novembre 24, 2020, 11:39:16 pm

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Débats des chefs: À l'écart, May fulmine  (Lu 1635 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6053
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Débats des chefs: À l'écart, May fulmine
« le: septembre 09, 2008, 03:07:29 am »
Débats des chefs

À l'écart, May fulmine

La chef du Parti vert du Canada, Elizabeth May, ne participera pas aux prochains débats télévisés des chefs. Le consortium des médias, réuni une nouvelle fois lundi, en a décidé ainsi.

Trois partis politiques se sont opposés à une telle participation, en dépit de l'insistance du Parti vert. Seul le chef libéral Stéphane Dion avait souhaité la présence de la dirigeante écologiste.

Mme May a ardemment défendu sa participation, estimant qu'il serait injuste de l'en priver, dès lors que son parti a désormais un député à la Chambre des communes. Il s'agit de Blair Wilson, un transfuge libéral qui avait été élu dans la circonscription de Vancouver-Ouest - Sunshine Coast - Sea to Sky Country, en Colombie-Britannique.

Les débats des chefs

Le premier débat, en français, se tiendra au Centre national des Arts à Ottawa le mercredi 1er octobre de 20 h à 22 h. Il sera animé par le journaliste Stéphane Bureau.

Le débat en anglais suivra le lendemain au Centre national des Arts à Ottawa, le jeudi 2 octobre de 21 h à 23 h. Il sera animé par Steve Paikin de TVO.

Elizabeth May envisage un recours aux tribunaux

Réagissant à cette décision, Elizabeth May a exprimé sa déception, affirmant que c'est la démocratie qui en prend un coup.

Elle a évoqué la possibilité de contester son exclusion devant les tribunaux. Le Parti vert sollicitera l'avis de la Cour fédérale, a-t-elle dit.

La chef du Parti vert a plaidé pour une « réécriture des règlements », tout en critiquant Stephen Harper, dont le parti s'est opposé publiquement à sa participation aux débats des chefs. Cette position trahit, selon elle, le mépris de M. Harper pour l'égalité des femmes et les féministes en particulier.

En agissant ainsi, a expliqué Elizabeth May, les principaux réseaux de radiodiffusion du pays ont privé une femme de la chance de participer aux débats des chefs. Ils ont aussi, d'après elle, empêché que des idées nouvelles soient défendues devant le public.

  • Composition du consortium des médias:

    Radio-Canada, CBC, TVA, CTV et Global.

Autres réactions

En point de presse à Québec, le chef bloquiste Gilles Duceppe ne s'est pas montré insatisfait de la décision, expliquant que son parti a dû apprendre à ses débuts à vivre avec les règles régissant la participation aux débats.

  • « Au niveau du principe, au niveau de justice, je pense que c'est injuste d'avoir deux candidats libéraux dans le débat national », a commenté pour sa part Stephen Harper.

Lors d'une allocution dans sa circonscription de Saint-Laurent-Cartierville, à Montréal, le chef libéral Stéphane Dion a déploré l'exclusion d'Elizabeth May des débats des chefs, affirmant être le seul chef à avoir appuyé la participation de la dirigeante écologiste.

Campagne pour une participation aux débats

Le Parti vert menait une campagne nationale pour obtenir la participation de sa responsable aux débats. Il soutient qu'avec les 660 000 votes obtenus lors de l'élection de janvier 2006, il est tout à fait justifié et légitime pour Elizabeth May de représenter son parti lors de ce rendez-vous électoral important.

À ses détracteurs, Mme May rappelle que l'ancien chef réformiste Preston Manning avait participé au débat télévisé de 1993, même si à l'époque son parti n'était représenté aux Communes que par une seule députée, Deborah Grey.

Sur son site Internet, le Parti vert énumère un certain nombre d'arguments qui justifient, selon lui, une participation de Mme May au débat des chefs. La formation, qui dit avoir présenté des candidats dans les 308 circonscriptions canadiennes aux deux dernières élections, ne comprend pas pourquoi le Bloc québécois, présent dans l'unique province du Québec, a droit à une participation aux débats des chefs.

Les conservateurs sont opposés à une participation de la chef verte aux débats télévisés des chefs, estimant qu'Elizabeth May est une « sosie » du chef libéral Stéphane Dion. Le Parti conservateur ne semble pas digérer la décision du Parti libéral de ne pas présenter de candidat dans Nova-Centre en Nouvelle-Écosse, la circonscription d'Elizabeth May.

Contre la pauvreté

En ce deuxième jour de campagne, Elizabeth May a promis de s'attaquer à la pauvreté.

De passage dans une banque alimentaire d'Ottawa, elle a indiqué que 15 % des enfants du Canada ne mangeaient pas à leur faim. Elle a prôné la création d'un revenu de subsistance garanti qui, dit-elle, permettrait de résorber ce fléau.


Source: Site web de Radio-Canada

gouvernement.qc.ca

Débats des chefs: À l'écart, May fulmine
« le: septembre 09, 2008, 03:07:29 am »

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!