avril 19, 2021, 01:54:27 am

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Instruction publique: Des parents veulent changer la loi  (Lu 1179 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6053
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Instruction publique: Des parents veulent changer la loi
« le: juin 20, 2008, 01:33:07 pm »
Montréal | Instruction publique

Des parents veulent changer la loi

Des parents, dont l'enfant autiste est mort étouffé à l'école, veulent que Québec change la Loi sur l'instruction publique.

Gabriel Poirier, neuf ans, est mort en avril dernier à l'École spécialisée Marie-Rivier, de Saint-Jean-sur-Richelieu, en Montérégie, après avoir été enroulé de la tête aux pieds dans une couverture thérapeutique de 17,5 kilogrammes par un éducateur.

Le garçon, qui pesait 24 kilos, a été laissé sans surveillance pendant 20 minutes. Au bout de ce délai, l'éducateur a retrouvé l'enfant inerte, plongé dans un profond coma duquel il n'est jamais sorti.

  • « Ce qu'on veut, c'est qu'il y ait une loi qui régisse l'utilisation [des couvertes thérapeutiques], que les éducateurs, les professeurs ou éducateurs en garderies soient formés pour s'en servir. Je ne veux pas que son départ, au bout de six ou sept mois, ne serve à rien. Je veux vraiment que les gens s'en souviennent pour ne plus jamais que ça arrive », dit Gilles Poirier, père du jeune Gabriel.

Les parents ont l'intention de poursuivre la Commission scolaire des Hautes-Rivières.

Un blâme sévère

Dans son rapport, la coroner Catherine Rudel-Tessier a conclu que la mort de l'enfant aurait pu être évitée. Elle a sévèrement blâmé l'École Marie-River et la Commission scolaire des Haute-Rivières pour des carences très graves en matière de surveillance.

Mme Rudel-Tessier a fait une série de recommandations. Elle demande notamment à l'Ordre des ergothérapeutes du Québec de revoir ses façons de faire et d'examiner comment ses membres utilisent ces couvertures thérapeutiques.

Elle recommande aussi à la Fédération des commissions scolaires du Québec et à l'Association provinciale des professeurs en technique d'éducation spécialisée de vérifier l'usage que fait le personnel de ces couvertures et de les informer des dangers qui y sont associés.

La coroner demande aussi aux fabricants de mettre en garde les éventuels acheteurs des dangers potentiels de ses couvertures.

La Commission scolaire des Haute-Rivières a indiqué qu'elle acceptait toutes les recommandations de la coroner.


Source: Site web de Radio-Canada

gouvernement.qc.ca

Instruction publique: Des parents veulent changer la loi
« le: juin 20, 2008, 01:33:07 pm »

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!