septembre 24, 2020, 11:04:50 am

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: « Mount Real, un viol financier » — Bruno Pelletier  (Lu 1361 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6053
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
« Mount Real, un viol financier » — Bruno Pelletier
« le: février 24, 2011, 11:48:21 pm »
« Mount Real, un viol financier »

Cinq ans après avoir été floué, Bruno Pelletier s’est fait le porte- parole des 1 600 investisseurs qui, comme lui, ont été victimes de fraude par l'entreprise Mount Real, pour un total de 130 millions.

« Cette fraude est aussi immense que celle de Norbourg, mais elle n’a pas suscité autant d’intérêt de la part des médias. Vincent Lacroix a eu le temps d’être condamné et même de sortir de prison, et ses victimes ont été indemnisées. Nous, ça fait cinq ans que nous sommes dans l’attente » , a expliqué Bruno Pelletier, qui a perdu pour sa part un montant de 250 000 $.

Devant le silence et le sentiment d’injustice grandissant, le chanteur a décidé de se lever et de dévoiler cette expérience douloureuse.

« Vous ne pouvez pas imaginer tout le petit change que ça m’a pris pour parler. Mais j’ai trouvé le courage de porter le flambeau pour toutes ces familles défaites qui vivent une détresse profonde. »

Tout comme les victimes de Vincent Lacroix ou de Earl Jones, Bruno Pelletier a placé sa confiance et confié ses économies à un de ses voisins, un conseiller financier.

« Nous sommes à la fin de 1999, aucun scandale financier de cette ampleur n’a encore été révélé au grand jour. J’ai le rôle de Gringoire dans Notre-Dame de Paris, et j’ai commencé à pouvoir mettre de l’argent de côté. Un de mes voisins m’a souligné qu’il était habilité à faire des placements. Je lui ai tout de suite dit que je n’étais pas du genre à prendre des risques. Il m’a appâté avec un taux d’intérêt qui allait sûrement rapporter. Il y avait des personnalités connues du monde du sport au conseil d’administration de cette compagnie cotée en bourse, les bilans financiers étaient vérifiés, tout semblait légitime, rien de suspect, d’autant plus que mon ami avait placé de l’argent pour sa propre famille. »

Juste après Norbourg

Mais en novembre 2005, soit quelques semaines après le déclenchement de l’affaire Norbourg, l’Autorité des marchés financiers (AMF) saisit Mount Real, dont les comptes sont à zéro. Bruno Pelletier décide alors, tout comme le reste des investisseurs, de déposer une demande au fonds d'indemnisation de l'AMF, destiné à protéger les investisseurs victimes de ce type de fraude pyramidale. Leur demande est refusée par l’organisme public, qui n’avait pas approuvé les billets de la compagnie, condition sine qua non à l’acceptation de l’indemnisation.

« Je me sentais naïf, impuissant et ridicule de m’être fait avoir. Mais il a suffi que je rencontre d’autres personnes issues de toutes les classes confondues qui, comme moi, avaient aussi été flouées pour enfin me sentir comme tout le monde. C’était un choc, un fort sentiment d’injustice qu’on partage. Les gens ne réalisent pas la violence psychologique et physique de cette fraude. Certaines personnes sont même tombées malades. C’est un viol financier, mais la vie doit continuer. Je suis dans la quarantaine, j’ai le temps de travailler et de me préparer une seconde retraite. »


Source: Site web du Journal de Québec

gouvernement.qc.ca

« Mount Real, un viol financier » — Bruno Pelletier
« le: février 24, 2011, 11:48:21 pm »

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!