septembre 22, 2020, 05:56:23 am

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Médias: Québec mandate Dominique Payette  (Lu 1675 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6053
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Médias: Québec mandate Dominique Payette
« le: novembre 16, 2009, 01:35:34 pm »
Médias

Québec mandate Dominique Payette

La professeure et journaliste Dominique Payette a été chargée de mener une analyse sur l'avenir de l'information au Québec dans le contexte des changements technologiques.

La ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Christine St-Pierre, en a fait l'annonce vendredi soir au congrès annuel de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec, qui se tient à Sherbrooke.

« Les entreprises médiatiques subissent d'importants changements tant sur le plan de la production et de la diffusion de l'information que sur celui de l'accès à l'information », a expliqué la ministre St-Pierre.

Plusieurs indicateurs témoignent des difficultés qui frappent la profession de journaliste, a ajouté la ministre citant « la diminution des effectifs, les réorganisations dans les salles de rédaction et les changements dans les façons de s'informer de la population ».

Plusieurs questions seront abordées dans le cadre de ce mandat:

  • la situation de la profession journalistique
  • l'accessibilité et la diversité des sources d'information aux niveaux local et régional
  • la place et les rôles respectifs de l'information internationale nationale et régionale, tant en français qu'en anglais
  • la pluralité des points de vue
  • la maîtrise du français
  • et les enjeux liés aux nouveaux médias et aux nouvelles technologies

Le rapport devra être déposé à la ministre en décembre 2010.

Docteure en sociologie, Dominique Payette est maintenant professeure au Département d'information et de communication de l'Université Laval, après avoir travaillé comme journaliste pendant plus de 30 ans, notamment à Radio-Canada.



Il y avait aussi des commentaires...



Envoyé par Le grand nord
15 novembre 2009 à 18 h 46 HNE

Il devrait y avoir une police journalistique, pour permettre que certaine information puis avoir un accès malgré les tentatives de coverup, tant par les entreprises que gouvernemental, ses journalistes serait superviser par un juge, des gens neutre des corps de police comme la GRC ou la SQ.

Une sorte d'escouade tactique de l'information, capable de sortir une information et de les placer sur l'espace public, un peu comme l'émission Enquête, J.E, La Facture, mais avec la force de la justice derrière eux.



Envoyé par Jeff Bougie
15 novembre 2009 à 11 h 30 HNE

On devrait commencer par étudier le phénomène particulièrement québécois de concentration des médias...



Envoyé par france.ma
14 novembre 2009 à 10 h 27 HNE

Madame Dominique Payette est une femme brillante qui ne s'engagerait pas je crois dans un projet inutile. L'analyse sur l'avenir de l'information au Québec dont elle se voit chargée est certainement importante à faire car les questionnements sont nombreux et attendent des réponses. D'ailleurs la place qu'occupent des forums comme celui-ci sera certainement abordée puisqu'on peut y déceler plusieurs tendances...



Envoyé par mlamoureux
14 novembre 2009 à 01 h 58 HNE

Il me semble que ça ferait beaucoup plus sérieux si on confiait ce genre d'étude à plusieurs professeurs et non à une seule. Dans le milieu universitaire, il y a toujours plus d'idées dans plusieurs têtes que dans une seule. Les professeurs sont une ressource publique dont l'État devrait mieux se servir à mon avis!



Envoyé par bougie
14 novembre 2009 à 00 h 19 HNE

"Québec" veut définitivement flatter les médias et diverger l'attention des scandales, de la corruption possible dans l'industrie de la construction et des implications possible des municipalités et du gouvernement. Malgré ma croyance que "Québec" veut mener une analyse sur l'avenir de l'information au Québec parce c’est un moyen de diversion par l'excellence, je pense que cette analyse est tout à fait pertinente dans le contexte tel que décrite dans l'article.

Je suis d'accord avec Mme Maud Cohen, présidente de l'Ordre des ingénieurs du Québec, qui a fait apparition aux médias le 27 octobre : « Ce sont des dizaines de milliards qui sont mises en jeu dans l'industrie de la construction et les québécois ont le droit de savoir comment l'argent a été dépensé. » http://www.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2009/10/26/003-construction-ingenieurs.shtml

Si "Québec" n'a rien a se reprocher, pourquoi hésite-il à la transparence? Il est de même pour M Michel Arsenault, président de la FTQ, un bon dissuadeur avec son analogie de "grosse balloune " et la minimisation des impacts d'une enquête publique. http://www.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2009/10/30/001-FTQ-enquete-construction.shtml

Pourquoi "Québec" a été autant réactif aux questionnements de la population et de Madame Sylvie Roy à l’assemblée nationale? Si "Québec" n'a rien a se reprocher, pourquoi hésite-il à la transparence, tant au niveau municipal et provincial ?



Envoyé par Paradoxe
13 novembre 2009 à 23 h 36 HNE

Malheureusement ça ne servira pas a grand chose. C'est le CRTC qui prend les décisions et c'est Patrimoine Canada qui décide des grandes lignes de politiques en cette matière. Alors c'est une autre étude qui dormira sur une tablette quelque part. C'est dommage, mais il y a plusieurs études sur le sujet. Quand il s'agit de faire des coupures, les grands réseaux coupent dans le régional/local. C'est pas sorcier, les grandes compagnies se sont éloignées de la publicité régionale/locale en faveur de la publicité nationale. On dit que tout est dans l'équilibre, mais au bout du compte c'est l'argent et les cotes d'écoutes qui mènent.


Source: Site web de Radio-Canada

gouvernement.qc.ca

Médias: Québec mandate Dominique Payette
« le: novembre 16, 2009, 01:35:34 pm »

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!