mars 06, 2021, 06:15:10 pm

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Les opposants à Rabaska interpellent le Protecteur du citoyen  (Lu 1373 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6053
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Les opposants à Rabaska interpellent le Protecteur du citoyen
« le: février 23, 2011, 02:40:22 am »
Les opposants à Rabaska interpellent le Protecteur du citoyen

Les opposants au projet de terminal méthanier Rabaska à Lévis s'inquiètent de la lenteur du Protecteur du citoyen à traiter la plainte qu'ils ont déposée il y a près de deux ans.

La plainte était signée par le collectif Stop au méthanier au nom des 125 familles qui habitent dans un rayon de 1,5 km du terrain choisi pour le terminal méthanier.

Le collectif reproche notamment à l'ancien ministre québécois de la Santé d'avoir donné son appui au projet au détriment de la santé des citoyens. Il reproche également au gouvernement de ne pas avoir fixé d'échéance au permis accordé à Rabaska et de ne pas avoir pris la peine d'évaluer les besoins en énergie du Québec avant de donner le feu vert au projet.

Le projet Rabaska est actuellement en veilleuse, mais le collectif estime que le débat est plus d'actualité que jamais en raison du débat sur les gaz de schiste.

Jacques Levasseur, président de l'Association pour la protection de l'environnement de Lévis, soutient qu'il faut éviter de faire les mêmes erreurs que par le passé. Les délais pris par le Protecteur du citoyen pour traiter la plainte l'inquiètent. « Avec toutes les accusations qui roulent maintenant de proximité et de copinage avec le gouvernement, on est inquiets. On se demande si cette demande-là va être réellement reconduite, si le travail va être fait », soulève M. Levasseur.

Le bureau du Protecteur du citoyen ne commente pas spécifiquement ce dossier, mais indique que 78 % des plaintes sont traitées en 10 jours. Toutefois, selon Claude Dussault, vice-protecteur, les délais sont parfois plus longs quand les dossiers sont complexes. Claude Dussault affirme par ailleurs que la protectrice du citoyen, Raymonde Saint-Germain, travaille dans une indépendance totale. « Elle relève directement de l'Assemblée nationale. Donc, il n'y a aucune interférence de quelque nature que ce soit dans n'importe quelle enquête que nous conduisons au Protecteur du citoyen », affirme M. Dussault.

Claude Dussault ajoute que l'enquête dans le présent dossier est presque terminée et que les conclusions seront connues incessamment.


Source: Site web de Radio-Canada

gouvernement.qc.ca

Les opposants à Rabaska interpellent le Protecteur du citoyen
« le: février 23, 2011, 02:40:22 am »

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6053
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Les Québécois doivent dire NON à Rabaska
« Réponse #1 le: février 23, 2011, 02:42:07 am »
Entre importer du gaz naturel ou en extraire de manière sauvage de notre sous-sol, je ne choisis ni l'un, ni l'autre.

Le gaz naturel est une combustible empoisonné qui n'est ni abordable, ni durable.

Il faut se tourner vers les énergies vertes et renouvelables: géothermie, hydrolien, éolien (nationalisons le vent, ça presse), solaire et tant qu'à y être, la vapeur (ce qui propulsait les premières voitures, avant le pétrole).

Autrement dit, nous devons reprendre notre pleine souveraineté énergétique en main au lieu de DONNER nos plus belles ressources à des ÉTRANGERS qui ne contribuent pas (ou très peu) à notre réelle émancipation du "piège de la pompe" où nous faisons que nous appauvrir.

Nous avons une fenêtre d'opportunité pour dire NON aux profiteurs qui veulent nous endormir avec leurs pseudo-bonnes intentions. En leur disant NON, haut et fort, nous pouvons dès lors réfléchir aux meilleurs moyens de subvenir à NOS besoins énergétiques, sans mettre en danger notre santé ou notre environnement.

La classe politique élue, à l'Assemblée nationale, est tellement sollicitée par les lobbys d'intérêts privés qu'ils oublient sciemment qu'ils sont censés défendre les CITOYENS et non les transnationales étrangères.

Le fait que le Protecteur du citoyen n'ait toujours pas donné signe de vie est un symptôme de cette paranoïa des dirigeants qui se sont probablement engagés, en secret, à livrer le Québec, sur un plateau d'argent, en échange de considérations futures, comme de somptueux chalets ou des valises remplies de billets.

Les citoyens doivent dire NON aux abus flagrants que représentent aussi bien Rabaska que l'extraction des gaz de schiste.

Le Québec nous appartient — il est temps qu'on commence à se comporter en propriétaires.

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!