octobre 20, 2018, 01:47:32 pm

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Agriculture: Une philosophie à revoir  (Lu 1421 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6048
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Agriculture: Une philosophie à revoir
« le: mai 16, 2009, 12:52:37 am »
Agriculture

Une philosophie à revoir

Protection, adaptation, revitalisation, diversification. Tels sont les éléments principaux de la nouvelle philosophie en matière de protection du territoire agricole proposée dans un rapport déposé vendredi à Québec.

L'ancien président de la Commission de protection du territoire agricole de 1986 à 2004, Bernard Ouimet, estime qu'il faut d'abord mettre fin à l'approche « cas par cas » dans le dézonage agricole. M. Ouimet estime qu'il est essentiel d'exercer un contrôle plus serré là où la pression de développement, qu'il soit résidentiel, industriel ou de villégiature, est la plus forte, c'est-à-dire à proximité des zones urbanisées.

  • Nous gérons 6,3 millions d'hectares au cas par cas.

    — Bernard Ouimet

Ainsi, selon Bernard Ouimet, il faudrait qu'une demande d'exclusion de zonage présentée par un promoteur s'inscrive dans le plan de développement sur plusieurs années de la municipalité régionale de comté (MRC). « Cela veut dire que si vous n'avez pas de vision à long terme, vous n'obtenez pas d'exclusion », a expliqué M. Ouimet.

Favoriser les petites fermes en région

À l'inverse, le mandataire du ministère de l'Agriculture croit que les règles devraient être assouplies en région pour faciliter de nouvelles implantations agricoles, et ainsi diversifier la production, ou permettre le développement d'activités connexes qui ne sont pas nécessairement agricoles.

À l'heure actuelle, on oblige la vente des terres agricoles en un seul bloc, et leur morcellement est presque impossible, ce qui permet difficilement d'être reconnu agriculteur sur une petite ferme.

L'Union des producteurs agricoles (UPA) craint que cette nouvelle approche fragilise l'agriculture. Mais selon Bernard Ouimet, elle permettrait plutôt de revitaliser certaines régions, en s'adaptant à leurs particularités, et de rapprocher la terre agricole de l'assiette du consommateur.

La Fédération québécoise des municipalités a salué cette volonté de s'adapter aux besoins de chaque région. Elle souhaite que le ministre Laurent Lessard, qui souhaite une occupation plus « dynamique » du territoire québécois, mette rapidement en application les recommandations de Bernard Ouimet.

La Loi sur la protection du territoire et des activités agricoles a été adoptée en 1978. Elle a été amendée pour la dernière fois en 1996.


Source: Site web de Radio-Canada

gouvernement.qc.ca

Agriculture: Une philosophie à revoir
« le: mai 16, 2009, 12:52:37 am »

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!