février 22, 2018, 11:38:03 am

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Budget 2011-2012: Anti-jeunes  (Lu 825 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6047
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Budget 2011-2012: Anti-jeunes
« le: mars 27, 2011, 12:52:19 am »
Budget anti-jeunes

Par Éric Duhaime

N’ayant pas le courage ni la force politique d’entre prendre une réforme en profondeur du rôle de l’État, le gouvernement libéral a choisi, hier, de présenter un budget qui pellette en avant les problèmes, en envoyant le tout sur le dos des générations futures.

Les libéraux ont abdiqué devant la dette publique. Comme Ronald Reagan, ils se disent que la dette est rendue assez grande pour s’occuper d’elle-même toute seule.

Le gouvernement a aussi complètement perdu le contrôle des dépenses, en hausse de 3,7 %, dépassant ainsi ses propres prévisions de 700 millions.

BAISSER LES BRAS

Rigueur, rationaliser, réduire, congédier et abolir sont des mots qui ne font plus partie du petit dictionnaire libéral.

Le budget d’hier s’attaque plutôt au portefeuille des plus jeunes. Québécois de 40 ans et moins, le ministre des Finances, Raymond Bachand, se prépare à vous faire passer à la caisse. Ça va faire mal!

On a déjà l’assurance que vous serez la première génération à vivre plus pauvrement que vos parents. Les libéraux accentuent présentement encore plus cette iniquité.

SOURCES D’INJUSTICE

D’abord, un autre beau gros déficit de 3,8 milliards de dollars au cours des 12 prochains mois. Le gouvernement le plus endetté du Canada continuera ainsi de dépenser beaucoup trop, en mettant ça sur la carte de crédit de vos enfants et de vos petits-enfants.

Les caisses de retraite se vident? Pas de problème. Les libéraux augmentent les cotisations des travailleurs à la Régie des rentes du Québec (RRQ) et se disent que les prochains gouvernements réduiront sûrement les prestations, quand les jeunes d’aujourd’hui arriveront à la retraite et que la caisse sera vide.

Même en faisant passer les taux des cotisations de 9,9 % à 10,8 % dans six ans, on ne réussira non seulement pas à atteindre le taux d’équilibre pour maintenir une réserve stable, mais on cumulera un manque à gagner supplémentaire estimé par Force jeunesse à 6,2 milliards d’ici cinq ans. Nos universités souffrent de sous-financement. La solution libérale? On fait payer les jeunes avec une augmentation des frais de scolarité de 325 $ par année. Les étudiants d’ici ne paient certes pas une part suffisante de leurs droits de scolarité, mais pourquoi s’acharner sur eux plutôt que de chercher à rétablir d’abord l’équité intergénérationnelle?

SANTÉ MALADE

Le coût du monopole public québécois de la santé explose, avec une augmentation de 5 %, bon an, mal an. Hors de contrôle, les coûts de la santé accaparent déjà, à eux seuls, près de 50 % des dépenses.

Tôt ou tard, un gouvernement devra ouvrir la porte à un système de santé parallèle public-privé. Quand les jeunes auront besoin de soins, dans 30 ans, ils devront très certainement sortir leur carte de crédit personnelle parce que la carte-soleil sera pleine.

En attendant, puisque « la finalité, c’est d’être heureux comme peuple », on nous distribue quelques bonbons via la création d’une douzaine de nouveaux fonds, de nouveaux programmes et de nouveaux organismes.

Et je vous laisse deviner qui va encore payer cette nouvelle facture.


Source: Site web du Journal de Québec
« Modifié: mars 27, 2011, 12:54:50 am par editeur »

gouvernement.qc.ca

Budget 2011-2012: Anti-jeunes
« le: mars 27, 2011, 12:52:19 am »

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!