août 18, 2018, 11:06:53 am

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Opéré en Inde et boudé par les médecins québécois  (Lu 1145 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6047
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Opéré en Inde et boudé par les médecins québécois
« le: mars 12, 2011, 10:04:40 pm »
Opéré en Inde et boudé par les médecins québécois

Un Montréalais qui s’est fait opérer au genou en Inde allègue qu’il est incapable d’avoir accès à un médecin spécialiste pour un suivi médical depuis son retour au Québec.

« Si c’est fait ailleurs, je ne touche pas à ça » , se serait-il faire dire à au moins deux reprises.

Guy Pouliot montre du doigt en particulier deux chirurgiens orthopédistes, Sevan Ortaaslan, de l’Hôpital général Lakeshore, et Pierre Lessard, de l’Hôtel-Dieu de Lévis, qui auraient « refusé de s’occuper de son cas » .

« Le Dr Lessard m’a dit qu’il n’avait rien à faire des complications des autres, qu’il avait passé l’âge de faire ça et qu’il ne voulait pas de troubles. Il aussi dit que si c’est fait ailleurs ( en parlant d’un acte médical), il ne touche pas à ça » , raconte M. Guy Pouliot.

Deux cas en une semaine

Depuis son retour au Québec, l’homme de 52 ans dit souffrir d’intenses douleurs au genou. M. Pouliot se dit « découragé » et « scandalisé » par les comportements de ces médecins, lui qui n’a toujours pas réussi à trouver un spécialiste pour effectuer le suivi de son opération.

Il s’agit du deuxième cas en moins d’une semaine où un Québécois ayant reçu des soins à l’étranger se plaint de ne pas obtenir de suivi médical au Québec.

La semaine dernière, Francine Deshaies, atteinte de sclérose en plaques, a fait une sortie publique à ce sujet, affirmant que, faute de suivi adéquat au Québec, elle a dû se faire opérer une deuxième fois en Pologne à la suite d’une complication. En mai dernier, elle y avait été une première fois pour recevoir le traitement Zamboni, qui n’est pas disponible au Québec.

Les médecins ne commentent pas

Agence QMI a tenté en vain d’obtenir la version des faits des deux médecins impliqués dans le cas de M. Pouliot. Si le Dr Lessard n’a pas retourné l’appel, Sevan Ortaaslan n’a ni nié ni confirmé les allégations de M. Pouliot, assurant que « les gens sont libres de faire ce qu’ils veulent ».

Du côté du Collège des médecins, le PDG Charles Bernard a affirmé qu’il ne « recommandait pas » le tourisme médical aux patients québécois, rappelant que les médecins ont toutefois le « devoir » de les soigner.

« M. Pouliot n’a pas été rejeté par les médecins spécialistes qu’il a consultés. Ils l’ont évalué. Peut-être qu’il n’a pas eu les résultats qu’il escomptait, mais, dans ce cas, il peut porter plainte. »

C’est d’ailleurs ce que M. Pouliot envisage de faire. « J’ai fait épargner de l’argent à l’État en me faisant soigner en Inde et je paie mes impôts. C’est la moindre des choses que je sois pris en charge si j’ai des complications » , conclut-il.


Source: Site web du Journal de Québec

gouvernement.qc.ca

Opéré en Inde et boudé par les médecins québécois
« le: mars 12, 2011, 10:04:40 pm »

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!