendu critique », s'inquiète Serge Brisebois, un entrepreneur de Mont-Laurier.

Selon le maire de la municipalité, cette dépression économique menace la paix sociale. « L'assistance sociale est souvent perçue comme étant une étape inacceptable dans la vie d'un homme qui a toujours gagné son pain et qui ne veut pas se rendre jusqu'à cette dernière limite. Alors, c'est un peu ça. On pourrait arriver à des gestes regrettables », craint-il.


Source: Site web de Radio-Canada
« Modifié: octobre 05, 2008, 12:49:59 am par editeur »

gouvernement.qc.ca


 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!