juin 21, 2018, 08:45:18 am

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Budget 2011-2012: Le blond de Simons  (Lu 1114 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6047
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Budget 2011-2012: Le blond de Simons
« le: mars 27, 2011, 01:29:28 am »
Le blond de Simons

Le budget du ministre Raymond Bachand a atterri sur le ventre dans la population.

M. Bachand a réussi le tour de force de décevoir tout le monde, incluant les alliés traditionnels des libéraux, et autant pour ce que contient le budget 2011-2012 que ce qu’il ne contient pas.

L’accueil que recevra un budget se détermine au cours de la séance de travail à huis clos regroupant journalistes, dirigeants des groupes de pression de gauche et de droite, fiscalistes des grands bureaux de comptables et des institutions financières qui rédigent des analyses pour leurs clients.

Dès l’heure du lunch, jeudi, le verdict était rendu : Raymond Bachand avait raté son examen. Le jugement était particulièrement sévère sur l’incapacité du tandem Raymond Bachand-Michèle Courchesne à contrôler les dépenses et sur l’explosion du service de la dette.

Les dirigeants syndicaux, le lobby des assistés sociaux et du logement social, les étudiants, étaient pour leur part très mécontents que le gouvernement ne dépense pas plus et plus rapidement dans leur direction ou, dans le cas des étudiants, d’avoir à contribuer davantage au coût de leur scolarité.

Bref, tous les faiseurs d’opinion avaient leur raison pour dénoncer le budget et le gouvernement Charest. M. Bachand était donc déjà dans une situation de damage control, en conférence de presse, quelques heures avant qu’il livre publiquement son budget à l’Assemblée nationale. Une certaine tension régnait d’ailleurs pendant la période des questions réservée aux journalistes, le ministre acceptant mal les préambules de certaines questions.

CRÉDIBILITÉ AMOCHÉE

L’un des plus gros handicaps du gouvernement Charest est l’absence de confiance des électeurs qui ont trop souvent été trompés par le discours du premier ministre et de ses thuriféraires.

Le dernier budget n’améliorera pas les choses. Le ministre des Finances soutient mordicus que le pacte voulant que le gouvernement absorbe 62 % de l’effort pour revenir à l’équilibre budgétaire a été respecté. Or, cela ne tient pas la route. La vérité se situe quelque part entre 40 et 50 %.

D’autre part, l’orgie de dépenses injustifiables s’est poursuivie tout au cours de la dernière année, comme le Journal l’a démontré semaine après semaine. Les ministres n’ont pas plus de contrôle que par le passé sur leur appareil administratif et les réseaux dont ils sont responsables.

Les dépenses ont même dépassé de 758 M$ les prévisions fournies l’an dernier.

Un tableau publié dans nos pages hier illustre mieux que toute argumentation l’impuissance des membres du gouvernement. Diverses mesures de réduction des dépenses ont été identifiées l’an dernier. Des économies de 322 millions de dollars sont visées d’ici 2013-2014 par une réduction de 10 % des dépenses de nature administrative. Seulement 78 millions ont été effectuées l’an dernier. Pas un sou n’a encore été récupéré par le contrôle des projets informatiques, sur un objectif de 200 millions de dollars. Zéro coupure non plus également, en 20102011 dans l’aide aux entreprises. L’objectif est de 298 millions en trois ans.

Dans la colonne fourre-tout appelée Autres mesures, 4 millions de dollars d’économies ont été réalisées sur l’objectif de 444 millions en trois ans.

Enfin, les ministres Bachand et Courchesne inscrivent dans la colonne des réductions, des dépenses qui n’ont pas été effectuées, en hausses salariales non accordées (530 millions) ou en nouveaux programmes non créés (759 millions) et ce sont leurs seules « économies » significatives.

J’avais comparé le ministre Bachand l’an dernier à une blonde qui se vante en sortant du magasin Simons d’avoir économisé 300 $ parce qu’elle n’a dépensé que 200 $ et non 500 $. L’exemple ne peut être plus juste.


Source: Site web du Journal de Québec

gouvernement.qc.ca

Budget 2011-2012: Le blond de Simons
« le: mars 27, 2011, 01:29:28 am »

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!