novembre 23, 2020, 07:09:25 pm

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Denis Arcand ne suit plus la politique  (Lu 545 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6053
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Denis Arcand ne suit plus la politique
« le: octobre 27, 2009, 10:41:26 am »
Richard Martineau a écrit cet article concernant Denis Arcand et sa désillusion de l'actuel système politique.

Il y a des réflexions très importantes, dans ce texte...



Imaginez

Il ne lisait plus sur la politique, il n'écoutait plus de reportages qui traitaient de politique; bref, il fuyait ça comme la peste.

À l'époque, cet aveu m'avait choqué. Comment peut-on se désintéresser d'une chose aussi importante que la politique? Après tout, comme dit le proverbe : « Si tu ne t'intéresses pas à la politique, elle fera ce qu'elle veut de toi et non pas ce que tu veux d'elle. »

Mais plus ça va, plus je comprends Denys Arcand.

L'ARGENT POURRIT TOUT

Le problème numéro un avec la politique, c'est l'argent. Si tu n'as pas d'argent, tu ne peux pas être élu, c'est aussi simple que ça.

Or une campagne coûte cher, très cher. Pour la financer, tu dois te mettre à genoux et promettre toutes sortes de choses à toutes sortes de groupes.

Et plus tu fais de promesses, moins tu as de marge de manoeuvre pour faire ce que tu veux faire une fois élu et plus tu as de faveurs à retourner.

Parfois, je me surprends à rêver à voix haute des changements que l'on pourrait apporter au système politique actuel pour le rendre plus juste.

Savez-vous ce que j'aimerais qu'on fasse? (On parle pour parler, aucun de mes voeux ne deviendra réalité, c'est trop idéaliste, trop utopique…)

J'aimerais que TOUS les candidats bénéficient exactement du même budget pour organiser leur campagne.

UNE VRAIE COURSE

C'est comme la F1. Comment peut-on affirmer que Machin Truc est le meilleur pilote automobile du monde quand tous les pilotes ont des autos différentes?

Tu veux savoir c'est qui, le meilleur? Donne-leur tous LA MÊME VOITURE, avec le même moteur. Là, tu vas le savoir!

Idem pour la politique. Les candidats devraient tous avoir le même budget.

Et il n'y aurait pas de pancartes, d'activités de financement, de porte-à-porte ni de soupers spaghetti. La campagne des candidats se résumerait à deux choses. Un : ils auraient tous un site Internet, où ils pourraient communiquer leur programme. Deux : l'État lancerait un canal de télé consacré exclusivement aux élections. Vingt-quatre heures par jour, sept jours par semaine, on y trouverait des entrevues et des débats avec les différents candidats. That's it, that's all. Vous voulez savoir pour qui vous allez voter aux prochaines élections? Surfez sur Internet ou ouvrez la télé.

Les candidats n'auront plus besoin de faire la pute et de se mettre à genoux pour quémander des votes : ce sont les citoyens qui auront la responsabilité d'aller chercher l'information là où elle se trouve.

Et chaque électeur devra obligatoirement aller voter, sous peine de payer une amende salée.

ABOLISSONS LES PARTIS

Autre changement : il n'y aurait plus de partis. On voterait pour des individus, pas pour des formations politiques.

Terminée la discipline de parti! Terminés les pantins qui passent leur temps à applaudir aveuglément les décisions de leur chef, aussi stupides soient-elles! Terminée l'opposition qui passe son temps à s'opposer à tout!

On élirait des individus, qui auront pour mandat de travailler ENSEMBLE pour améliorer la collectivité.

RÊVEZ À VOTRE TOUR



Et il y a eu les commentaires suivants...



Alfred Légaré

On en parlais justement entre quelques amis pour trouver une solution au problème des partis politique et nous en sommes venus à la même conclusion. élisons des députés qui ne sont pas associés à des partis politiques et leur premier mandat serait de s'élirent entre eux un chef ( premier ministre ), et des sous-chefs ( ministres ), sur la base de leur expérience.
 
Il n'y a pas d'autres solutions. Il serais temps de moderniser le système. Impossible de revenir en arrière avec le système actuel, la gangrène ne peut être guérie.  En parlant de gangrène, lorsque vous appliquez un système qui prône l'injustice, il est très difficille de s'en débarrasser. Le meilleur exemple est le système de primes qui s'est proliféré dans tout ce qui touche le gouvernement ( et le privé aussi ). Pour donner l'exemple, il faut absolument éliminer ce systéme. Les fonctionnaires et surtout les hauts-fonctionnaires sont déja grassement payés pour leur travail, sans leur donner la possibilité de s'enrichir, peu importe la condition du marché. Nous leur avons donné un chèque en blanc qu'ils ne cessent de grossir.
 
Même politique pour les parachutes dorés que nos hauts-fonctionnaires ne cessent d'utiliser entre eux pour parfaire leurs multiples retraites.
 
Ne lächez pas messieurs les journalistes et s'il le faut, prenez les devants. Nous serons de votre côté.



Bel-vil

Entièrement d'accord avec le principe. Un organisme de financement indépendant, qui récolterait des argents de la façon suivante. Chaque individu produisant un rapport d'impôt se verrait dans l'obligation d'inclure dans sa déclaration de revenus annuelle une somme de 10$ qui serait remise par l'état dans les coffres du dit organisme. Pour tout les compagnies enregistrées au Québec  le déboursé serait de base 100$ + 1$ par employé. à cela j'ajoute les syndicats qui seraient soumis aux mêmes règles soit 100$ par accréditation syndicale +1$ par membre. Le gouvernement pour sa part pourrait contribuer à la hauteur de 1$ par employé de l'état. L'organisme aurait comme responsabilité de développer les sites internet appropriés et négocier pour la disponibilité de téléviser 24/24 le message des partis. Cependant il ne faudrait pas tomber dans le panneau du financement de n'importe quel bouffon qui voudrait se présenter pour le plaisir. Voir comment on pourrait établir des règles strictes et démocratiques, le dépôt d'un CV vérifiable par un comité de sélection chapeauté par le directeur général des élections.


Source: Site web du Journal de Québec

gouvernement.qc.ca

Denis Arcand ne suit plus la politique
« le: octobre 27, 2009, 10:41:26 am »

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!