octobre 21, 2018, 10:24:46 am

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Les indemnités compensatoires d'Anapharm  (Lu 57265 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6048
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Les indemnités compensatoires d'Anapharm
« le: juin 29, 2008, 09:34:33 am »
SANS PRÉJUDICE

Devenir cobaye pour du fric

Encore ce matin, un dimanche, dans le Journal de Québec, on peut voir une annonce d'Anapharm qui cherche des hommes, de 18 à 55, fumeurs ou non pour participer à ses recherches, en tant que cobayes.

Les peines des participants seront compensées par des indemnités compensatoires pouvant atteindre 3,850$.

La publicité indique aussi qu'Anapharm offre des services de qualité en matière de recherche clinique tout en se souciant de du confort, de la sécurité et du respect des participants.

Pour quiconque n'a aucun conscience de l'importance de sa santé, ça peut paraitre attrayant et c'est probablement la raison pour laquelle tant de jeunes se laissent charmer par les appels de l'argent "facile".

Mais voilà, ce conte de fées peut rapidement tourner au cauchemar.

Par exemple, est-ce que -tous- les participants recevront 3,850$? Bien sûr que non! Il faut d'abord correspondre à -tous- les critères (certains rendant la qualification plus difficile), sauter au travers de -tous- les cerceaux (comme une bête de cirque) et bien sûr, éviter de parler de ce qui se passe chez Anapharm, aux autres.

Ainsi, le participant moyen recevra probablement beaucoup moins d'argent que le "montant d'appel" annoncé dans la publicité -mais- lorsqu'un jeune, affamé et sans le sou se présente pour qu'on fasse des expériences sur son corps, il est prêt à accepter à peu près n'importe quel "compromis" pour obtenir des billets verts.

Et puis vient le projet de recherche qui s'applique aux cobayes... euh, aux "participants".

Qu'est-ce qui arrive si les choses tournent mal? Grâce aux précautions légales prises par l'entreprise de recherche, les "participants" ne devraient pas s'attendre à recevoir une belle pension "compensatoire" à vie s'il advient que le projet de recherche ait bousillé leur santé.

En fait, ces participants rentreront chez eux.

Dans le silence et l'indifférence.

Ils devront, en gros, s'arranger "tout seuls" avec leur santé chancelante et leur "indemnité compensatoire" complète ou partielle — aucune d'entre elle n'étant assez élevée pour compenser les torts causés à leur personne.

Il existe des cobayes qui acceptent de participer à de nombreuses études et se font des porte-étendards de ce genre d'emploi, à temps plein ou partiel.

Grand bien leur en fasse de gagner ainsi de l'argent mais à force de laisser tant de mécaniciens jouer sous le capot de votre voiture, elle finit par ne plus très bien fonctionner... jusqu'au jour où elle ne fonctionne plus du tout.

Malheureusement, dans le cas d'Anapharm, il ne s'agit pas de voitures mais de vies humaines.

Ces vies humaines sont traitées dans le confort, le respect et la sécurité, selon les prétentions d'Anapharm, mais avouons que si la santé vient à faillir, le confort de pacotille, on s'en tape!
« Modifié: octobre 13, 2010, 11:04:32 pm par editeur »

gouvernement.qc.ca

Les indemnités compensatoires d'Anapharm
« le: juin 29, 2008, 09:34:33 am »

Hors ligne shelbybrass

  • Newbie
  • *
  • Messages: 2
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Les indemnités compensatoires d'Anapharm
« Réponse #1 le: décembre 03, 2009, 05:57:20 pm »
Tout est faux! Malheureusement, en tant qu'employé et ancien volontaire,  je peux vous affirmer que cette personne ne sait pas de quoi elle parle et c'est malheureux!

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6048
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Les cobayes d'Anapharm
« Réponse #2 le: décembre 03, 2009, 07:09:30 pm »
Après plus de 6,000 consultations du message initial, un lecteur a daigné prendre quelques secondes pour ajouter son opinion, longue de quelques lignes — wow!

Ce serait bien de savoir quelle partie est fausse dans ce message afin d'y voir plus clair.

Aux dernières nouvelles, les cobayes continuaient à affluer pour "participer aux recherches", chez Anapharm. C'est tant mieux, à la fois pour les cobayes (conscients des risques qu'ils prennent) et pour Anapharm mais bon, il faut se demander où va notre société si la seule façon de gagner quelques milliers de dollars est de se transformer en cobaye-humain pour le bénéfice des transnationales pharmaceutiques.

Bien qu'Anapharm soit un succès financier éclatant, il faut se demander si cette richesse n'a pas été acquise, au moins en partie, sur le dos de cobayes qui aujourd'hui, ont perdu leurs illusions concernant l'industrie des "tests médico-pharmaceutiques sur des humains".

Il existe un voile malsain qui occulte une large part de ce qui se passe vraiment derrière les portes closes de compagnies comme Anapharm et comme un certain nombre de cobayes qui ont signé des ententes juridiques intimidantes sont terrorisés de "parler en public" de ce qui leur est "vraiment" arrivé, il va falloir que les gens utilisent leur jugement, deux fois plutôt qu'une, avant de troquer leur santé contre une poignée de billets verts.

L'industrie médico-pharmaceutique étant d'abord motivée par la recherche du profit (et non de la santé des gens), il va falloir que les gens pèsent "le pour et le contre" d'une participation à une étude de recherche clinique avant de s'y engager car les lendemains d'une "expérience qui a mal tourné" pourraient être bien pénibles.
« Modifié: octobre 13, 2010, 11:06:47 pm par editeur »

Hors ligne Dnatural

  • Newbie
  • *
  • Messages: 1
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Les cobayes d'Anapharm
« Réponse #3 le: avril 13, 2010, 11:28:28 pm »
Après plus de 6,000 consultations du message initial, un lecteur a daigné prendre quelques secondes pour ajouter son opinion, longue de quelques lignes — wow!

Ce serait bien de savoir quelle partie est fausse dans ce message afin d'y voir plus clair.

Pour commencer tout ce qui est supposition par exemple ce qui comporte le mot "probablement". Quand on sait de quoi on parle on n'utilise pas ce genre de mot. Renseigne toi avant d'écrire n'importe quoi sur les gens. Oui le domaine pharmaceutique c'est une business, tu t'attends à quoi!? Tu penses que ces employés vont tout faire pour sauver des vies, améliorer nos qualité de vie au détriment de leur santé et de leur vie à eux? C'est un travail comme un autre et ils n'ont pas à le faire gratuitement pour nos beaux yeux. Cependant si vous êtes jaloux de l'argent que d'autres gagnent en donnant de leur temps et de leur sang à une étude pharmaceutique c'est que t'as envie d'essayer aussi mais pourquoi ne pas le faire? Es-ce qu'il y a derrière tout ça de la rancune parce que ta candidature a été refuser à cause de ta santé déjà en mauvaise condition?

Les sommes sont parfois très élevées mais ça dépend si les médicaments ont déjà été sur des humains et combien de fois... aussi de la duré de l'étude. Dans la plupart des cas ce sont des comparaisons entre médicaments de même type déjà existant mais en vente dans un autre endroit comme en europe avec un qui est disponible en amérique. Les doses sont généralement minime et sans gros effet. Parfois des études portent sur des médicaments qui sont plus à risque de causer des effets mais ils nous avisent de tout et prennent les précautions pour éviter de créer des dommages sur notre santé, dans tous les cas que j'ai connu ils ont insisté pour payer les frais et prennent soin des gens. Tout le monde a la même compensation sans discrimination, La seule raison qui fait que quelqu'un recevrait un plus petit montant que celui annoncé c'est que la personne ne puisse pour une raison quelquonque finir une étude déjà commencé.C'est arrivé souvent que des études ont été annulé à la dernière minute, ça fait une très maigre compensation et même rien du tout si l'étude n'est même pas commencé.

Ceux qui sont à plaindre ce n'est pas nous mais ceux qui sont victimes de ce genre d'entreprise dans des pays trop pauvres et sans protection juridique locale pour prévenir les abus et mauvais traitements.

Je ne dis pas que c'est bien de vendre son corps à la science comme ça, c'est certain qu'il faut bien y penser avant mais ça dépanne très bien sans trop de désavantage et J'y ai rencontré tellement de gens. Il n'y a rien que l'on m'a demandé de garder sous silence.
« Modifié: avril 18, 2010, 05:56:15 pm par editeur »

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6048
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Anapharm et ses indemnités compensatoires
« Réponse #4 le: avril 18, 2010, 07:21:44 pm »
Encore une fois, un GROS MERCI à "Dnatural" qui a pris un peu de temps pour publier son opinion à propos de ce fil de discussion et d'Anapharm.

Il existe assurément des individus qui sont ressortis d'Anapharm avec, à la fois, leur pleine santé et les mains pleines de beaux billets verts ou du moins, je l'espère. "Dnatural" fait peut-être même partie du lot alors j'en profite pour le féliciter.

Ce serait cependant illusoire de penser que tous les participants aux recherches conduites par Anapharm partagent l'avis de "Dnatural".

Avant d'en dire plus, j'aimerais bien lire d'autres témoignages alors soyez les bienvenus de faire entendre votre voix sur le thème dont il est question ici.

Hors ligne Drago

  • Newbie
  • *
  • Messages: 1
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Les indemnités compensatoires d'Anapharm
« Réponse #5 le: juillet 18, 2010, 10:57:38 pm »
La santé des volontaires est très importante pour une industrie comme Algorithme, MDS ou Anapharm.

Tu l'as dit toi même, c'est une industrie qui est là pour faire de l'argent avant tout. Si elle rendait les gens malade à long terme, tu crois que ça serait profitable à la longue...? Penses-y: Poursuites, médias, etc. Crois moi, pour que cette business roule bien et fasse du cash, la santé des volontaires est primordiale.

Les gens ont le B.S. le chômage et les prêts et bourse, il n'y a pas une grosse population qui se sent obligé de faire des tests pour arriver dans leur fin de mois comme dans d'autre pays. Et donc, il est plutôt difficile d'avoir des gens volontaires pour les études (je le sais car j'ai travaillé dans l'industrie). La compensation, la rapidité, le professionnalisme et la sécurité sont les clés de voûtes pour réussir à obtenir des gens volontaires pour les études.

Tu n'es pas le seul qui part ce genre de débat qui en fin de compte est basé sur des supposition et des préjugés. Tous ceux que j'ai vu finissent par s'accorder pour dire qu'il n'y a pas de quoi fouetter un chat et je n'ai pas vu aucun commentaire de quelqu'un ayant fait des études se plaindre. En fait il y en a eu un pour être honnête qui c'est plaint à J.E.. Un gars qui a menti sur le formulaire d'étude et a accepté de faire une étude sur un immunosuppressant malgré le fait qu'il est allé à  Haiti. Résultat, il a développé la Turberculose qu'il portait en lui et a contaminé des employés et d'autres volontaires le con....

Y a t'il qq'un qui a eu de grave problème aprèes une étude chez Algorithme, MDS, Anapharm ou autre? Merci de répondre.

Drago


Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6048
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Suite à propos des indemnités compensatoires d'Anapharm
« Réponse #6 le: juillet 19, 2010, 07:30:55 pm »
Merci d'avoir accepté mon invitation à commenter mon article principal, Drago!

Votre réflexion ajoute aux perspectives évoquées, jusqu'à présent. Ceci dit, il serait naïf de penser que c'est toujours l'intérêt du "cobaye humain" qui passe avant la recherche des profits. Entre les grands principes et la pratique, il m'a été donné d'être témoin d'épisodes plutôt troublants.

Si les ex-cobayes n'étaient pas aussi terrorisés de "témoigner publiquement", il me ferait plaisir de vous les présenter, les uns après les autres.

À la base (avant d'écrire l'article principal), j'avais déjà parlé à quelques individus qui avaient loué leur corps à la science et ça m'avait ébranlé. Depuis la publication de mon article, j'ai reçu d'autres témoignages —toujours de manière anonyme car les gens ont peur du "contrat" qu'ils ont signé— et mon opinion demeure la même à savoir qu'il y a des gens qui s'en tirent mieux que d'autres.

De ce que j'en sais, les lendemains sont très inégaux pour les "participants" à ces "études".

J'aimerais bien faire partie de ceux qui croient que les "recherches cliniques" sont de véritables contes de fées avec de l'argent qui tombe du ciel sans qu'il n'y ait d'effets secondaires mais la réalité —celle qui m'a été présentée— est toute autre.

Qu'importe, je suis ravi d'obtenir des témoignages pro-industrie aussi. Ça permet d'amener d'autres arguments "à la table" et au fil du temps, nous aurons peut-être assez d'information pour se faire une idée plus juste des enjeux liés aux recherche cliniques sur des êtres humains.

Hors ligne shelbybrass

  • Newbie
  • *
  • Messages: 2
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Les indemnités compensatoires d'Anapharm
« Réponse #7 le: décembre 25, 2011, 11:07:31 pm »
Voyons tu comprends rien monsieur l'éditeur, tu veux quoi de plus que quelqu'un comme moi qui étais volontaire et maintenant qui travail pour eux ! C'est moi qui fait toute, je pique, administre, fais examen médical et suivi médical !!!!!! Hé oui une phrase ou deux c'est en masse pour comprendre. Trop de texte , toi, on a plus le gout de te lire !!!! :o

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!