février 25, 2021, 08:47:52 pm

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Lieutenant-gouverneur: Le PQ veut faire couper les vivres  (Lu 2040 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6053
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Lieutenant-gouverneur: Le PQ veut faire couper les vivres
« le: février 11, 2010, 02:50:28 am »
Le PQ veut faire couper les vivres

(TM) Appelant l’Assemblée nationale à couper les vivres au lieutenant-gouverneur Pierre Duchesne, le Parti québécois tente de rallier le gouvernement libéral à sa cause.

Une motion péquiste, qui sera débattue aujourd’hui, exigera « que l’Assemblée nationale du Québec dénonce le refus du lieutenant-gouverneur du Québec de rendre compte de ses dépenses aux parlementaires élus et qu’elle informe le lieutenant-gouverneur du Québec qu’elle a l’intention de s’opposer à l’adoption de tout crédit lié à sa fonction ».

La députée de Taschereau, Agnès Maltais, dit « vouloir s’associer au gouvernement. Si on demandait l’abolition, le gouvernement invoquerait la nécessité d’un changement constitutionnel. Nous, on veut mettre fin au gaspillage inutile ».

Selon ce que le Journal a appris, hier soir, le Parti libéral prendra position sur la question à l’occasion de son caucus d’aujourd’hui.


Source: Site web du Journal de Québec

gouvernement.qc.ca

Lieutenant-gouverneur: Le PQ veut faire couper les vivres
« le: février 11, 2010, 02:50:28 am »

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6053
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Le PQ fustige Pierre Duchesne
« Réponse #1 le: février 11, 2010, 03:08:27 am »
Le PQ fustige Pierre Duchesne

Le lieutenant-gouverneur du Québec, Pierre Duchesne, refuse de témoigner devant la commission de l'administration publique de l'Assemblée nationale qui voulait lui poser des questions sur son budget de fonctionnement.

Dans une lettre transmise le 15 janvier, le successeur de Lise Thibault a informé le secrétaire de la commission qu'il « ne sera ni présent, ni représenté » à la séance prévue le 4 février.

Son budget, dit-il, relève du Conseil exécutif, et c'est donc au gouvernement de le défendre.

  • La seule voie possible d'obliger le lieutenant-gouverneur à rendre compte [de ses dépenses] est l'adoption d'une loi spécifique à cette fin.

    — Extrait de la lettre de Pierre Duchesne

M. Duchesne avait accepté de se présenter à une audition antérieure de la commission, à l'automne 2008. Il avait cependant indiqué que sa comparution « ne [devait] pas servir de précédent ni constituer une renonciation aux privilèges reliés à [sa] fonction ».

Le Parti québécois outré

L'opposition y voit un refus de rendre des comptes. La missive du représentant de la Reine a fait sortir de ses gonds la députée péquiste Agnès Maltais, leader adjointe de l'opposition officielle. « C'est d'un ridicule consommé », a-t-elle réagi lors d'un point de presse, mardi, ajoutant qu'il invoquait une « prérogative royale ».

« Il existe une loi actuellement qui s'appelle la Loi sur l'Assemblée nationale, a-t-elle poursuivi. Cette loi dit que tout dirigeant d'organisme public doit comparaître devant la commission de l'administration publique à sa demande. [...] On n'a pas besoin d'une nouvelle loi pour monsieur. »

Qu'il le veuille ou non, a déclaré la députée de Taschereau, le lieutenant-gouverneur est responsable de sa gestion des fonds devant la population québécoise, qui assume la facture.

  • Ce n'est pas la reine d'Angleterre qui paie le salaire de Pierre Duchesne, ce sont les contribuables québécois. Alors, qu'il comparaisse devant les contribuables québécois, point final.

    — La députée péquiste Agnès Maltais

Grisé par ses fonctions monarchiques, M. Duchesne se croit dispensé de toute reddition de compte, comme l'était avant lui Lise Thibault, a lâché Mme Maltais.

« Il a suffi d'à peine deux ans pour que Monsieur le lieutenant-gouverneur, le très honorable Pierre Duchesne, décide que lui, maintenant, est au-dessus des lois et au-dessus des lois de l'Assemblée nationale. Cette comédie a assez duré », a-t-elle laissé tomber.

Le PQ demande à la commission de l'administration publique de prendre les moyens dont il dispose pour l'obliger à se présenter devant elle. La formation réclame la collaboration du Parti libéral, qui, avec ses 7 membres sur 12, est majoritaire au sein du comité.

Dans la section Foire aux questions du site web du lieutenant-gouverneur, on peut lire la réponse à la question « Est-ce que le lieutenant-gouverneur actuel rendra publiquement des comptes au sujet de ses dépenses liées à son Bureau? »

  • Dans une proposition qu'il a faite au premier ministre du Québec M. Jean Charest en juin 2007, l'honorable Pierre Duchesne a proposé de se présenter devant la commission parlementaire qui fera l'étude des crédits budgétaires du Bureau du lieutenant-gouverneur.

    — Extrait du site web du lieutenant-gouverneur



Et il y avait de nombreux commentaires...



Envoyé par jurisprudens
22 janvier 2010 à 08 h 32 HNE

Ça me chicotait ce matin, cette histoire de 700K$.

Qu'est-ce que ça représente, au juste?

Ça, c'est le genre d'information que j'aimerais que messieurs-dames les journalistes nous sortent: fouiller un peu, analyser, mettre en contexte, plutôt qu'être les portes-paroles des politiques, leurs fils de presse, en quelque sorte.

On fait quoi, avec 700,000$?

On peut se payer un cabinet de huit personnes à 55,000$/an en salaire et 20% d'avantages sociaux - total, 528,000$. Il reste 172,000$ à dépenser.

Une petite visite sur le site du LtG révèle une 25aine d'événements assez importants pour avoir une belle grosse photo de groupe dans la première moitié de 2009. Supposons qu'il en fut ainsi pour la 2e moitié. Ça fait au minimum 50 gros trucs, soit un par semaine, et assez pour occuper tous ces gens - imaginez un mariage par semaine. Mettons que chacun de ces gros trucs coûte 3,500$ - la salle, les beignes, et la photo. Pour un mariage, j'ai déjà payé 10 fois plus cher que ça.

Ça donne 175,000$. On est déjà dans le trou.

Alors on est en train de discuter de quoi? De pinottes? De beignes?

Et les contrats d'eau à Montréal? C'était 350 millions...

Tant qu'à dépenser de la salive de député, autant le faire sur des montants qui en valent la peine.

JP



Envoyé par jurisprudens
21 janvier 2010 à 23 h 52 HNE

@ tous

Un dernier point. Pour ceux qui ne savent pas combien gagne un(e) député et combien ils et elles recoivent pour opérer leurs bureaux de comté, voir le lien suivant:

http://www.assnat.qc.ca/Fra/Membres/indemnites.html

En faisant un petit calcul rapide, en prenant comme cas au hasard une députée de la région de Québec, leader adjointe de l'opposition, on arrive au total de 353 583$. Et je ne compte pas le 125$ par jour pour être assis en Commission.

Si je ne m'abuse (on me corrigera si je dis des bêtises, mais je ne crois pas me tromper!) ces sommes sont données sans que ces messieurs-dames n'aient à comparaître devant quelque commission qu'il soit, et donc d'en répondre. Oh, bien sûr, un fonctionnaire doit vérifier si les dépenses sont admissibles...en théorie.

Quand on compare cette somme pour une seule des 125 circonscriptions, face au 700,000$ qui est mis en cause ici pour le LtG et qui, lui, doit couvrir le Québec au grand complet, cela n'enlève pas le besoin de savoir ce qui se passe avec ce 700,000$, mais ça me rend fichument plus curieux de savoir ce qui se passe avec un montant d'argent autrement plus substantiel que ces messieurs-dames députés dépensent...sans que cela ne fasse la manchette!

À bon entendeur, salut

JP



Envoyé par jurisprudens
21 janvier 2010 à 23 h 00 HNE

Bonsoir à tous

Pour demeurer à Québec, et être assez proche (trop!) du gouvernement, j'aimerais affirmer certains faits, qui selon moi manquent à cette discussion.

Tout d'abord, la position est inutile, j'en conviens. Le débat actuel n'est cependant pas là. Il s'agit de saine gestion des fonds publics.

Or, il faut comprendre deux choses, mises en évidence clairement dans l'affaire Thibault: de un, que le Gvt du Canada paie le salaire, et de deux, que le Gvt du Québec, en l'occurrence le Ministère du Conseil Exécutif (MCE), le ministère du Premier Ministre, paie les dépenses.

La Commission révise les dépenses. Or, le LtG n'est pas le mandataire responsable du MCE. La personne qui doit comparaître et en répondre est la personne responsable de cette gestion, le PM ou son représentant. C'est ce qui est prévu à la loi. Notons que le Vérificateur Général du Québec, pour peu que vous ayez suivi l'affaire Thibault, avait noté que cela n'avait pas été fait - c.à.d. que ni la Commission, ni le MCE, n'avaient vérifiés systématiquement les dépenses, et ce, pendant une dizaine d'année...ce qui inclut, par ailleurs, Mme Maltais. Où était-elle AVANT les enquêtes?

Pour les trop peu d'entres nous qui auront écouté les audiences de Mme Thibault, et entendu le LtG l'an dernier, nous nous souviendrons (je m'en souviens!) qu'il a proposé de changer la loi pour sortir les dépenses du MCE, et être seul responsable de celles-ci - et donc de pouvoir comparaitre devant la Commission! Or, les élus, parmis ceux-ci Mme Maltais et M. Charest, n'ont rien changé depuis, de toute évidence. Qui blâmer?

Quand à la prérogative royale, si elle en chicote quelques uns, je vous appuie: c'est archaique, cela ne devrait pas être. Malheureusement, cela est. Et pour bien la comprendre, voici un argument par l'absurde: si le LtG a le pouvoir de dissoudre le Parlement, et le Parlement a le pouvoir de dissoudre la Commission, alors comment est-ce possible que la Commission puisse sommer - par huissier! rien de moins! - le chef de son chef?

Que cette situation doive changer, certainement. Que l'on fasse un référendum sur la question! Mais entretemps, que Mme Maltais et les autres ne soit pas au courant de toutes ces règles, et ne prenne pas leur part de responsabilités, cela, je n'en conviens pas. C'est de la politique avec un petit "p", et de la démagogie. Nous méritons mieux. C'est avec une telle attitude que nous ne croyons plus en nos institutions et crachons dessus.

JP



Envoyé par Frédéric
21 janvier 2010 à 15 h 49 HNE

Bon, un autre monarque de pacotilles, un édulcoré de reine d’Angleterre qui se prend au sérieux.

C’est quoi ce poste qui consiste à injecter <<du sang bleu>> dans un citoyen ordinaire et à lui permettre de rire de nous en dépensant notre argent?

C’est ridicule!!



Envoyé par VétéranQc
21 janvier 2010 à 14 h 21 HNE

Non mais????? Quand quelqu’un postule pour ce poste, dans la rubrique « description de taches » c’est-tu écris être acheteur et dépenseur compulsif???

Foutez ça à la porte à grand coup de pied dans l’arrière train!!! Mieux encore je me demande comme citoyen si j’ai le droit de faire une plainte à la police pour vole contre lui?

En prison pis ça presse! Un beau petit barbu comme ça, avec des belles joues joufflues, il serait populaire à Donnacana.



Envoyé par blazzé
21 janvier 2010 à 13 h 17 HNE

@Mme King

Nous vivons dans une monarchie constitutionnelle et non dans une république de... quoique! Le lieutenant gouverneur donne une réponse logique et pragmatique à son statut, en fait un faux fuyant, qui est anachronique dans un système dysfonctionel, afin de se dérober de ses obligations, qui sont transférées à l'exécutif qui eux doivent répondre par principe de responsabilité. Décidons une fois pour toutes le genre de régime politique que nous voulons. Néanmoins, ce genre de régime est idéal afin de servir les intérêts illusoires des sécessionnistes.

Effectivement, l'opposition est en droit de demander une reddition des comptes. À cette fin, qu'il le demande à la bonne personne et qu'il ne s'en prenne pas à un symbole malade qui est bien celui là même qui dépense réellement! Le gouvernement entérinant les dépenses ce cette institution. À cette fin, il (le P.Q.) prend un moyen détourné dans le but de responsabiliser le gouvernement Charest et de le mettre sur la sellette. Toutefois, cet évènement ne constitue qu'une fenêtre pour le P.Q. afin de se faire voir, même lorsqu'il sera au pouvoir, les choses demeureront les mêmes.

Néanmoins, à l'encontre de ce que vous mentionnez, les pouvoirs de la Gouverneure Générale du Canada, pouvoirs transférés au Premier ministre qui, en certaines occasions doit avoir l'assentiment de cette dernière, est toutefois demeuré intouchable suivant l'enquête sur le scandale des commandites, tant publique que criminelle!

À ce titre, le roi; gouverneur(e) général(e) (pouvoirs qui sont transférés au Premier ministre) n'a de compte à rendre à personne. Même si nous avons une très bonne idée du coupable... même s'il doit être responsable.



Envoyé par Loraine King
21 janvier 2010 à 11 h 34 HNE

@ Blazzé - le roi ne dépense pas.

Que ceux qui dépensent justifient leurs décisions = donc, le gouvernement.



Envoyé par blazzé
21 janvier 2010 à 08 h 24 HNE

Le roi n'a de compte à rendre à personne! Le roi règne!

Ce sera ainsi tant que l'on vivra au sein de ce régime anachronique issue de la modernité, on dirait 1649, 1789, 1837...

De toute façon, reddition des comptes, qu'est ce que cela veut dire aujourd'hui? Maintenant, on dilapide les fonds publics en toute impunité et le peuple, " souffrant les pires injustices ", ne fait que se scandaliser devant ce spectacle, c'est tout!

Maintenant, passons aux choses sérieuses, parlons des augmentations de tarifs, des augmentations de taxes, de la survie de nos institutions, la Caisse de Dépôt, la dette et toutes ces choses épeurantes... que l'on va oublier demain!



Envoyé par Loraine King
20 janvier 2010 à 12 h 12 HNE

S'il fallait suivre la logique de ceux qui pensent que ce n'est pas le gouvernement qui est responsable des dépenses du lieutenant-gouverneur, on arriverait à la conclusion que le gouvernement Chrétien n'était pas responsable de la gestion du programme des commandites.

Mais ce n'est pas le cas : le gouvernement est responsable de la gestion des fonds publics, incluant les sommes que le gouvernement alloue au lieutenant gouverneur pour l'exercice de ses fonctions. L'opposition a tout à fait raison de demander des comptes sur ces dépenses mais elle doit s'adresser au gouvernement, et le gouvernement a l'obligation de rendre des comptes puisque le lieutenant-gouverneur agit à la demande du gouvernement.

La reine ou ses représentants ne peuvent pas se prononcer sur la gestion des derniers publics. Ce serait outrepasser leur privilège.



Envoyé par un nez coeur an
20 janvier 2010 à 11 h 22 HNE

Décembre 2008, une coalition cautionnée par le Bloc Québécois est formée à entre le PLC et le NPD afin de renverser le gouvernement minoritaire de Harper.

L'objectif était de voter une motion de non confiance à l'encontre du Parti Conservateur afin de porter au pouvoir le nouveau gouvernement de coalition.

Le succès de la stratégie reposait alors entre les mains de la représentante de la reine au Canada, madame Michaëlle Jean.

En effet, il est de droit commun issu de longues traditions en droit, que la Reine et ses représentants ont des privilèges que ni les parlements ni les gouvernements ne possèdent.

Parmi ces privilèges, il y avait celui d'autoriser, dans certaines circonstances, un gouvernement de coalition.

C'est drôle qu'alors, aucun péquiste n'est monté aux barricades pour dénoncer ce privilège honteux d'un représentant de la Reine issu d'un autre temps!

Vous avez "l'anti-représentant de la Reine" fort sélectif mes chers péquistes.

Ne nous prenez pas pour des imbéciles.

Vous allez vous couvrir de ridicule!



Envoyé par Rob Loblaw
20 janvier 2010 à 10 h 58 HNE

Si on abolissait ce poste idiot et inutile, on utilise cet argent à des fins raisonnables et on évite de consumer le temps des parlementaires à des futilités.

À bas ce poste monarchique.



Envoyé par Loraine King
20 janvier 2010 à 10 h 19 HNE

Pourquoi le Parti Québécois chercherait-t-il à déresponsabiliser le gouvernement de son obligation de rendre des comptes sur la gestion des deniers publics?

Le lieutenant-gouverneur n'est définitivement pas au-dessus des lois, comme le prouvent les procédures prises contre Madame Thibault. Elle pourrait être reconnue coupable, mais les gouvernements péquiste et libéral sous lesquels elle exerçait son pouvoir constitutionnel seraient néanmoins responsables de la mauvaise gestion de l’argent des contribuables. C’est à eux que revient l’obligation de mettre en place des contrôles et des procédures efficaces puisque c’est eux qui sont les instigateurs des dépenses du lieutenant-gouverneur.

Le lieutenant-gouverneur n'a aucun pouvoir de dépenser ou de lever des impôts. Ce pouvoir est exclusif au gouvernement, et c'est le gouvernement qui doit être transparent et tenu responsable des dépenses du lieutenant-gouverneur.

Le lieutenant-gouverneur a raison : il n’a pas à défendre les dépenses du gouvernement. Ce serait un geste politique.



Envoyé par pierrot44
20 janvier 2010 à 09 h 31 HNE

Serait-ce cela être dans une situation "néocolonialiste"?

Le PQ a raison à 300%!

Un autre qui se voit au-dessus des lois et des règles démocratiques! Quel triste sire!



Envoyé par j.c.virgil
20 janvier 2010 à 07 h 38 HNE

Refuser de répondre au peuple qui paie son salaire et ses dépenses ,c'est normal.

Jean Charest le fait depuis six mois en refusant une enquête publique sur la construction et l'allocation des contrats gouvernementaux qui gonflent le coût des travaux d'infrastructure de 30%!

Les dirigeants de la Caisse de dépôt qui ont perdu 40 milliards d'argent public investi à la Caisse de dépôt n'ont pas eu à répondre au peuple non plus de leur gestion calamiteuse.

Pourquoi le représentant de la reine répondrait-il ? C'est dans l'ordre des choses, au Québec personne n'a à répondre de rien. Le citoyen n'a qu'à payer et fermer sa geule.



Envoyé par wigmund
19 janvier 2010 à 23 h 46 HNE

Le PM du Canada, Monsieur Harper, a fait de cet ancien notaire-fonctionnaire-secrétaire-général, le 28e lieutenant-gouverneur du Québec. Depuis, Monsieur n’a plus de comptes à rendre à personne sinon à la Reine d’Angleterre elle-même. Monsieur ne porte plus à terre, il lévite dans ses beaux habits neufs.

Suite au scandale des dépenses effrénées de Madame Thibault, Monsieur Duchesne a bel et bien affirmé, lors de son assermentation en 2007, qu’il serait transparent dans ses dépenses. Sitôt dit sitôt dédit.

Ne pourrait-on faire circuler une pétition à l’Assemblée Nationale pour l’abolition pure et simple de ce poste aussi prétentieux, protocolaire, qu’inutile?



Envoyé par Patriote 1837
19 janvier 2010 à 21 h 13 HNE

Voici un courriel que j'ai envoyé à mon député de l'Assemblée Nationale :


«

Monsieur Gignac,


Je vous envoi ce courriel afin de vous demander, en tant que mon représentant à l'Assemblée Nationale, de défendre mon droit en tant que payeur de taxes vis-à-vis de l'attitude arrogante et prétentieuse du Lieutenant-gouverneur du Québec, Monsieur Pierre Duchesne.

Afin de mettre un terme à l'abus et au manque de respect de la Monarchie Britannique et de tous ses représentants à l'égard des précieux et très limités déniers publics de l'État Québécois, je vous demande de promouvoir et d'appuyer la tenue d'un référendum qui aurait pour objectif de mettre fin à toute contribution, monétaire ou autre, des citoyens du Québec à la Reine d'Angleterre et à tous ses représentants.

J'attends votre réponse avec impatience.

Merci.

»


Je vous invite à faire de même.

Voici le site où vous trouverez le courriel de votre député :

http://www.assnat.qc.ca/fra/Membres/deputes_lst.html



Envoyé par atocanot
19 janvier 2010 à 20 h 58 HNE

Voilà un autre bozo qui se croît tout permis, au dépend des citoyens. Les libéraux nous en fournissent une belle panoplie depuis quelques temps... Pathétiquement, ils cultivent et entretiennent le cynisme de la population envers la politique.



Envoyé par Patriote 1837
19 janvier 2010 à 19 h 45 HNE

J'invite tous les Québécois qui se respectent à envoyer un courriel au petit monsieur qui se pense très important en utilisant le lien suivant :

https://www.lieutenant-gouverneur.qc.ca/nous-joindre/courriel-formulaire.asp

... et comme on dit en bon Québécois «payez-vous la traite»


Source: Site web de Radio-Canada

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6053
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Lieutenant-gouverneur: Ce sera le statu quo
« Réponse #2 le: février 11, 2010, 10:20:01 am »
Ce sera le statu quo

Accusant le Parti québécois de « vouloir obtenir la souveraineté par la porte d’en arrière », le gouvernement a refusé, hier, de s’associer à une motion péquiste exigeant que l’Assemblée nationale coupe les vivres au lieutenant-gouverneur, Pierre Duchesne

Ce que le PQ veut, « c’est nier l’existence du lieutenant-gouverneur. On n’entrera pas dans le jeu des péquistes d’aller jouer dans la souveraineté » , a réagi le leader parlementaire du gouvernement, Jacques Dupuis, à la motion présentée par la députée de Taschereau, Agnès Maltais.

Cette dernière a cependant insisté sur le fait qu’elle « ne demande en aucun cas une modification constitutionnelle. La motion est à l’intérieur des pouvoirs de l’Assemblée nationale et (elle) est à l’effet d’épargner de l’argent aux contribuables québécois, sans coupures de services ».

Devant le refus acharné du gouvernement d’appuyer la motion, le leader parlementaire du PQ, Stéphane Bédard, a fait du sarcasme aux dépens de son vis-à-vis libéral. « Il va se gagner une médaille du lieutenant-gouverneur avec ce qu’il a dit », a-t-il lâché.

L’ADQ favorable

Le vote sur la motion aura lieu aujourd’hui. Québec solidaire a d’ores et déjà annoncé qu’il se rangera du côté du PQ. Du côté de l’ADQ, on a fait savoir que la décision sera prise en caucus aujourd’hui.

Hier en fin d’après-midi, des sources péquistes ont laissé courir la rumeur que les adéquistes voteraient contre la motion à cause du « trop grand respect » que Gérard Deltell voue à la fonction de lieutenant-gouverneur. Le Journal a cependant appris, en soirée, que l’ADQ votera en faveur du texte péquiste.

Pierre Duchesne « peiné »

« M. Duchesne est peiné par cette histoire. C’est perturbant pour lui. Il a voulu être droit et c’est comme si on le rendait coupable » , a répondu le secrétaire de bureau Michel Demers, lorsque Le Journal l’a interrogé sur les sentiments du lieutenant-gouverneur.

La semaine dernière, M. Demers s’est présenté en commission parlementaire pour justifier la hausse d’environ 10 % du budget alloué au bureau du lieutenant-gouver neur. Québec lui verse 775 000 $ cette année.


Source: Site web du Journal de Québec

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6053
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Lieutenant-gouverneur du Québec: La motion péquiste battue
« Réponse #3 le: février 13, 2010, 03:20:44 am »
Lieutenant-gouverneur du Québec

La motion péquiste battue

À l'Assemblée nationale, le gouvernement Charest a défait jeudi une motion du Parti québécois qui visait à couper les vivres au lieutenant-gouverneur du Québec, Pierre Duchesne.

La motion péquiste a été battue par 61 votes contre 54, avec aucune abstention. Les députés de l'Action démocratique du Québec ont appuyé l'initiative du PQ.

La requête de l'opposition officielle visait à sanctionner M. Duchesne, moins d'une semaine après que celui-ci eut refusé de venir témoigner, le 4 février, devant la commission parlementaire de l'administration publique.

Si elle avait été approuvée, la motion péquiste aurait privé le lieutenant-gouverneur général de son allocation annuelle de 775 000 $.

Une manoeuvre politique, selon Dupuis

Le leader du gouvernement en Chambre, Jacques P. Dupuis, avait accusé mercredi le Parti québécois d'instrumentaliser cette histoire afin de promouvoir la souveraineté du Québec.

« Vous avez parlé d'astuce. Ensuite, vous avez dit qu'il faut créer une crise politique pour être capable d'arriver à la souveraineté », a rétorqué M. Dupuis lorsqu'interrogé sur le sujet à l'Assemblée nationale.

« Vous êtes incapables, incapables d'obtenir la souveraineté par la porte d'en avant, vous voulez l'obtenir par la porte d'en arrière. La réponse, c'est non! » a-t-il tonné.

Le leader parlementaire de l'opposition officielle, Stéphane Bédard, a raillé le ministre Dupuis. « Je pense, Monsieur le Président, que le leader [du gouvernement en Chambre] va se gagner une médaille du lieutenant-gouverneur pour ce qu'il a dit », a-t-il rétorqué.

« Nous lui redonnons ses budgets, nous lui redonnons ses médailles... Continuez à mépriser les citoyens du Québec qui paient votre salaire! » a-t-il lancé, en imaginant le type de message que le gouvernement envoie, selon lui, au lieutenant-gouverneur.

Étant donné les dépenses excessives engagées par l'ex-lieutenante-gouverneure, Lise Thibault, la commission parlementaire de l'administration publique voulait savoir si le représentant de la reine Élisabeth II dans la province administre bien les deniers publics mis à sa disposition.

Dans une lettre transmise le 15 janvier, M. Duchesne avait expliqué que le budget du lieutenant-gouverneur relève du Conseil exécutif et qu'il revient donc au gouvernement de le défendre. Il précisait que la seule voie possible pour obliger le lieutenant-gouverneur à rendre compte de ses dépenses était d'adopter une loi spécifique à cette fin.



Et il y avait des commentaires...



Envoyé par Québeclibre101
12 février 2010 à 22 h 39 HNE

Allez les pères Ovides et les Pétains du Québec, vite par la porte arrière et sans bruit!



Envoyé par Benjamin T
12 février 2010 à 18 h 37 HNE

Le Québec n'ayant pas signé la constitution empoisonnée de la vipère à Trudeau en 1982, le lieutenant gouverneur n'a donc aucune légitimité au Québec, même chose pour le gouverneur général. Exactement comme le Canada d'ailleurs, car techniquement, sans avoir signé la constitution de 1982, cela revient immanquablement à dire que le Québec ne fait tout simplement pas parti du Canada...

C'est drôle, mais ça, les fédéralistes n'en parle jamais du problème découlant du fait que le Québec n'a jamais signé la constitution car celle-ci bafouait à peu près tous les droits les plus légitimes du Québec... Vive la démocratie canadian !

Pour en revenir à Pierre Duchesne, cet autre petit bandit de la grande mafia libérale, c'est bien certain qu'une vulgaire somme de 750 000 $ ne représente pas grand chose aux yeux des experts en gestion du gouvernement à ti-Jean deux-mains-sur-le-volant Charest...

Quand on peut se permettre de perdre 40 000 millions en seulement une année dans la gestion de la Caisse de dépôt, et de payer trois fois plus cher qu'ailleurs pour construire exactement la même chose, en prenant bien soin d'engraisser les généreux donateurs du parti en même temps, sérieusement, 750 000 misérables dollars, qu'est-ce qu'on en à battre ?!



Envoyé par philipsburg
12 février 2010 à 18 h 25 HNE

Tout ça c'est de la faute aux peureux de 1995!



Envoyé par salutsimon
12 février 2010 à 17 h 45 HNE

Juste à lire qu`ils y a des Québecois qui approuvent cette monarchie bidon et dispendieuse me lève le coeur,au point de vomir.



Envoyé par Benjamin T
12 février 2010 à 16 h 39 HNE

« Le leader du gouvernement en Chambre, Jacques P. Dupuis, a accusé le Parti québécois d'instrumentaliser cette histoire afin de promouvoir la souveraineté du Québec. »

Si la souveraineté c'est bon pour le Canada, les États-Unis, la France, le Japon, le Mexique, la Chine, le Portugal, la Bolivie, l'Argentine, l'Espagne, etc., etc..

Alors pourquoi en serait-il autrement pour le Québec ?

« Vous êtes incapables, incapables d'obtenir la souveraineté par la porte d'en avant, vous voulez l'obtenir par la porte d'en arrière. La réponse, c'est non! » a-t-il tonné. »

Nous avons obtenu notre souveraineté en 1995 par la porte d'en avant, mais le très démocratique gouvernement fédéral du plus meilleur pays du monde à littéralement tout fait en son pouvoir par la porte de derrière pour nous voler notre droit le plus légitime d'appartenir au concert des nations, comme tous les autres peuples digne de ce nom sur cette planète...

5.2 Dépenses du Comité pour le NON
http://fr.wikipedia.org/wiki/Référendum_de_1995_au_Québec

Non mais quels insignifiants que ce petit leader de rien du tout et sa pauvre bande de colonisés libéraux...



Envoyé par Louis_G
11 février 2010 à 23 h 44 HNE

Ah bon, je croyais qu'il recevait bcp plus ce que ca. Pauvre Duchesne, Duceppe en recoit plus ce que ca dans une institution qu'il travail pour démolir!



Envoyé par André Delage
11 février 2010 à 23 h 09 HNE

Que le leader du gouvernement à l’Assemblée nationale et ministre de la Sécurité publique, Jacques P. Dupuis, approuve l’allocation annuelle de 775 000 $ versée à Pierre Duchesne, son lieutenant-gouverneur, n’est pas surprenant. Car, entre monarchistes convaincus, il faut bien s’entraider.

L’abolition de ce symbole britannique et colonial dépassé serait une économie d’argent qui pourrait être facilement réinvesti dans le logement pour les personnes pauvres et défavorisées ou pour améliorer les soins à domicile des personnes âgées.



Envoyé par sly209
11 février 2010 à 17 h 31 HNE

775 000$... 775 000$ je ne rêve pas c'est vraiment 775 000$.

Après on nous demande de nous serrer la ceinture, que l'État n'a plus d'argent...

775 000$, je préfère me taire, de toute facon si j'écris ce que je pense, je vais être censuré.



Envoyé par mikeedom
11 février 2010 à 16 h 22 HNE

Monsieur Duchesne se comporte comme un membre d`une caste tres élevée qui n`a pas a répondre de rien a personne , meme pas au gouvernement qui représente le peuple qui paie pour son style de vie royal , il devrait faire preuve d`un peu plus d`humilité , surtout a 775,000. $ par an , surtout pour ce qu`il a a faire , je n`ai pas encore trouvé a quoi ca sert un LT , qu`est ce que ca fout toute la journée ??? voila bien un poste dont on pourrait se passer , ce pique assiette royal a du front tout le tour de la tete , et le gouvernement en place a carrément manqué de couilles dans ce dossier .



Envoyé par Chasse-Galerie
11 février 2010 à 14 h 00 HNE

Dispendieuse la belle-mère Britannique! 2300$ piasses par jour!

Il parait aussi qu'elle aime bien disposer à sa guise de l'argenterie du bon peuple!

Beau symbole, bel exemple de "l'Empire" pour les caves de payeurs de taxes....



Envoyé par jurisprudens
11 février 2010 à 13 h 27 HNE

@ Petitcastor

Comment, une commission d'enquête? ne suivez-vous pas l'actualité? Les faits sont les suivants: que les crédits ont été votés l'an dernier, après examen par une commission; que le Vérificateur Général a regardé les dépenses; et que le secrétaire du Conseil exécutif et le secrétaire du LG ont témoignés, dans une autre commission. Personne n'a trouvé à redire, tout le contraire. Et vous voulez une 4e commission pour regarder des dépenses de 775,000$?! Combien vous pensez que ça nous a déjà coûté, tout ça?

Alors que ça soit le LG lui-même qui soit allé en commission pour dire la même chose serait arrivé exactement au même résultat: ça aurait été les mêmes chiffres, et donc personne n'aurait trouvé à redire.

Et c'est ça qui enrage le PQ: ils auraient bien aimé une autre controverse sur la gestion des fonds publics. Comme il n'y avait rien à dire, ils en ont créé une.

JP



Envoyé par Petitcastor
11 février 2010 à 12 h 52 HNE

Ca va prendre encore une maudite commission d'enquète; y a t-il une qui soit déja en préparation dite moi..??


Source: Site web de Radio-Canada

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!