août 18, 2018, 11:05:55 am

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Les automobilistes payent encore  (Lu 874 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6047
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Les automobilistes payent encore
« le: octobre 22, 2012, 12:15:46 pm »
Par: David Descôteaux
19 août 2012

Les maires de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) ont plein de beaux projets de transport en commun. Et c’est encore vous, automobilistes, qui allez payer la facture.

La CMM propose la même chose qu’à toutes les années : qu’on frappe les automobilistes avec de nouvelles taxes et de nouveaux frais! Augmenter de 5 cents la taxe sur l’essence sur une période de dix ans. Majorer de 2 cents par litre le budget consacré aux transports en commun, et hausser les frais d’immatriculation en les modulant selon le nombre de cylindrées.

Comme si les automobilistes ne payaient pas assez comme ça… À eux seuls, ils verseront cette année près d’un milliard de dollars pour financer le transport en commun, fait remarquer l’Association canadienne des automobilistes (le CAA-Québec). Rappelons que sur chaque litre d’essence que vous mettez dans votre voiture à Montréal, il y a près de 50 cents en taxes… Et que la Ville a imposé une taxe d’immatriculation de 45 $ il y a à peine douze mois pour financer le transport en commun. Qui elle, s’ajoute à la taxe spéciale de 3 cents le litre que payent déjà les Montréalais…

Mais ce n’est pas assez. Il en faut toujours plus.

Le CAA-Québec aussi a présenté ses demandes au gouvernement, le printemps dernier. Qui contrastent avec les vues de nos bureaucrates du transport en commun. Parmi celles-ci : imposer un moratoire sur les nouvelles contributions des automobilistes, mettre sur pied des mécanismes de reddition de compte, et maintenir les investissements routiers.

En d’autres mots : les automobilistes trouvent qu’ils paient déjà assez. Ils ont l’impression que leur argent tombe dans un puits sans fond. Et aimeraient qu’on continue de retaper nos routes – trop longtemps négligées – avant de quadriller la province de trains et de tramways.

Où va l’argent?

Quand on parle du coût du transport en commun, on parle rarement du contrôle de ces coûts. On se demande toujours qui faire payer : l’automobiliste ou l’usager? Il faudrait plutôt se demander où va l’argent. Et si on peut faire des économies au sein même des organismes qui le dépensent.

Par exemple, les dépassements de coûts – parfois scandaleux – sont amplement documentés. Que ce soit le prolongement du métro à Laval, le train de l’Est ou de la voie rapide pour autobus sur Pie-IX. Pourtant, personne ne semble jamais responsable.

Les organismes eux-mêmes (comme la STM à Montréal) dépensent-ils l’argent des contribuables avec une efficacité optimale? La question se pose, surtout quand on parcourt les conventions collectives béton de ces organismes. Et qu’on y lit, entre autres, que la société « s’engage à ne pas effectuer de mise à pied d’employé régulier pendant toute la durée de la présente convention collective ». Peu importe la demande, les améliorations technologiques et les gains d’efficacité qui en découleraient?

Ou quand on apprenait, en 2011, que le nombre de cadres à la STM allait passer de 37 à 41. Et leur masse salariale augmenter de 17,6 %. Pendant que le coût de la « passe » de métro augmente tous les six mois ou presque…

Et dans les villes comme Laval et Montréal, dont les maires Vaillancourt et Tremblay sont membres du conseil de la CMM, il n’y a pas de gaspillage? Quelques dollars qu’on pourrait économiser pour payer ces projets de transport en commun? Poser la question, c’est y répondre.

Avant de se ruer encore une fois sur l’automobiliste, il faut se demander pourquoi le transport en commun dévore les fonds publics comme un ogre insatiable. Et avant de venir quémander à nouveau des parents captifs, qui ont besoin de leur auto pour travailler ou amener les enfants à la garderie, les maires doivent faire le ménage dans leur propre cour.


Source: Site web du Journal de Québec

gouvernement.qc.ca

Les automobilistes payent encore
« le: octobre 22, 2012, 12:15:46 pm »

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!