février 19, 2018, 04:42:58 am

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Tsunami gris: Un défi de taille en santé  (Lu 733 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6047
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Tsunami gris: Un défi de taille en santé
« le: mars 04, 2011, 02:31:59 pm »
Un défi de taille en santé

Pour la première fois, le nombre de personnes âgées de plus de 65 ans sera supérieur au nombre de personnes âgées de 14 ans et moins au Québec en 2011.

Ce renversement démographique s’accentuera à une vitesse vertigineuse avec le vieillissement des baby-b

Pas l’apocalypse

Le gouvernement du Québec doit resserrer l’encadrement des résidences privées pour les personnes âgées s’il veut éviter une multiplication des histoires de mauvais traitements, prévient la spécialiste, Marie Beaulieu.

Membre du Centre de recherche sur le vieillissement, Mme Beaulieu se dit inquiète du sort des aînés, qui seront de plus en plus nombreux au Québec dans les prochaines années.

Malgré le plan annoncé, hier, par le premier ministre Jean Charest, la professeure de l’Université de Sherbrooke estime que le réseau de la santé et des services sociaux n’est pas encore prêt à faire face à la multiplication des besoins qu’entraînera le vieillissement de la population.

Elle cite en exemple le processus de certification des résidences privées, qu’elle juge nettement incomplet.

Rassurant

Contrairement aux Centres d’hébergement et de soins de longue durée, les résidences privées ne font pas l’objet d’inspection, laissant les usagers entre les mains de promoteurs pouvant être davantage préoccupés par leur marge de profit que la qualité des soins qu’ils dispensent.

« Je suis contente que les résidences doivent s’enregistrer, mais on ne peut s’arrêter là, il faut mettre des vraies politiques de contrôle et de surveillance de tout ça » , plaide Marie Beaulieu, qui craint l’omniprésence du privé « dans le lucratif marché du vieillissement » .

Dans une entrevue antérieure à la présentation du plan de services intégrés pour les aînés, elle avait déploré « l’absence de planification » à l’égard du défi démographique.

Si elle s’inquiétait du manque de moyens accordés au maintien à domicile et aux résidences intermédiaires, l’annonce d’hier l’a plutôt rassurée.

« Là, je me réjouis des orientations qui sont prises et il y a des sommes d’argent importantes. Ça été très long avant qu’on y arrive, mais nous sommes sur la bonne voie. »

Par ailleurs, malgré ses préoccupations, Marie Beaulieu ne croit pas nécessairement que le vieillissement de la population entraînera une explosion des coûts de santé déjà en forte croissance.

« Il faut éviter de faire de la démographie apocalyptique parce que les gens de 65 ans d’aujourd’hui sont en meilleur condition que ceux qui avaient le même âge il y a 30 ans, et on peut penser que, pour les aînés de demain, ça va continuer de s’améliorer. »

Elle souligne que la hausse des coûts en santé n’est pas seulement associée à la vieillesse, mais aussi à la modernisation des équipements et à la consommation de médicaments.

Année coûteuse

La chercheuse cite le rapport fédéral 2010 sur l’état de santé public, concluant que c’est la dernière année de vie d’un individu, peu importe son âge, qui coûte le plus cher au réseau public.

« Mais on sait qu’une plus grande proportion d’aînés dans notre population, ça va changer des choses, parce que les maladies chroniques, ce sont les personnes âgées qui les ont; alors, il y a un accompagnement à faire là-dessus aussi » , a-t-elle conclu.


Source: Site web du Journal de Québec

gouvernement.qc.ca

Tsunami gris: Un défi de taille en santé
« le: mars 04, 2011, 02:31:59 pm »

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!