octobre 20, 2018, 02:07:07 pm

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Industrie fromagère: Québec intervient  (Lu 1512 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6048
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Industrie fromagère: Québec intervient
« le: septembre 27, 2008, 03:09:48 am »
Industrie fromagère

Québec intervient

Québec a finalement décidé d'intervenir pour venir en aide à l'industrie du fromage.

Le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ), Laurent Lessard, annoncera d'ici quelques semaines un plan d'aide pour diminuer l'impact de la crise de la listériose, qui a durement touché plusieurs petites entreprises.

Son plan comprendra une campagne de promotion majeure, dont l'objectif sera de redorer l'image de l'industrie du fromage. Le ministre veut que, d'ici Noël, les consommateurs n'hésitent plus à acheter ces fromages qu'on retrouve chez les producteurs, dans les épiceries fines ou encore chez les commerçants locaux.

Il y aura aussi des mesures d'aide au cas par cas. De l'aide financière, par exemple, pour que les producteurs et les commerçants puissent se procurer de l'équipement neuf et pour améliorer la sécurité dans les commerces et en usine.

Le ministre assure toutefois qu'il n'y aura pas de compensation financière pour les produits qui ont été retirés des tablettes, ce qui ne fait pas du tout l'affaire de certains fromagers.

Le MAPAQ poursuivie

Max Dubois, par exemple, un fromager de la Montérégie, propriétaire de L'Échoppe des fromages, a déclaré à Radio-Canada, vendredi après-midi, qu'il allait de l'avant avec sa poursuite contre le MAPAQ, puisqu'il n'y a pas eu de suite à sa mise en demeure.

Il demande au ministère de lui rembourser 46 000 $ pour la destruction de plus de 20 000 $ de ses fromages. Il estime que la publicité négative engendrée par les agissements du MAPAQ lui a fait perdre 26 000 $ de profits.

M. Dubois croit que le plan du ministre Lessard est loin d'être suffisant et qu'il ne règle rien. « Je veux que le gouvernement mette ses culottes, mais qu'il respecte ce qu'on fait depuis des années », dit-il.

  • On investit dans les chaudrons, alors que les gens sont bien équipés.

    — Max Dubois

Le commerçant de Saint-Lambert soutient que le MAPAQ a agi de façon illégitime, avec abus et imprudence. Il lui reproche d'avoir détruit ses fromages sans attendre les résultats des analyses.

M. Dubois encourage aussi ses collègues fromagers qui estiment avoir été lésés par le MAPAQ à l'imiter et à poursuivre le gouvernement

Mais M. Lessard dit que l'accent sera plutôt mis sur la promotion: « On travaille avec l'industrie, on devra l'organiser pour viser aussi les fromages de spécialité. Alors donc, pas seulement des génériques, par exemple acheter un cheddar, mais vraiment aller retoucher ce qu'on fait de très bien en région. Donc, on travaille avec eux et on va le lancer avec eux ».

De leur côté, les commerçants et les producteurs veulent une liste des produits qui sont sécuritaires à la consommation et des lieux qui ont été blanchis par tous les tests faits dans le cadre de cette crise de la listériose. Le ministre promet donc de publier cette liste, mais aucune date de publication n'a été fixée.

Des critiques virulentes

Jeudi, la Fédération québécoise des municipalités (FQM) avait profité du lancement de son congrès annuel pour déplorer l'impact négatif du comportement du MAPAQ, qui avait saisi, au début du mois, auprès de 300 détaillants, d'énormes quantités de fromages afin d'éliminer toute possibilité de propagation de la bactérie Listeria.

Ce geste a entraîné l'effondrement du marché pour la majorité des 60 producteurs artisanaux du Québec.

Le président de la Fédération québécoise des municipalités (FQM), Bernard Généreux, n'a d'ailleurs pas mâché ses mots, jeudi, pour dénoncer le comportement du ministère: « Au nom de la santé publique tous azimuts, on a mis dans l'eau de javel une partie de notre fierté ».

Ce qui avait piqué au vif le premier ministre Jean Charest, présent au congrès dela FQM: « Je veux juste mettre les points sur les i. Il y a du monde qui a perdu la vie. Alors quand ces situations-là se présentent, on est au gouvernement, on ne joue pas avec ça, on assume nos responsabilités ».

De leur côté, les producteurs et commerçants croient que la simple saisie des fromages, plutôt que leur destruction, aurait pu permettre de vérifier d'abord leur qualité et d'éviter, peut-être, une crise inutile.

Après le discours de M. Généreux, le premier ministre Charest avait quand même laissé la porte ouverte à une intervention gouvernementale.


Source: Site web de Radio-Canada

gouvernement.qc.ca

Industrie fromagère: Québec intervient
« le: septembre 27, 2008, 03:09:48 am »

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!