octobre 26, 2020, 01:13:50 am

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: François Legault: Les réactions sont vives  (Lu 1560 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6053
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
François Legault: Les réactions sont vives
« le: février 22, 2011, 11:57:06 pm »
Les réactions sont vives

Entre indifférence, déception, tiédeur, enthousiasme et étonnement, les réactions à la publication du manifeste de François Legault ont été fort contrastées à l’Assemblée nationale.

« On salue les gens qui participent au débat public, mais on constate dans ce cas-ci que les idées sont modestes. M. Legault est pour le bien et contre le mal. Son texte est un ensemble de lieux communs » , a réagi le ministre Pierre Moreau.

Malgré les dénégations du principal intéressé, le responsable libéral croit que François Legault est encore un souverainiste. « Il voterait oui à un autre référendum. Là, il torpille le navire du PQ après l’avoir quitté » , soutient M. Moreau.

Le péquiste Bernard Drainville avoue, de son côté, sa « très grande déception » . « Le document est très général. Il y a peu de concret. François Legault invoque le courage, mais il en manque quand il abandonne le rêve de l’indépendance. La question nationale ne peut être mise au congélateur » , pense-t-il.

M. Drainville assure que le caucus de son parti est bel et bien uni derrière la chef Pauline Marois et qu’il n’est aucunement question de rallier un éventuel parti dirigé par Legault. « Pourquoi baisser les bras? Ce n’est pas parce que c’est difficile qu’on renonce. Les gens de conviction finissent par être récompensés » , a-t-il insisté.

L’ADQ

Réagissant aux hypothèses de fusion entre le mouvement de M. Legault et l’ADQ qu’il dirige, Gérard Deltell a expliqué qu’il était le chef du « parti politique qui est là pour l’avenir du Québec […] J’ai toujours dit qu’il n’était aucunement question pour nous de saborder l’Action démocratique du Québec » .

La sortie publique de M. Legault a par contre sonné comme de la musique aux oreilles des deux députés indépendants Éric Caire et Marc Picard. « Je lisais ça et j’avais l’impression de me lire » , s’est enthousiasmé M. Caire.

Son collègue Picard est allé encore plus loin. « Si le mouvement Legault devient un parti politique d’ici la fin 2011, je suis disponible pour être candidat pour ce parti-là » , a-t-il enchaîné.

Françoise David, présidente de Québec solidaire, a qualifié François Legault de « défaitiste » à cause de la portion du manifeste consacrée à la question nationale.

« Pour le reste, c’était un mélange de capitalisme ordinaire et de social-démocratie à la Tony Blair (ancien premier ministre britannique) » , a-t-elle ajouté.


Source: Site web du Journal de Québec

gouvernement.qc.ca

François Legault: Les réactions sont vives
« le: février 22, 2011, 11:57:06 pm »

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6053
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
François Legault: Un parti est envisagé
« Réponse #1 le: février 23, 2011, 12:02:02 am »
Un parti est envisagé

Legault laisse la porte ouverte jusqu’à la fin de 2011.

Contrairement aux Lucides, la Coalition pour l’avenir du Québec (CAQ), lancée, hier, par François Legault et Charles Sirois, ne se contentera pas de publier un texte sans lendemain. Sa métamorphose en parti politique est envisagée.

« Ce qu’on souhaite, ce n’est pas de jeter un pavé dans la mare, mais d’entreprendre une démarche qui va emmener les Québécois à prendre position » , a fait savoir M. Legault, lors d’une conférence de presse très courue, organisée, symboliquement, tout près de l’Assemblée nationale.

Au cours des prochaines semaines, M. Legault et son groupe sillonneront le Québec pour présenter leur point de vue. Leur texte sera ouvert aux propositions de bonification, ont-ils assuré. Ce n’est que vers la fin de l’année qu’on saura si la Coalition se transformera ou non en parti politique.

François Legault n’exclut aucune option : la création d’un parti politique ou, même, une fusion avec l’ADQ. C’est aussi la vision de plusieurs signataires du manifeste, qui semblent tentés par l’aventure politique, selon ce que nous avons pu apprendre.

Charles Sirois, toutefois, ne voit pas les choses de la même façon : « La Coalition, pour rendre la chose claire, c’est que ce n’est pas un parti politique. [...] C’est un mécanisme de consultation du citoyen » , a insisté l’homme d’affaires multimillionnaire.

Le « plan d’action » sera disponible pour tous ceux qui « voudront le réaliser » , ajoute M. Sirois.

Quatre chantiers

Contrarié du fait que des pans entiers de son texte ont « coulé » , la semaine dernière, à TVA et dans le Journal, l’ancien ministre péquiste a âprement défendu son document signé « à titre personnel » par 12 personnalités. « Le Québec peut et doit changer » , phrase qui figure au début du manifeste, sert de fil conducteur aux huit pages de présentation de la Coalition.

La CAQ se propose de réfléchir autour de « quatre grands champs d’action » pour sortir le Québec de « l’impasse » dans laquelle il se trouverait : l’éducation ( « la priorité absolue » ) , la vitalité de la culture québécoise, l’accroissement de la performance des services publics et la création d’une économie de propriétaires et non de succursales. Quatre textes détaillés, approfondissant chacun des thèmes, seront publiés ultérieurement. Le premier portera sur l’éducation et pourrait être publié « d’ici quelques mois » .

Nationaliste

François Legault, souverainiste « depuis l’âge de 16 ans » , se définit désormais comme un « nationaliste » ; il a appelé les Québécois à « sortir du déni » .

« On ne peut pas attendre éternellement le Grand Soir, a-t-il fait remarquer. Aujourd'hui, je ne réponds plus à cette description (de souverainiste). On ne souhaite pas un référendum. Je pense que les souverainistes ne le gagneraient pas. On veut travailler sur ce qui rassemble les Québécois. »

Même si elle n’est pas constituée en parti politique, la CAQ a annoncé qu’elle se conformera d’emblée aux nouvelles dispositions de la Loi électorale. Un maximum de 1 000 $ de dons, par personne et par année, sera ainsi institué.


Source: Site web du Journal de Québec

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6053
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Re : François Legault: Les réactions sont vives
« Réponse #2 le: février 23, 2011, 02:58:45 am »
En réponse à cet article paru dans le site de Radio-Canada.

Par Jean Trudeau

Rénover?

Rénover une maison infestée de moisissure, de coquerelle, de punaise avec du bois de la grange pourrie?

On peut essayer de maquiller la maison mais les vices-cachés sont toujours là.

Il n'y a rien de nouveau dans le manifeste de Legault. Tous les autres partis parlent d'éducation, la santé , l'économie et la culture. Copie -collé du programme libéral sauf pour la culture.


Abolir l'avenir du Québec car c'est ça la souveraineté. C'est la possibilité pour un peuple de se responsabiliser et de s'assumer au lieu d'être géré par une autre nation comme tous les peuples de la terre.

Sans tous les leviers économiques, le Québec ne peut avoir de politique cohérente au niveau de la fiscalité, de l'économie et de l'éducation.

Une partie de nos impôts est géré par un autre gouvernement étranger.

Quand allons-nous nous débarasser de ce complexe d'infériorité qui nous ronge de l'intérieur?

Si le Canada a jugé bon que l'indépendance était nécessaire face à l'Angleterre c'est qu'il y avait des avantages importants. Si les USA ont jugé que c'était bon de s'affranchir de l'Angleterre c'est qu'ils jugeaient que c'était mieux pour contrôler leur économie et leurs politiques.

Pour nous les Québécois ce n'est pas bon. On est pas capable. On est endetté.

On n'a pas ce qu'il faut. On profite de la péréquation....bla bla bla.

Tous des arguments pour faire peur et maintenir les Québécois dans la dépendance.

Arrêtons d'écouter ces rabat-joie et Legault frustré de n'avoir pas été nommé chef du PQ lorsqu'il a essayé. Mettre l'idée de se gouverner de côté, c'est déjà partir avec deux prises contre soi car c'est dire : "regardez-nous on n'est pas capable de rien faire nous-mêmes.

Dans le fond on voit bien que c'est Sirois qui mène et cela m'inquiète car lorsque des gens d'affaire se mèlent de politique ce n'est pas pour le peuple mais pour leur projet à eux et leurs amis avec la carte de crédit du Québec dans leur poche.

On vient de passer 7 ans à regarder "la famille libérale" à se mettre plein les poches. On ne va pas passer un autre 7 ans à regarder Sirois faire ses plans avec Legault d'augmenter les tarifs d'hydro pour financer les dépenses.


Source: Site web de Radio-Canada

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!