septembre 30, 2020, 12:02:14 am

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Jacques Duchesneau blanchi par le DGE  (Lu 1754 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6053
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Jacques Duchesneau blanchi par le DGE
« le: février 22, 2011, 10:09:59 pm »
Jacques Duchesneau blanchi par le DGE

Jacques Duchesneau reprendra son poste à la tête de l’unité anticollusion de Transports Québec à compter de lundi matin, après avoir été blanchi, hier, de tout méfait en lien avec son ancien parti politique municipal Nouveau Montréal.

Le retour de M. Duchesneau a été confirmé hier par le bureau du ministre des Transports du Québec, Sam Hamad. L’ancien chef de police de Montréal et son ancien parti politique ont été lavés de tout soupçon d’irrégularités dans le financement électoral à la suite d’une enquête de trois mois menée par le Directeur général des élections du Québec (DGE).

M. Duchesneau n’a émis aucun commentaire et il n’a pas retourné nos messages.

Le ministre Hamad est cependant rapidement passé à l’attaque. « Voilà une autre démonstration des pratiques des partis d’opposition de lancer gratuitement des allégations sans fondement, de détruire des réputations à grands coups d’insinuations alors qu’en réalité, tout cela est faux » , a souligné le ministre dans un communiqué.

Le DGE a annoncé sa décision d’exonérer de tout blâme M. Duchesneau dans un communiqué de trois paragraphes, se refusant à dévoiler son rapport d’enquête.

Dans le communiqué, le porte-parole du DGE, Denis Dion, a déclaré: « Au terme de l’enquête menée sur les transactions financières du parti Nouveau Montréal en 1999, le Directeur général des élections, Jacques Drouin, a déterminé que le chef du parti, Jacques Duchesneau, n’a commis aucune infraction et que sa formation politique n’a pas utilisé de système de prête-noms dans son financement. »

Enquête du DGE

Le ministre Hamad a demandé une enquête du DGE en novembre, après qu’une enquête de l’Agence QMI et de TVA Nouvelles ait soulevé des questions au sujet des prêts de 10 000 $ faits au parti de M. Duchesneau et aux intérêts de plus de 1 000 $ payés aux prétendus prêteurs, comme indiqué dans les rapports financiers de Nouveau Montréal.

L’organisateur de M. Duchesneau, Gilles Prud’homme, a déclaré qu’il avait été identifié sur un document comme ayant prêté 10 000 $ et comme ayant reçu 1 000 $ en intérêts du parti de M. Duchesneau. Il a fait savoir qu’il n’avait jamais prêté de l’argent et qu’il n’avait jamais reçu des paiements d’intérêts tels que déclarés.

M. Prud’homme a dit à l’époque qu’il avait accepté d’être un « prête-nom » à la demande de M. Duchesneau.

L’attaché de presse du ministre Hamad, Maxime Sauvageau, a déclaré que l’unité anticollusion de M. Duchesneau à Transports Québec sera restructurée et incorporée à la nouvelle Unité permanente anticorruption, que le gouvernement libéral a dévoilée hier.

Nicolas Girard, le député péquiste de Gouin et le porte-parole de l’opposition officielle en matière de transports, a dit attendre avec impatience les résultats concrets du travail de l’unité anticollusion du ministère des Transports du Québec (MTQ) maintenant que Jacques Duchesneau revient au travail.

« Lorsque les allégations ont été révélées à l’automne dernier, on a laissé entendre que l’unité anticollusion du MTQ était sur le point de porter ses fruits. Maintenant que M. Duchesneau est blanchi par le DGE, nous attendons avec impatience le résultat du travail de cette unité » , a déclaré M. Girard dans un communiqué.


Source: Site web du Journal de Québec

gouvernement.qc.ca

Jacques Duchesneau blanchi par le DGE
« le: février 22, 2011, 10:09:59 pm »

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6053
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Re : Jacques Duchesneau blanchi par le DGE
« Réponse #1 le: février 24, 2011, 09:06:06 am »
Le DGE, qu’ossa donne?

Par François Maupetit, Lévis

Les journaux de la fin de semaine titraient Le DGE blanchit le patron de l’unité anticollusion, ou encore Jacques Duchesneau blanchi par le DGE.

Ils rappelaient que le DGE a annoncé, vendredi, sa décision d’exonérer de tout blâme Jacques Duchesneau, le Monsieur Net nommé par Jean Charest à la tête de l’unité anticollusion du ministère des Transports. Le DGE a publié un communiqué d’à peine trois paragraphes, se refusant à dévoiler son rapport d’enquête. Seule la conclusion compte. En novembre dernier, le DGE s’était intéressé à monsieur Duchesneau et à son ancien parti municipal, Nouveau Montréal, suite à des plaintes de financement occulte de la part de ses anciens collaborateurs dans le cadre des préparatifs électoraux de 1999.

L’automne dernier, l’ex DGE Marcel Blanchet démissionnait de son poste en rabrouant le premier ministre Charest pour son manque de respect envers cette institution. Il déclarait que monsieur Charest et son gouvernement ne respectaient pas son indépendance. Il est bon d’avoir à l’esprit cette déclaration lorsqu’on constate avec quelle efficacité le DGE s’est employé à blanchir Monsieur Net. Il fallait voir à quel point les politiciens libéraux, le ministre Sam Hamad en tête, étaient prêts à récupérer cette douteuse bénédiction sans confession.

Tout ça rappelle un autre ballon de plage lancé par le DGE au gouvernement Charest, il y a quelques mois. Suivant le même scénario, le DGE annonçait avec fracas qu’il coupait court à son enquête sur les allégations de l’ex-ministre Bellemare concernant le financement du Parti de Jean Charest. Le DGE n’avait pas jugé bon rencontrer le premier ministre, ni les collecteurs ni les militants libéraux visés. Ce qui n’a pas empêché Jean Charest de lever les bras au ciel en louangeant la rigueur de son nouvel allié. Une autre enquête bousillée quoi. Une enquête type DGE.

Décidément, les relations entre le gouvernement Charest et le DGE sont au beau fixe. Aussi bien ne pas trop compter sur lui pour connaître la vérité, toute la vérité, rien que la vérité. Ici comme ailleurs, il vaut mieux se faire sa propre opinion.


Source: Site web du Journal de Québec

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!