septembre 25, 2020, 06:56:30 pm

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Inquiétudes sur les réserves de la RRQ  (Lu 1774 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6053
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Inquiétudes sur les réserves de la RRQ
« le: février 14, 2011, 05:28:12 pm »
Inquiétudes sur les réserves de la RRQ

La retraite avant l’âge de 65 ans pourrait devenir moins attrayante d’ici quelques mois : le gouvernement Charest songe à augmenter les pénalités imposées aux Québécois qui réclament des prestations entre 60 et 65 ans.

Un projet de loi à cet effet devrait être présenté avant l’été par la ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Julie Boulet. Les libéraux pourraient également inclure des mesures pour garder des travailleurs âgés en emploi dans le but de contrer la pénurie de main-d’oeuvre.

Le temps presse, donc, et le gouvernement doit absolument renflouer les coffres de la Régie des rentes du Québec (RRQ), car sa réserve de 30 milliards de dollars est menacée par le vieillissement de la population.

« On doit hausser les cotisations ou diminuer les prestations sinon la réserve de la Régie sera épuisée vers 2039 » , a expliqué Herman Huot, porte-parole de la RRQ.

C’est que les prestations versées par la RRQ seront plus importantes que les cotisations des travailleurs et des employeurs dans peu de temps. L’an dernier, la Régie a versé des rentes de 9,8 milliards de dollars et récolté des cotisations de 10,3 milliards.

L’une des solutions pour renverser la vapeur est d’augmenter la pénalité imposée à ceux qui quittent le marché du travail avant d’avoir atteint 65 ans.

De plus en plus jeunes

Actuellement, un travailleur qui réclame ses prestations à 60 ans se voit privé chaque année de 6 % de la somme qu’il aurait encaissé après 65 ans. Cette pénalité est imposée jusqu’au décès du retraité.

Les retraites hâtives sont très populaires au Québec. Environ les deux tiers des Québécois se retirent entre 60 et 65 ans, selon la RRQ. Le gouvernement fédéral éprouve des difficultés semblables. Ottawa a augmenté sa pénalité à 7,2 % cette année pour résoudre la situation.

« Les gens doivent avoir le droit de prendre leur retraite à 60 ans, mais ça ne doit pas être financé par les autres Québécois » , a indiqué François Rebello, porte-parole de l’opposition officielle en matière de travail.

Le projet de loi de la ministre Boulet devrait aussi décréter la hausse des cotisations que versent les travailleurs et leurs employeurs. Ce taux est actuellement fixé à 9,9 % du salaire d’un employé et est assumé 50-50 par les travailleurs et les employeurs.

Il pourrait être haussé de 0,1 % par année pendant 10 ans pour atteindre 11,02 %, soit le taux d’équilibre permettant de ne pas gruger la réserve de la RRQ.

« On ne peut pas faire autrement, les cotisations sont à 9,9 % depuis 2003. Le gouvernement aurait dû réagir plus vite parce qu’il y aura bientôt plus de Québécois à retraite qu’au travail » , a indiqué à Argent, Daniel Gladu, planificateur financier et spécialiste en stratégies retraite chez BMO Groupe Financier.


Source: Site web du Journal de Québec

gouvernement.qc.ca

Inquiétudes sur les réserves de la RRQ
« le: février 14, 2011, 05:28:12 pm »

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!