avril 19, 2021, 02:48:22 am

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Parizeau est scandalisé  (Lu 1082 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6053
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Parizeau est scandalisé
« le: septembre 12, 2008, 11:23:34 pm »
Éducation

Parizeau est scandalisé

L'ancien premier ministre du Québec Jacques Parizeau n'a pas mâché ses mots pour dénoncer la situation dans le système scolaire du Québec.

Après avoir compilé lui-même des données du ministère de l'Éducation sur le niveau de diplomation et les résultats des examens au secondaire, il écrit une lettre au Journal de Montréal intitulée le « gâchis scolaire ».

Il ne s'explique pas l'écart du taux de diplomation au secondaire entre francophones et anglophones, filles et garçons, et entre les secteurs privé et public.

« Le taux de diplomation des garçons anglophones est presque deux fois plus élevé que celui des garçons francophones », écrit-il, en qualifiant cet écart de « prodigieux »

Il ne s'explique pas non plus qu'il y ait si peu d'élèves qui complètent leur secondaire en cinq ans, comme prévu.

Seulement 36 % des francophones avaient obtenu leur diplôme, en juin dernier, comparativement à 67 % des anglophones. Après sept ans, seulement 49 % l'avaient obtenu contre 79 % chez les anglophones.

  • Il n'y a donc que trois jeunes Québécois sur cinq qui suivent le cheminement régulier de leurs études secondaires.

    — Jacques Parizeau

Jacques Parizeau demande au ministère de l'Éducation ce qui s'est passé pour qu'on en arrive à une telle situation. Sans viser de gouvernement en particulier, il désigne le Renouveau pédagogique du ministère de l'Éducation.

« Depuis des années, par le truchement d'une succession de ministres des deux bords, dans un charabia brumeux, avec la complicité des facultés d'éducation, on s'est servi des jeunes comme cobayes, on a imposé aux enseignants des contorsions intellectuelles étonnantes », écrit-il.

Qu'est-ce qui se passe? demande-t-il. Comment a-t-on pu en arriver à un tel gâchis?

Des réactions

Le président de la Centrale des syndicats du Québec, Réjean Parent, qualifie les propos de l'ancien premier ministre de discours catastrophique. Il souligne que Jacques Parizeau était lui-même au pouvoir en 1996, au moment des états généraux de l'éducation et n'a pas trouvé la solution.

Réjean Parent estime quand même qu'il faut réduire le nombre d'élèves dans les classes, diagnostiquer les difficultés d'apprentissage plus tôt et arrêter d'écrémer les classes des meilleurs éléments.

Le président de la Fédération des commissions scolaires du Québec, André Caron, a réagi en estimant que l'heure n'était plus à la critique, mais à l'action. Il a donné l'exemple des quatre commissions scolaires du Saguenay qui sont parvenues à réduire le taux de décrochage scolaire à 10 %.

Le chef de l'Action démocratique du Québec, Mario Dumont, approuve les propos de l'ancien premier ministre. Mais, selon lui, les parents et la communauté anglophone s'impliquent plus dans le réseau de l'éducation que les francophones. Il croit aussi que la bureaucratie dans l'administration scolaire nuit aux performances, et qu'il faut impliquer davantage les chambres de commerce locales ainsi que les municipalités.


Source: Site web de Radio-Canada

gouvernement.qc.ca

Parizeau est scandalisé
« le: septembre 12, 2008, 11:23:34 pm »

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!