novembre 25, 2020, 02:25:18 am

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Norbourg: Quatre verdicts sur cinq  (Lu 1907 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6053
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Norbourg: Quatre verdicts sur cinq
« le: mars 09, 2011, 12:05:50 am »
Quatre verdicts sur cinq

Après quinze jours consécutifs de délibérations soutenues, le jury du procès Norbourg a déclaré hier deux des cinq accusés coupables de fraude et fabrication de faux documents. Deux autres ont été acquittés tandis que l’impasse persiste quant au cinquième.

Jean Cholette a été reconnu coupable sur l’ensemble des 125 chefs d’accusation qui pesaient contre lui. Serge Beugré a subi le même sort pour 115 chefs, mais a été déclaré non coupable de 43 autres qui concernent principalement la falsification de documents. Les deux hommes ont tout de suite pris le chemin des cellules en attendant de revenir devant le tribunal pour leurs représentations sur sentence.

Jean Renaud et Félicien Souka ont pour leur part été complètement blanchis des 51 et 157 chefs portés respectivement contre eux. Souka n’a d’ailleurs pu retenir ses émotions à l’annonce de son acquittement, éclatant en sanglots dans le box des accusés. On a pu le voir faire le signe de la croix en sortant de la salle d’audience, puis y aller d’une chaleureuse accolade avec son avocat, Me André Lapointe.

« C’est incroyable, je pleure de joie. Je suis content que justice ait enfin été rendue, a-t-il déclaré. J’ai passé six ans de ma vie à avoir des hauts et des bas, à ne pas pouvoir travailler. J’avais Norbourg tatoué sur le front. »

Lorsque amené à réagir face aux verdicts prononcés à l’endroit de Jean Cholette et Serge Beugré, il s’est dit « désolé pour eux » et qu’ « à ( sa) connaissance, tout le monde essayait de faire son travail du mieux qu’il pouvait. »

Les sept hommes et cinq femmes du jury ont toutefois été incapables de s’entendre sur le sort de Rémi Deschambault. Le juge Marc David, de la Cour supérieure, les a exhortés à poursuivre leurs délibérations à son égard encore un peu plus longtemps. Les jurés se retrouveront donc à partir de 11 h 30 mardi matin.

Déceptions

Le procureur de la Couronne, Me Serge Brodeur, n’a pas caché sa déception de voir deux des cinq coaccusés être acquittés de toutes les accusations portées contre eux. Il indique néanmoins ne pas avoir l’intention d’interjeter appel de la décision du jury.

« Il est toutefois intéressant de constater que les deux accusés trouvés coupables étaient très près de Vincent Lacroix » , a-t-il dit. Lacroix, ex-PDG de Norbourg, a été condamné à 13 ans de prison dans cette affaire.

L’avocat Louis Gélinas était lui aussi déçu, mais pour une tout autre raison. Son client, Jean Cholette, a été reconnu coupable sur toute la ligne. « C’est un homme brisé », a-t-il soupiré en parlant de celui-ci, visiblement ébranlé par la décision des jurés.

Me Brodeur prévient par ailleurs qu’il réclamera des peines exemplaires pour messieurs Cholette et Beugré « pour faire jurisprudence dans les cas de crimes de cols blancs ». Les accusés reconnus coupables s’exposent à une peine maximale de 14 ans d’emprisonnement.

« On parle de dizaines de millions de dollars et des milliers de petites victimes qui ont été frustrées, a-t-il rappelé. Il y a des dommages moraux pour ces gens-là. »

Débusquée en 2005, l’affaire Norbourg aura privé 9 200 investisseurs d’une somme de 115 millions de dollars. Les victimes ont cependant pu récupérer leur dû, au terme de longues procédures judiciaires.

Cette deuxième incarnation du procès Norbourg – la première ayant avorté après que les jurés aient été incapables de s’entendre sur un verdict unanime – s’était quant à elle amorcée le 21 septembre dernier.

Les douze jurés devaient rendre un verdict sur un total de plus de 600 chefs d’accusation.


Source: Site web du Journal de Québec

gouvernement.qc.ca

Norbourg: Quatre verdicts sur cinq
« le: mars 09, 2011, 12:05:50 am »

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6053
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Norbourg: Dans l’ombre de Lacroix
« Réponse #1 le: mars 09, 2011, 12:07:43 am »
Dans l’ombre de Lacroix

Peu connus du public, les cinq hommes qui ont travaillé dans l'ombre de Vincent Lacroix chez Norbourg ont affronté deux fois le tribunal au criminel.

Lors de ce deuxième procès, ils étaient accusés de fraude et de fabrication de faux documents. N'ayant pu obtenir un verdict à un premier procès en 2009, la Couronne avait simplifié les accusations, l'année suivante, pour en réduire le nombre à 615, contre 702 auparavant.

Serge Beugré

C'était le directeur général et principal stratège financier de Norbourg. Quand il a répondu aux questions du syndic de faillite RSM Richter, Vincent Lacroix a qualifié cet homme de membre du « quart de nuit », pendant lequel les documents étaient falsifiés. Notamment, il « corrigeait » les écarts entre les chif fres de Norbourg et ceux de son gardien de valeurs Northern Trust. Cela faisait en sorte que les sorties de fonds étaient camouflées.

Jean Cholette

M. Cholette était contrôleur financier à l'interne chez Norbourg. Il était proche de la haute direction. En faillite, il a dû se tourner vers l'aide juridique. Certains collaborateurs de Norbourg qualifiaient sa gestion de « sommaire » , ce qui n'était pas un compliment. Il a déjà refusé l'accès aux données de Norbourg International à ceux qui posaient des questions sur les activités réelles de cette filiale.

Félicien Souka

Ce spécialiste de l'informatique s'est trouvé au coeur de la manipulation de documents chez Norbourg. Les collaborateurs de Vincent Lacroix falsifiaient des documents afin de cacher le détour nement de l'épargne des investisseurs. Vincent Lacroix a déjà allégué qu'il travaillait en secret dans une maison à Candiac. Il était notamment chargé d'assurer le fonctionnement d'un logiciel dédié à l'administration de Norbourg.

Jean Renaud

Cet ancien fonctionnaire, congédié par Québec en 2008, a joué un rôle de conseiller fiscal auprès de Norbourg. Il aurait reçu 100 000 $ afin d'aider la firme à obtenir un million d'aide gouvernementale. Il a été consultant et collaborateur de Vincent Lacroix lors de la dernière année d'existence de l'entreprise.

Rémi Deschambault

Comptable, Rémi Deschambault a été vérificateur externe pour une série d'états financiers chez Norbourg. Il était à la tête de la firme Deschambault Saint-Jean. La preuve accumulée contre lui au procès pénal de Vincent Lacroix (en Cour du Québec) a démontré que les états financiers étaient falsifiés. Au bout du compte, c'était lui qui certifiait que tout fonctionnait de façon normale dans les fonds communs et les états financiers tels que présentés au marché.


Source: Site web du Journal de Québec

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!