janvier 25, 2021, 05:23:49 am

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Richard Côté a peut-être de la rancune  (Lu 1162 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6053
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Richard Côté a peut-être de la rancune
« le: avril 29, 2010, 07:59:04 am »
Richard Côté a peut-être de la rancune

— Marc Bellemarre

Piqué au vif par les propos du seul élu de son défunt parti municipal, l’ex-chef de Vision Québec Marc Bellemare insiste pour dire que sa formation avait expulsé Richard Côté pour manque de loyauté.

Honnêteté

« On l’a sorti sur la tête parce qu’il agissait de manière déloyale. Il oublie de dire qu’il a été expulsé du parti. C’est carrément malhonnête », at-il mentionné au Journal.

En marge du conseil municipal, lundi, le conseiller Richard Côté, aujourd’hui bras droit du maire Régis Labeaume, a dit regretter son ancienne alliance avec M. Bellemare.

Selon une proposition adoptée à l’unanimité par le conseil d’administration de Vision Québec, Richard Côté a été évincé le 12 février 2007. Les membres lui reprochaient notamment son manque de collaboration, son refus de collaborer à un comité de liaison avec le parti, de même que d’avoir publiquement rabroué le chef. M. Côté aurait reçu 22 500 $ de Vision Québec en 2006 et 2007. « Nous n’avions aucun service en contrepartie », affirme M. Bellemare.

D’abord élu le 6 novembre 2005, Richard Côté avait été nommé sur le comité exécutif de la Ville de Québec par la mairesse Andrée Boucher.

Marc Bellemare avait alors terminé en troisième place avec 11 % des suffrages exprimés. Il ne pouvait siéger à l’hôtel de ville.

Absence de crédibilité

« Il représentait Vision Québec au conseil municipal et on voulait qu’il y ait des échanges là-dessus. Il n’a jamais voulu. Les échanges ne pouvaient être à sens unique. Nous n’avons jamais voulu lui nuire ni étaler le fait qu’on l’avait expulsé. Ça fait probablement de lui un homme aigri. Il a peut-être de la rancune. J’aurais aimé qu’il raconte l’histoire au complet. Je ne sais pas en vertu de quelle crédibilité il peut s’exprimer sur Vision Québec. »

Au sujet de Pierre Bibeau, l’ex-organisateur de Vision Québec qui a déclaré avoir agi comme prête-nom pour collecter des fonds à la campagne municipale de Bellemare, il ajoute que M. Bibeau était l’allié numéro un de Claude Larose aux élections de 2007. « M. Côté ne le dit pas non plus. Il le connaît très très bien et M. Bibeau ne lui aurait pas dit depuis cinq ans qu’il aurait été prête-nom à Vision Québec en 2005. Je trouve que ça ne fait pas crédible. »

Marc Bellemare ignore les motivations actuelles de Richard Côté. Il y voit peut-être même un lien avec ses déclarations concernant le premier ministre. « Richard Côté a le droit de ne pas m’aimer. Ça ne m’empêche pas de dormir. Dans un parti politique, il faut que tu sois loyal, il faut que tu sois honnête. C’est triste. Quand j’ai vu ça, j’ai dit bon, est-ce une commande des libéraux qui ne sont pas contents par rapport à ce que j’ai dit sur Charest? Je ne sais pas. »

Il a été impossible de joindre Richard Côté en soirée.


Source: Site web du Journal de Québec

gouvernement.qc.ca

Richard Côté a peut-être de la rancune
« le: avril 29, 2010, 07:59:04 am »

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!