octobre 26, 2020, 01:09:54 am

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Aéroport de Québec: Le congédiement du pdg reste mystérieux  (Lu 1552 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6053
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Aéroport de Québec: Le congédiement du pdg reste mystérieux
« le: février 11, 2010, 12:01:31 am »
Le congédiement du pdg reste mystérieux

Le plus grand mystère entoure le congédiement du président et chef de la direction de l’Aéroport de Québec, Pascal Bélanger, qui a été limogé malgré de bonnes performances enregistrées au cours des dernières années et de nombreux projets sur la planche à

Le conseil d’administration refuse de divulguer les raisons qui ont mené à la destitution de M. Bélanger, qui dirigeait les destinées de l’importante infrastructure de transport aérien depuis 2006.

« Il y a des informations qui sont confidentielles. Je ne peux émettre aucun autre commentaire », a dit, laconique, le responsable des communications de l’aéroport, Richard Girard, se contentant de confirmer la nouvelle.

Il a mentionné que le président du conseil d’administration, Gaétan Gagné, aura la responsabilité d’assurer le suivi des opérations, en soutenant que M. Bélanger n’était pas remplacé pour l’instant.

« Lundi dernier, M. Gagné m’a annoncé que je perdais mon emploi. Ce fut rapide, j’ai été très surpris » , a, pour sa part, brièvement commenté Pascal Bélanger, hier, lorsque joint par le Journal. Il est toutefois demeuré muet sur les motifs qui ont été invoqués pour sa mise à pied.

« J’absorbe encore le choc », a-t-il confié, ajoutant qu’il « n’était pas opportun pour lui de faire d’autres déclarations ». Projet d’agrandissement Tout récemment, M. Bélanger a présenté aux deux paliers de gouvernement un plan de développement sur cinq ans commandant des investissements de 225 millions.

En entrevue au Journal le 27 janvier, il avait dévoilé les principaux projets faisant partie de ce plan, notamment la construction d’un bâtiment de 100 000 pieds carrés pour l’accueil des vols internationaux, le remplacement du centre d’entretien mécanique et la construction d’un stationnement à étages.

« L’équipe de direction et le conseil d’administration vont faire le travail, rien ne change, et nous poursuivons les mêmes projets d’agrandissement qui animent l’équipe », a soutenu M. Girard.

Au chapitre de ses réalisations, Pascal Bélanger a piloté le projet d’aménagement du nouvel aérogare qui a été inauguré en juin 2008. De plus, lorsqu’il était en poste, l’aéroport a accueilli un nombre croissant de passagers, atteignant 1 022 862 clients en 2008, en hausse de 17 pour cent par rapport à l’année 2007.

La nouvelle de son congédiement a causé une surprise dans le monde du développement économique de Québec.

Le président-directeur général du Centre des congrès de Québec, Pierre Bouchard, a affirmé que ses rapports avec M. Bélanger étaient excellents.

« Il faisait tout pour faciliter notre travail », a-t-il commenté, refusant toutefois de commenter davantage.

À la Chambre de commerce de Québec, la responsable des communications, Mélanie Larouche, a signifié « un certain étonnement », mais a ajouté que l’organisme faisait confiance au bon jugement des administrateurs de l’aéroport.


Source: Site web du Journal de Québec

gouvernement.qc.ca

Aéroport de Québec: Le congédiement du pdg reste mystérieux
« le: février 11, 2010, 12:01:31 am »

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6053
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Départ de Pascal Bélanger: En désaccord avec une restructuration administrative
« Réponse #1 le: février 11, 2010, 02:14:25 am »
En désaccord avec une restructuration administrative

Un désaccord sur une réorganisation administrative à la haute direction de l’Aéroport de Québec explique le départ subit de son président et chef de l’exploitation, Pascal Bélanger, qui n’a commis aucune malversation financière ni été été impliqué dans un

Selon les informations du Journal de Québec, les membres du conseil d’administration de l’Aéroport de Québec se réunissent aujourd’hui à ce sujet. Ils ne s’étaient pas encore prononcés sur le congédiement de Pascal Bélanger, qui a assuré une croissance soutenue de l’organisation au cours des cinq dernières années.

Le président du conseil d’administration, Gaétan Gagné, a indiqué la porte de sortie à son président et chef de l’exploitation, la semaine dernière. M. Gagné assume de façon intérimaire les fonctions de M. Bélanger, en plus de présider le conseil d’administration.

L’une des raisons qui ont convaincu les membres du conseil d’administration d’entériner la réorganisation est que M. Gagné dispose maintenant de plus de temps libre puisque la mutuelle d’assurances L’Entraide, qu’il dirigeait, a été vendue le 1er janvier à l’Union-Vie et que cette transaction le laisse sans emploi permanent.

Réorganisation

Ainsi, Gaétan Gagné a entrepris une réorganisation administrative à l’Aéroport qui aurait limité le rôle de M. Bélanger au développement des affaires. Ce dernier aurait été forcé de délaisser les fonctions liées au marketing et aux affaires financières.

M. Bélanger était en désaccord avec ce principe. Il est sous contrat avec l’Aéroport à titre de président et chef de l’exploitation et son entente est loin de venir à échéance. Le litige lui a valu son licenciement instantané, la semaine dernière.

Dans ce cas-ci, il n’est nullement question de manoeuvres frauduleuses ni autres reproches. Au contraire, plusieurs administrateurs interrogés ont louangé le travail de l’ancien chef de l’exploitation.

Le principal intéressé préfère ne pas commenter afin de ne pas envenimer la situation. Pascal Bélanger compte régler cette histoire avec son ex-employeur, « tourner la page » et poursuivre sa vie professionnelle. De toute évidence, l’Aéroport devra lui verser une prime de séparation pour mettre fin à son contrat.

Salaires

Dans le dernier rapport annuel de l’Aéroport, on y lit que les quatre dirigeants se partagent une rémunération globale de 568 000 $, ce qui permet d’évaluer le salaire de M. Bélanger autour de 140 000 $.

Quant au président du conseil, M. Gaétan Gagné, il a touché une rémunération de 120 000 $ en 2008, incluant une compensation particulière pour le projet d’expansion, un salaire de base de 30 000 $, des primes pour siéger aux différents comités, ainsi que des jetons de présence de 750 $ par réunion. Il a refusé de s’entretenir avec le Journal.

La direction de l’Aéroport assure que la double fonction de M. Gagné au sein de l’organisme n’est que temporaire et que de nouveaux gestionnaires seront bientôt embauchés.


Source: Site web du Journal de Québec

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!