février 24, 2021, 11:37:59 pm

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Le ménage d’abord, dit le PQ  (Lu 1261 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6053
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Le ménage d’abord, dit le PQ
« le: février 11, 2010, 12:26:44 am »
Le ménage d’abord, dit le PQ

La chef de l’opposition, Pauline Marois, entend miser sur la reprise de la session parlementaire pour forcer le gouvernement à faire un grand ménage dans les finances publiques avant de penser sabrer dans les services à la population.

Les députés reviennent à l’Assemblée nationale aujourd’hui, après une pause d’un peu plus de deux mois.

Ils avaient mis la clé dans le Parlement le 4 décembre.

« Avant de s’attaquer à quelque vache sacrée que ce soit, le gouvernement doit regarder dans sa cour, où des économies sont possibles », a soutenu la chef péquiste, en entretien au Journal.

Comme l’ont ciblé ses propres économistes membres du comité consultatif sur les finances publiques, le ministre Raymond Bachand doit regarder du côté du système de santé québécois pour aller chercher un gain de productivité.

On a profondément modifié l’organisation des services dans le réseau de la santé au cours des dernières années, précise Mme Marois, mais on n’a pas veillé à revoir certaines structures qui sont maintenant désuètes.

Construction et éthique

Outre ce grand ménage à entreprendre dans les finances publiques, au cours des prochaines semaines, la chef du Parti québécois a l’intention de continuer à demander la tenue d’une enquête publique sur l’industrie de la construction et de ranimer le débat éthique au Parlement d’ici à l’été.

L’opposition officielle tentera également de démontrer aux citoyens que le Québec gagnerait à faire la souveraineté.

« On tentera de démontrer aux citoyens du Québec qu’il y a un net avantage à choisir sa liberté », a martelé la chef du Parti québécois.

Pour y parvenir, Pauline Marois misera sur la question identitaire. Les troupes péquistes reprendront notamment le combat contre les « écoles passerelles » , qui permettent aux allophones et aux francophones d’envoyer leurs enfants dans les écoles publiques ou privées subventionnées du réseau anglophone du Québec après un bref séjour dans une école privée non subventionnée, une manière de contourner la loi 101.

La rentrée, selon l’ADQ

Aux yeux du chef de l’Action démocratique du Québec, Gérard Deltell, le fait de vouloir ramener la question souverainiste dans le débat parlementaire montre à quel point le PQ est complètement déconnecté de la réalité québécoise.

« À part les péquistes, je ne connais personne ailleurs au Québec qui s’interroge sur la façon de faire la souveraineté », a-t-il lancé.

Il tentera lui aussi de convaincre Jean Charest et ses troupes de la pertinence et de l’urgence de tenir une commission d’enquête publique pour faire toute la lumière sur les allégations de malversation qui gangrènent l’industrie de la construction au Québec.

Selon le député de Chauveau, l’argent des contribuables qui est perdu dans l’industrie de la construction fait partie du ménage que doit faire le gouvernement dans les dépenses publiques.

Cette position est partagée par le seul représentant de Québec solidaire à l’Assemblée nationale, Amir Khadir.


Source: Site web du Journal de Québec

gouvernement.qc.ca

Le ménage d’abord, dit le PQ
« le: février 11, 2010, 12:26:44 am »

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!