juillet 06, 2020, 06:57:06 pm

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: FIER: Une campagne de salissage, dit Normandeau  (Lu 3231 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6053
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
FIER: Une campagne de salissage, dit Normandeau
« le: mai 09, 2009, 12:16:05 am »
FIER

Une campagne de salissage, dit Normandeau

La ministre des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire, Nathalie Normandeau, accuse le Parti québécois de mener une campagne de salissage à l'endroit des Fonds d'intervention économique régionale (FIER).

Selon elle, l'attitude du PQ risque de décourager les gens d'affaires qui veulent investir dans le développement régional.

En entrevue au Réseau de l'information, vendredi soir, la ministre a accusé le PQ de véhiculer des demi-vérités au sujet des FIER.

Elle a reconnu que 6 des 44 FIER créés par son gouvernement « présentaient des irrégularités », raison pour laquelle, a-t-elle souligné, le ministre du Développement économique, Raymond Bachand, a demandé à Investissement Québec de s'assurer que les règles ont été respectées. Il s'agit là d'une première démarche qui, a-t-elle dit, pourrait être suivie d'une vérification externe.

La ministre Normandeau a également défendu la règle qui permet aux administrateurs de FIER d'investir 50 % de l'argent à l'extérieur de leur région. Selon elle, cette règle encourage le réseautage au sein des administrateurs et pousse les différents FIER à se soutenir entre eux.

Devant la Commission de l'aménagement du territoire

La ministre a tenu ces propos alors que, plus tôt vendredi, le débat sur les FIER s'est poursuivi devant la Commission de l'aménagement du territoire.

Le député péquiste de Matane, Pascal Bérubé, a saisi l'occasion pour dénoncer une fois de plus l'utilisation des FIER dans des entreprises situées à l'extérieur des régions auxquelles ils sont destinés.

Il n'a pas hésité à interpeller la ministre Normandeau, lui demandant si « elle trouve acceptable que 750 000 $ de l'argent destiné à la Gaspésie, la région dont elle a la charge, se retrouve dans une compagnie d'autobus scolaire en Outaouais ».

La députée de Bonaventure a rétorqué que les administrateurs du FIER-Gaspésie ont respecté la règle du financement des projets locaux. « Il n'a jamais été question pour notre gouvernement d'imposer une règle exigeant de la part des FIER qu'ils mettent 100 % de leurs capitaux dans la région où le FIER a été créé », a indiqué Mme Normandeau.

M. Bérubé n'a toutefois pas lâché prise. Il a invité la compagnie d'autobus scolaire de l'Outaouais et le président du FIER-Gaspésie, Alphonse Bernard, à venir expliquer devant la Conférence régionale des élus les retombées de ce projet pour la Gaspésie.


Source: Site web de Radio-Canada

gouvernement.qc.ca

FIER: Une campagne de salissage, dit Normandeau
« le: mai 09, 2009, 12:16:05 am »

Hors ligne sebas77ce

  • Newbie
  • *
  • Messages: 29
  • Sexe: Homme
    • Live Messenger (MSN) - sebas77ce@hotmail.com
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : FIER: Une campagne de salissage, dit Normandeau
« Réponse #1 le: mai 09, 2009, 02:37:52 pm »
Bonjour éditeur,

Dans les explications du Parti Libéral du Québec et les riches entreprises québécoises c'est un vrai fouilli.

Quel serait la meilleure façon pour rétablir les FIER en région?

Je crois trouver un façon de rétablir les choses! Que ce soit pris en blague ou sérieusement c'est de dire : Investir à Montréal c'est de perdre son argent! Pour moi ça été vrai à deux reprises! J'ai voulu travailé pour les Solution d'Affaire Konica Minolta de Montréal, le résultat, j'ai été renvoyé! La deuxième fois, c'est de suivre un formation collégial en Gestion de Plateau de Cinéma et de Télévision, une cessoin formidable mais catastrophique à la fin de la session! J'ai du faire faillite personnel!

Quel serait la meilleure façon d'investir en région autres que Montréal?

Je crois que des bureaux administratifs qu'à Montréal seulement est une très grosse incovénient! Si nous regardons le bureaux administratifs des partis politiques, les bureaux administratifs des pâtes et papiers et les bureaux administratifs en transport et toutes les autres inclusivement ne devraient pas être dans Montréal! Pourquoi, c'est parce qu'ils parlent en business Montrélais, ils ne parlent pas en hommes d'affaire sur l'ensemble du Québec. Parler business dans Montréal pour l'extérieur de Montréal c'est très, très rare!

Donc le salissage est justifier?!

Mes propos sont-ils vrais?

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6053
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Les usages questionnables des FIER
« Réponse #2 le: mai 09, 2009, 07:16:14 pm »
Le fond du problème, à mon avis, tient au fait que ceux qui attribuent les sommes provenant du public tentent de concilier aussi des intérêts privés et dans les deux cas, ce sont des proches de Libéraux.

C'était donc une catastrophe qui n'attendait qu'à éclater, au grand jour.

Nathalie Normandeau a tellement l'air "fake" lorsqu'elle tente de défendre les FIER qui, pour quiconque a un minimum d'éthique, est complètement indéfendable.

Les FIER sont administrés de façon partisane et ça ne fait qu'exacerber l'incompétence grossière des amis du parti Libéral qui ont été "récompensés" avec ces postes grassement payés. Les FIER ne sont que des "coquilles" servant de retour d'ascenseur à ceux qui ont "aidé" le parti... c'est ignoble!

Dans cet article, on peut d'ailleurs lire que les FIER sont gérés par Liza Frulla... qu'est-ce qu'elle fait là, elle? C'est une groupie libérale et c'est tout. Côté compétence financière, c'est zéro. On voit d'ailleurs le résultat, soit un gros fiasco à l'image du "copinage libéral" rampant.

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!