juin 21, 2018, 08:46:10 am

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Réponse solide de Jean-Carol Pelletier  (Lu 3402 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6047
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Réponse solide de Jean-Carol Pelletier
« le: décembre 14, 2006, 02:39:30 pm »
Dans mon blogue personnel, il m'a été donné d'expliquer ma perception des choses dans le dossier du journaliste de Québécor qui a infiltré (pour le bénéfice des lecteurs de son journal) l'aéroport Pierre-Elliot Trudeau à Dorval.

En gros, il me semblait inadmissible que, d'une part, l'administration de l'aéroport et le Ministère des Transports du Canada acceptent de ne pas poursuivre le journaliste qui a fait éclater le scandale de la sécurité déficiente des lieux fréquentés par les employés et de l'autre, promettent de poursuivre tout autre journaliste qui tenterait un tel coup.

Il m'a semblé qu'une telle manœuvre, dans les circonstances, équivalait à de la censure journalistique, purement et simplement — ce qui brimait aussi l'accès du public à l'information et qui minait la crédibilité de toutes les instances responsables de la sécurité des aéroports du pays.

J'ai pris la liberté de prévenir le bureau du Ministre conservateur Lawrence Cannon de cet article et quelle n'a pas été ma surprise de constater qu'une quarantaine de jours plus tard, Jean-Carol Pelletier, Directeur des affaires régionales (Québec) avait pris le temps de me répondre, au nom du Ministre.

Voici la réponse -intégrale- de Jean-Carol Pelletier au texte d'opinion dans mon blog:

  • Monsieur Claude Gélinas
    [email protected]

    Monsieur,

    J'accuse réception de votre courriel du 24 octobre dernier adressé au ministre des Transports, de l'Infrastructure et des Collectivités, l'honorable Lawrence Cannon, auquel vous joigniez une copie d'un texte que vous avez rédigé au sujet d'un incident au cours duquel un journaliste se serait introduit dans des zones réglementées de l'aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau de Montréal et de la façon dont cette situation a été traitée par les responsables de Transports Canada. Le Ministre m'a prié de vous répondre en son nom.

    Le Ministre a pris bonne note du contenu de votre correspondance et il vous remercie de la lui avoir transmise. À ce sujet, je tiens à vous assurer que Transports Canada est au courant de ce dossier et qu'il prend très au sérieux les répercussions sur la sécurité et la sûreté des transports de toute entrée non autorisée potentielle dans une zone réglementée d'un aéroport. Ainsi, il a mené une enquête concernant, entre autres, les allégations les plus récentes sur les laissez-passer aux zones réglementées de l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau. Les résultats de cette enquête aideront à déterminer les prochaines mesures à prendre à ce chapitre. En outre, Transport Canada a fait un suivi auprès d'Aéroports de Montréal et des compagnies touchées par ces allégations. Il demeure confiant à l'égard de la sûreté du réseau de transport aérien et des exigences en place actuellement.

    Par ailleurs, j'aimerais vous informer que Transports Canada et ses partenaires ont adopté à l'égard de la sûreté des transports une approche multidimensionnelle faisant appel à de nombreuses activités ayant trait notamment aux renseignements sur les menaces potentielles, à la sensibilisation du public voyageur, aux habilitations de sécurité et à la formation des employés, des agents de contrôle et des inspecteurs. Permettez-moi de vous assurer que le Ministère effectue tous les efforts nécessaires afin de veiller à ce que le réseau de transport du Canada demeure l'un des réseaux les plus sécuritaires au monde.

    Enfin, en ce qui a trait à vos commentaires concernant la liberté d'expression et la transparence, je tiens à souligner que ces valeurs sont chères à Transports Canada, qui n'a pas l'intention de les ignorer. Ainsi, afin de faire preuve de diligence raisonnable, les responsables du Ministère ont tenté de rencontrer les parties concernées par les allégations dont il est question dans votre correspondance dans le but d'obtenir le plus de renseignements possibles à ce sujet et d'être aptes à prendre des mesures correctives au besoin. Ce dossier a été traité selon les procédures habituelles. Je tiens cependant à souligner qu'aucune partie en cause ne peut être exemptée de l'application de la réglementation pertinente en fonction de la profession exercée.

    J'espère que ces renseignements sauront répondre à vos préoccupations et je vous prie d'agréer, Monsieur, l'expression de mes sentiments distingués.


    Jean-Carol Pelletier
    Directeur des affaires régionales (Québec)

Pour ceux qui se posent la question, 40 jours, c'est un délais relativement rapide pour obtenir une réponse de cette qualité qui propose des actions en vue de résoudre le fond de cet embêtant problème de la sécurité dans nos aéroports, dont celui de Dorval.

Dans cette réponse, Lawrence Cannon, son directeur Jean-Carol Pelletier et le Ministère des Transports paraîssent en contrôle de la situation et je n'ai aucune raison de croire qu'ils ne déploieront pas tous les efforts pour mettre de l'ordre dans cette situation qui a secoué l'establishment journalistique québécois.

Comme il s'agit d'un dossier fort important, aussi bien pour les responsables du Ministère des transports, de l'aéroport de Dorval, des journalistes et des citoyens canadiens, j'ai très hâte de connaître les développements qui feront suite aux actions proposées dans la réponse officielle du Ministre Lawrence Cannon.
« Modifié: décembre 14, 2006, 02:42:24 pm par editeur »

gouvernement.qc.ca

Réponse solide de Jean-Carol Pelletier
« le: décembre 14, 2006, 02:39:30 pm »

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!