février 19, 2018, 04:47:32 am

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Plus d'opérations, plus d'argent?  (Lu 817 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6047
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Plus d'opérations, plus d'argent?
« le: mars 13, 2011, 01:53:15 pm »
Plus d'opérations, plus d'argent?

Les hôpitaux devraient-ils être payés en fonction de leur performance?

Plus ils opèrent, plus ils sont payés. Certaines voix s’élèvent pour demander qu’on étudie la question du financement à l’activité qui permettrait d’améliorer la performance de nos hôpitaux.

« Ça permettrait d’améliorer notre efficacité, de savoir ce que ça coûte pour tel patient. De cette façon, l’argent suivrait le patient » , dit la directrice générale de l’AQESSS, Lise Denis. Selon elle, cela forcerait les établissements à offrir le meilleur service possible et à être plus transparents dans les services offerts aux patients, notamment en ce qui a trait à l’attente.

Présentement, les budgets sont attribués en fonction du budget de l’année précédente. Les hôpitaux n’ont donc pas d’incitation à faire plus d’interventions puisqu’ils ont un budget à respecter et doivent éviter les déficits.

Seules certaines chirurgies, comme le remplacement de hanches ou de genoux et le traitement des cataractes, se font au volume.

Des profits pour les hôpitaux?

Le président de la Fédération des médecins spécialistes, le Dr Gaétan Barrette, croit lui aussi que cette option doit être sérieusement envisagée. Il donne comme exemple un hôpital où l’on enlève 1 000 vésicules biliaires par année. Si le coût de cet acte est évalué à 300 $, le ministère envoie un budget de 300 000 $. Si les dépenses pour les réaliser ont dépassé cette somme, c’est l’hôpital qui doit absorber le déficit.

À l’inverse, un établissement qui réussit à faire les interventions avec moins d’argent pourra utiliser les profits pour améliorer son service.

Un sujet à débattre

Sans en faire une recommandation formelle, l’AQESSS souhaite proposer une formule détaillée de paiement à l’activité à ses membres cet été.

Lise Denis indique que cette formule est déjà utilisée ailleurs dans le monde. Elle cite notamment le cas de l’Angleterre, où le volume et la qualité des services offerts sont la priorité.

Elle croit que cette voie permettrait de rendre le réseau plus performant. « Ça ne donne pas plus d’argent, mais ça permet d’exercer un contrôle de ses coûts. » Au Canada, l’Alberta a mis en place une approche de paiement à l’activité.


Source: Site web du Journal de Québec

gouvernement.qc.ca

Plus d'opérations, plus d'argent?
« le: mars 13, 2011, 01:53:15 pm »

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!