février 22, 2018, 11:33:35 am

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Budget 2011-2012: Le Québec gronde  (Lu 1043 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6047
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Budget 2011-2012: Le Québec gronde
« le: mars 27, 2011, 01:42:38 am »
Le Québec gronde

Un nouveau sondage express Agence QMI-Léger Marketing mené après le dépôt du budget du ministre des Finances, Raymond Bachand, témoigne d’une tendance lourde à l’égard du gouvernement libéral.

Non seulement 66 % des répondants se disent insatisfaits des mesures annoncées jeudi, mais, pire encore, 85 % ne croient pas que le gouvernement fournira 62 % de l’effort nécessaire à l’atteinte du déficit zéro en 2013-2014 comme il s’y est engagé.

En fait, une très vaste majorité de Québécois ( 79 %) prévoient que l’équipe libérale échouera dans son objectif de combler le déficit accumulé de plus de 12 milliards de dollars dans les trois prochains exercices financiers.

« Le jour de la marmotte »

« L’impression générale, c’est que le gouvernement ne livre pas la marchandise. Si le gouvernement avait la faveur populaire, peut-être qu’on laisserait la chance au coureur, mais là, c’est clair, les résultats sont le reflet d’un manque de confiance généralisé à l’endroit du gouvernement Charest » , a analysé le viceprésident à la recherche de Léger Marketing, Christian Bourque. Un coup de sonde mené après le dépôt du premier budget de Raymond Bachand, l’an der nier, avait donné des résultats similaires, ce qui fait dire à M. Bourque que le ministre des Finances n’est pas parvenu à renverser la vapeur jeudi dernier.

« Au contraire, c’est plutôt le jour de la marmotte » , a-t-il imagé.

Capacité de payer

Une majorité de répondants (56 %) estiment que le Québec n’a plus les moyens de s’offrir l’ensemble des services publics qui sont actuellement disponibles et 73 % se disent inquiets du poids de la dette.

Même une majorité de répondants péquistes (51 %) jugent que l’État n’a plus les moyens de ses ambitions.

« Le discours d’austérité a fait son oeuvre, les Québécois ont cheminé là-dessus, mais ils sont réticents à endosser les mesures qui les touchent directement parce qu’ils sont convaincus que c’est maintenant au gouvernement qu’incombe de couper ses dépenses », a précisé Christian Bourque.

En effet, si la majorité juge exagérées les hausses de la taxe sur l’essence (65 %) et sur la TVQ (64 %) qui frappent tous les contribuables, seulement 41 % des répondants se plaignent de l’importante augmentation des frais de scolarité de 325 $ par année qui sera imposée à compter de l’automne 2012.


Source: Site web du Journal de Québec

gouvernement.qc.ca

Budget 2011-2012: Le Québec gronde
« le: mars 27, 2011, 01:42:38 am »

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!