février 19, 2020, 01:34:29 pm

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Nouveau Colisée: Les entreprises privées attentives aux développements  (Lu 451 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6052
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
20 oct. 2009 par Annie St-Pierre.

Les entreprises privées attentives aux développements

Alors que certaines entreprises québécoises adhèrent avec enthousiasme au projet de doter Québec d’un nouvel amphithéâtre de 400 millions de dollars pouvant conduire à la venue d’une équipe de hockey, d’autres sociétés le rejettent catégoriquement en raison du contexte économique actuel ou du peu d’avantages à en retirer.

Quelques jours après que le maire de Québec, Régis Labeaume, eut invité les entreprises privées à soutenir le financement d’un nouvel amphithéâtre multifonctionnel par des moyens originaux, Le Journal de Québec a constaté que la plupart des grandes entreprises québécoises se sont déjà penchées sur ce projet qui pourrait ramener dans la région une nouvelle équipe de la Ligue nationale de hockey.

Outre le groupe Quebecor, qu’on sait fortement intéressé, le nom de Ford circule au sujet d’un engagement probable, mais la direction rétorque « qu’elle n’est pas en discussion ni en pourparlers avec l’équipe du maire Labeaume à ce sujet ».

Par contre, la porte-parole de Ford Canada n’a pas nié ni infirmé que l’entreprise s’intéresse au projet du nouvel édifice.

Même chose pour le Mouvement Desjardins, dont le siège social est à Lévis. « On est loin de la coupe aux lèvres. Nous n’avons pas encore reçu une demande formelle, mais si c’est le cas, on analysera et on avisera », a dit le porte-parole, André Chapleau.

Gaz Métro, bien qu’elle n’ait pas l’habitude de soutenir le sport, pourrait s’engager, « surtout si le nouveau bâtiment est alimenté au gaz naturel » , a dit la responsable des communications, Marie-Noëlle Cano.

Refus

Si les entreprises comme Simons et Exfo ont aussi montré un engouement certain pour l’évolution du bâtiment de 400 millions et d’un retour d’une équipe de hockey, ce n’est pas du tout le cas pour la pétrolière Ultramar et le groupe Alcoa.

« Nous ne faisons pas d’argent ces temps-ci et ce n’est pas un projet qui nous intéresse » , a dit M. Louis Forget, porte-parole d’Ultramar qui exploite une raffinerie à Lévis, sur la Rive-Sud de Québec.

Même chose pour le g roupe Alcoa, qui possède une usine à Deschambault. « Nous n’avons pas d’opinion là-dessus, ça ne fait pas partie d’une dimension intégrée. Alcoa ne touche pas directement le consommateur et c’est un projet qui n’a aucune portée pour nous », a dit M. Pierre Després, directeur des communications de cette entreprise.

Rio Tinto Alcan a la même opinion, bien qu’elle soit un peu plus ouverte à l’idée d’acquérir une loge dans un futur amphithéâtre de hockey à Québec, comme c’est le cas au Centre Bell.

« On regarde ce projet évoluer, mais du côté des affaires, on n’est pas là du tout, nous n’avons pas été pressentis et c’est quelque chose qui est peu considéré » , signale le porte-parole Stéphano Bertolli.


Source: Site web du Journal de Québec

gouvernement.qc.ca


 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!