septembre 22, 2020, 06:01:38 am

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Vérificateur général du Québec: Diverses irrégularités  (Lu 1839 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6053
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Vérificateur général du Québec

Diverses irrégularités

Le Vérificateur général du Québec, Renaud Lachance, a déposé mardi son rapport annuel à l'Assemblée nationale et dans lequel il livre une série de conclusions sur divers aspects de la gestion publique.

Au sujet de la Société immobilière du Québec (SIQ), dont le rôle est de mettre des immeubles à la disposition des ministères et des organismes publics, le Vérificateur général relève notamment des irrégularités dans les dépenses des administrateurs et des dirigeants.

Dépenses injustifiées à la SIQ

Il note que parmi les dépenses des dirigeants, 43 %, soit 128 000 $, ne sont pas appuyées par une justification adéquate.

Le rapport de Renaud Lachance constate que:

  • les demandes relatives à 381 repas sont appuyées par des pièces justificatives qui ne comportent pas le nom des personnes invitées et n'indiquent pas la nature des dépenses;

  • plusieurs dépenses du président et chef de la direction ont été supportées par la SIQ, même si la documentation n'était pas suffisante. Une somme de 21 000 $ a été dépensée pour des activités de golf incluant des repas souvent au cours des fins de semaine.

En matière de planification et de suivi des travaux, le rapport indique que les standards d'entretien préventif et curatif ne sont pas respectés, selon les documents qu'il a consultés. Par ailleurs, le Vérificateur général décèle « un manque de rigueur à l'égard de certaines pratiques de gestion et de règles ».

Il précise que « pour 21 contrats supérieurs à 5000 $ et 58 inférieurs à cette somme, les montants estimés et inscrits dans le système n'étaient pas soutenus par une analyse complète ».

Il mentionne aussi que « pour les 18 contrats jugés plus risqués, nous en avons relevé 11 pour lesquels les besoins auraient dû être mieux évalués dès le départ ».

La SODEC critiquée

La Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) a été également passée sous la loupe par Renaud Lachance, dont le rapport signale que l'organisme a englouti chaque année des centaines de milliers de dollars de fonds publics pour financer des activités culturelles qui ne répondent pas aux critères d'admissibilité.

L'analyse de 147 dossiers soumis à la SODEC a permis de constater que l'organisme prenait des « décisions pas toujours bien documentées et sans logique ».

Selon le rapport, une entreprise a reçu de la SODEC une aide de 365 000 $ sur une période de cinq ans sans répondre aux critères. Une autre entreprise a obtenu le versement d'une aide remboursable de 100 000 $ sans formuler de demande écrite à la SODEC.

La SODEC est un organisme public qui administre les programmes d'aide destinés aux productions télévisuelles, cinématographiques, musicales et littéraires.

Des approvisionnements et des questions

Le Vérificateur général s'est aussi intéressé à la manière avec laquelle les établissements du réseau de la santé et des services sociaux s'approvisionnent en équipements et fournitures de nature médicale.

Le rapport de M. Lachance souligne que « les cinq établissements vérifiés ne font pas une gestion rigoureuse de leurs activités d'approvisionnement ». Il fait état de « lacunes quant à la détermination des besoins et à la planification des acquisitions, au respect de la réglementation, aux politiques afférentes ainsi qu'à l'optimisation des processus au regard de l'utilisation des technologies et de l'implication du personnel des unités de soins ».

Le Vérificateur général note par exemple que « plusieurs des dossiers d'acquisition examinés dans les établissements montrent que la réglementation en vigueur n'est pas respectée et que les dérogations sont rarement justifiées dans les dossiers ».

  • Coûts des approvisionnements

    Les établissements du réseau ont consacré, en 2006-2007, plus de 240 millions de dollars à l'acquisition d'équipements de nature médicale, tandis que les fournitures de cette nature ont donné lieu, pour la même période, à des dépenses de fonctionnement de 666 millions de dollars.

Dossier de santé du Québec

Le rapport du Vérificateur général a porté aussi sur le Dossier de santé du Québec (DSQ) lancé en mars 2006 par le gouvernement du Québec et Inforoute Santé du Canada (ISC). L'objectif est de mettre en place une technologie destinée à assurer la circulation confidentielle de certains renseignements cliniques sur l'ensemble du territoire québécois.

Ce nouvel outil informatique devrait donc rendre accessibles aux professionnels de la santé, en temps réel, des données pertinentes pour le suivi et la prise en charge des patients.

Le projet devrait voir le jour en 2010, mais le Vérificateur général a des réserves quant au respect de l'échéancier.

Il prévoit aussi des coûts supplémentaires de 327 millions de dollars pour la mise en oeuvre du projet, et ce, en plus des 563 millions déjà alloués par le gouvernement à cet effet.


Source: Site web de Radio-Canada

gouvernement.qc.ca


 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!