février 19, 2018, 04:57:35 am

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Londres-TSX fusionnées: La Banque nationale s'oppose  (Lu 933 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6047
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Londres-TSX fusionnées: La Banque nationale s'oppose
« le: mars 12, 2011, 10:48:01 pm »
La Nationale s’oppose

Alors que la Banque Nationale n’a pas dit un mot au moment où la Bourse de Montréal a été avalée par la Bourse de Toronto en 2008, elle prend maintenant position vigoureusement en défaveur de la fusion des bourses de Toronto et de Londres, une situation qui étonne.

L’institution financière québécoise est une des trois banques signataires d’une lettre diffusée aujourd’hui dénonçant le projet de fusion des deux entités. Dans ce document, la Banque Nationale, la Banque CIBC et la Banque TD affirment que le projet annoncé au début février aurait des conséquences néfastes pour l’économie canadienne et les emplois dans le secteur financier.

La plus grande banque du Canada, la Banque Royale s’est, elle, dite en faveur de la fusion.

« Le Groupe TMX est un élément central de nos marchés des capitaux. Son premier rôle est de procurer un espace aux investisseurs pour qu’ils puissent fournir un capital nécessaire aux entreprises pour croître au pays et à l’étranger », écrivent les auteurs de la lettre, qui ajoutent que la mondialisation ne devrait pas s’appliquer à tous les secteurs de la même façon.

Concurrent d’Alpha

Le porte-parole de la Banque, Claude Breton, a souligné que le projet actuel était différent de celui de la fusion des bourses de Montréal et de Toronto. « C’était à l’époque un enjeu domestique. On parle ici d’un enjeu national » , a-t-il expliqué.

M. Breton a nié que l’opposition de la Nationale au projet pouvait avoir à voir avec le fait que la Banque Nationale ait des intérêts dans la plateforme boursière Alpha, qui fait concurrence au Groupe TMX.

La Banque Nationale est une des institutions fondatrices de cette plateforme alternative qui a grugé des parts de marché significatives au Groupe TMX.

« Alpha continuera à exister, qu’il y ait fusion ou non. Nous pensons qu’il est bon qu’il y ait plus qu’un acteur boursier sur le marché canadien » , a dit M. Breton.

Le sort de Montréal

Dans leur lettre, les signataires affirment également que Montréal pourrait perdre au change dans cette fusion, mais cette position est jugée contestable par de nombreux experts.

Le pdg de la Bourse de Londres, le Français Xavier Rolet, disait vouloir faire de Montréal la plateforme nord-américaine du groupe pour le commerce des produits dérivés lors de l’annonce du projet.

Au lendemain de la fusion, Julien Béliveau, analyste chez Argent et ancien gestionnaire de portefeuille, affirmait que Montréal profiterait de la transaction en raison de la hausse du volume de transactions et de la liquidité accrue qu’elle engendrerait à la Bourse de Toronto.


Source: Site web du Journal de Québec

gouvernement.qc.ca

Londres-TSX fusionnées: La Banque nationale s'oppose
« le: mars 12, 2011, 10:48:01 pm »

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!