octobre 30, 2020, 06:02:24 am

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Prospection d'uranium: Manifestation à Sept-Îles  (Lu 633 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6053
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Prospection d'uranium: Manifestation à Sept-Îles
« le: novembre 01, 2009, 10:54:01 am »
Prospection d'uranium

Manifestation à Sept-Îles

À Sept-Îles, environ 150 personnes ont marché vendredi midi pour protester contre la reprise des travaux d'exploration d'uranium près du lac Kachiwiss.

Les candidats à la mairie Marc Fafard et Serge Lévesque en ont profité pour unir leurs voix et lancer un message au gouvernement Charest.

Marc Fafard est également président du mouvement Sept-Îles sans uranium. Il milite depuis longtemps contre l'exploration d'uranium dans la région. « Cette fois-ci, on dit au gouvernement qu'on est complètement contre tous travaux dans le domaine minier de l'uranium », dit-il.

Son opposant et ancien conseiller municipal, Serge Lévesque, promet de lancer une pétition qu'il enverra à Québec s'il est élu. « C'est dans la continuité de notre orientation. On n'en voulait pas en février, on n'en veut pas en octobre, et on n'en voudra pas dans le futur », martèle-t-il.

Des appuis

La coalition Pour que le Québec ait meilleure mine! appuie sans réserve les manifestants. Les organismes faisant partie de la coalition demandent au gouvernement du Québec de profiter de la nouvelle loi sur les mines pour abolir l'exploration et l'exploitation de l'uranium.

Le président d'Action Boréale pour l'Abitibi-Témiscamingue, Henri Jacob, dénonce le développement d'une mine d'uranium dans les monts Otish. « L'uranium, c'est un produit très radioactif et on n'a toujours pas trouvé de méthode pour l'entreposer sécuritairement et pour l'utiliser sécuritairement. C'est un produit qui est radioactif durant des millénaires », explique-t-il.

Selon lui, les gouvernements et les compagnies minières lèguent leurs problèmes environnementaux aux générations futures en ne prenant pas leurs responsabilités.

Pour le moment, on ne sait pas si la stratégie minérale, qui sera déposée par le gouvernement Charest le 9 novembre prochain, tiendra compte de l'opposition soulevée par la prospection de l'uranium au Québec.

Les médecins menacent de quitter la région

Un peu avant la marche, les médecins de l'hôpital de Sept-Îles ont menacé de quitter la région si les travaux d'exploration se poursuivent.

Le Dr Bruno Imbeault, pneumologue à l'hôpital de Sept-Îles, explique qu'une loi adoptée récemment en Nouvelle-Écosse interdit l'exploration et l'exploitation d'uranium.

« C'est une province qui avait un moratoire depuis 1982 et maintenant, le projet est devenu force de loi. Nous, on comprend mal comment une province comme la Nouvelle-Écosse a banni ça de sur son territoire et pourquoi ça se ferait sur notre cour arrière. Comme professionnels de la santé, on est préoccupés, mais aussi comme citoyens. On est des citoyens de second ordre et ça, on n'accepte pas ça », affirme le Dr Imbeault.

La députée Lorraine Richard demande un moratoire

La députée de Duplessis Lorraine Richard demande une fois de plus à Jean Charest d'imposer un moratoire sur l'exploration et sur l'exploitation de l'uranium.

En compagnie de son collègue, le député de l'Assomption Scott McKay, elle a écrit au premier ministre, à la ministre des Ressoucres naturelles et au ministre responsable de la Côte-Nord pour leur demander de faire cesser les activités en cours au lac Kachiwiss, près de Sept-Îles.

Lorraine Richard estime que les permis accordés pour la reprise des travaux de prospection au Lac Kachiwiss vont à l'encontre de la volonté de la population.



Il y avait aussi des commentaires...



Envoyé par ecolojusticier
1er novembre 2009 à 09 h 51 HNE

C'est toute l'industrie minière qu'il faut expulser hors du québec.

Pas seulement l'uranium, mais le thorium, le béryllium, le lithium, le titanium, le noibium, le silicium, l'aluminium, le tellurium, le platinium, l'irridium, la palladium, le calcium.......

Tous ces métaux sont polluants et excessivement dangereux pour la santé.



Envoyé par Le grand nord
31 octobre 2009 à 02 h 54 HAE

@ Tangon

Auberge le Tangon, je vous oublis pas, continuer a lutter contre cette entreprise infernale, vous les avez eu une fois, un deuxième KO ! pourrait les obligers a réfléchir un peu ! souvent il faut dératiser plus d'une fois avant d'en être débarrassé.



Envoyé par Le grand nord
30 octobre 2009 à 19 h 40 HAE

Quoi ! ? Terra ventura n'a pas quiter Sept-îles ? pourquoi ne pas présenter la vidéo qui montrerait à la population du Québec, le forage de cette entreprise bannie dans cinq autres provinces

Cette vidéo prouve que l'entreprise ne se souci pas de l'environnement, on peu y voir les trous de forage non sécurisé, des coulés de boue contaminé se dirigant vers la rivière en contre bas.

Sans compter les faits que le protocole de forage obligatoire pour de pareil travaux on été tout simplement mise de coté, aucune dalle de béton étanche, pour couvrir le sol, aucun moyen de rétention des eaux et boues pour empêcher les coulés vers la faune.

Les forages au sommet d'une montagne on été exécutés sans la moindre planification écologique ! et ils veulent recommencer ?

M. Charest comme a votre habitude, vous ne bouger que si vos poches se font remplir !

Se que je pense de vous n'est pas publiable.



Envoyé par tini_ca
30 octobre 2009 à 18 h 30 HAE

Eux La grande Bretagne, ils ont foutu leurs cochonnerie dans l'océan, pour régler une parti de ce problème.

Probablement dû au fait que leurs habitants n'en voulaient pas du tout !
Ce qui est normal dans le contexte.

Leur île est tellement petite...


Source: Site web de Radio-Canada

gouvernement.qc.ca

Prospection d'uranium: Manifestation à Sept-Îles
« le: novembre 01, 2009, 10:54:01 am »

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!