mars 02, 2021, 06:31:03 am

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Le consommateur l’échappe Bell…  (Lu 711 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6053
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Le consommateur l’échappe Bell…
« le: octobre 22, 2012, 12:46:08 pm »
Par: David Descôteaux

Le CRTC a dit non, finalement. Le géant Bell-Astral ne voit pas le jour.

Est-ce une bonne nouvelle? Car au-delà de tous les chiffres qu’on nous a balancés à droite et à gauche, une question, toute simple, m’est demeurée en tête : ça changerait quoi, au juste, dans notre vie de téléspectateur? Qu’arriverait-il au prix et à nos services de télé?

Depuis le début de ce roman-feuilleton, on a surtout évoqué deux scénarios. 1— Nous serions perdants puisqu’il y aurait moins de concurrence, et les prix monteraient. 2— Au contraire, cette transaction aurait créé un nouveau joueur pouvant rivaliser avec Quebecor (qui publie ce journal), ce qui aurait favorisé les consommateurs québécois.

Plus cher?

Rien de moins sûr, selon l’Union des consommateurs. « Ça peut permettre à Bell d’augmenter ses marges de profit, mais on n’a aucune preuve que cela va se traduire par des produits de Bell moins chers », me disait Sophy Lambert-Racine, analyste en télécom, à la veille de cette décision.

La complainte qu’on entend le plus souvent chez les clients de services télé, c’est qu’on est tanné de payer trop cher pour un tas de chaînes qu’on ne regarde pas. Or la fusion Bell-Astral aurait été loin de corriger le problème. L’Union des consommateurs craignait que Bell, qui serait devenu propriétaire d’encore plus de contenu, mette ce contenu dans ses services de télévision, ce qui aurait pu résulter en des bouquets de services encore plus gros.

Même son de cloche chez Option consommateur. « La concentration des médias va permettre à Bell d’avoir l’opportunité de monter les prix et de changer la façon de présenter ses forfaits », disait Robert Cazelais, directeur général, quelques heures avant la décision. Il y aurait fort probablement eu des augmentations de prix pour le consommateur, croit-il, mais pas nécessairement du jour au lendemain.

C’est aussi le Québec inc. qui respire mieux aujourd’hui. Notamment les entrepreneurs en télécoms. Après Radio-Canada, financé en majeure partie par l’argent des contribuables, un nouveau géant, Bell-Astral, aurait fait trembler le marché avec sa grosse patte. Un grand défi, même pour un gros joueur comme Quebecor.

Internet à la rescousse

Doit-on se surprendre de voir des joueurs vouloir se regrouper dans le secteur des télécoms? Après tout, ils doivent se mesurer à une concurrence croissante, notamment d’Internet. Le web met une pression croissante sur la télévision traditionnelle. On parle entre autres des Netflix, iTunes ou même YouTube.

Or c’est peut-être ici que réside l’espoir pour le consommateur. Internet offre du contenu varié, moins cher, et peut fouetter les géants des télécoms d’ici en les forçant à baisser leurs prix et améliorer leur offre.

Mais si plusieurs ont déjà délaissé le « câble » au profit d’Internet, les services traditionnels ne disparaîtront pas de sitôt. Les habitudes de consommation prennent de temps à changer. Particulièrement au Québec, où la barrière linguistique garantit une survie plus longue à nos médias. Ces derniers bénéficient d’un auditoire en quelque sorte captif, étant donné la faible offre de contenu francophone sur le web. De toute façon, les câblodistributeurs sont aussi les fournisseurs d’internet… On ne s’en sort pas!

Le consommateur a besoin de plus de concurrence dans le secteur des télécommunications, pas moins. Avec cette décision du CRTC, il l’échappe belle, si on se fie aux organismes de défense des consommateurs. Par contre le statu quo est loin d’être satisfaisant. Mais l’allègement de son portefeuille ne viendra pas du CRTC, ou de l’un ou l’autre des géants des télécoms. Il viendra des innovations technologiques et d’Internet. Il faut juste être patient…


Source: Site web du Journal de Québec

gouvernement.qc.ca

Le consommateur l’échappe Bell…
« le: octobre 22, 2012, 12:46:08 pm »

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!