février 19, 2018, 04:41:34 am

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Qui a tué le capitalisme?  (Lu 741 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6047
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Qui a tué le capitalisme?
« le: octobre 22, 2012, 12:30:29 pm »
Par: David Descôteaux
3 juillet 2012

L’autre jour au restaurant, je discutais avec un ami. « Je me suis planté royalement », lui ai-je admis entre deux bouchées de poulet.

Je me suis toujours dit : quand des choix budgétaires difficiles vont s’imposer, quand on frappera le fameux mur, les gens décideront qu’assez, c’est assez! Qu’il faut cesser de vivre au-dessus de nos moyens, et retourner tranquillement vers un monde où le gouvernement fait moins de choses, mais les fait bien.

Or je vois le contraire depuis ce « printemps étudiant ». Au lieu de vouloir mettre l’État au régime, beaucoup préfèrent accuser la corruption, les riches et les entreprises qui ne paieraient pas assez d’impôts, Jean Charest…

Moins d’État? Plus de libre marché? Pas vu de pancarte avec ce slogan.

Torts irréparables

C’est en lisant A Capitalism for the People, dont je vous parlais la semaine dernière, que j’ai cliqué. La réaction des gens est tout à fait légitime. Et la raison devrait nous inquiéter : le parti libéral et ses copains (et d’autres politiciens, soyons honnêtes, dont certains maires), avec toutes les histoires de corruption qui flottent autour d’eux, sont en train de causer un tort irréparable à l’image du « capitalisme » au Québec.

Dans une méritocratie (ou un système capitaliste), écrit l’auteur que je paraphrase ici, quand les citoyens voient qu’on récompense l’effort et le mérite de façon constante et juste, les gens acceptent le système. Mais lorsqu’un système est corrompu, il encourage les gens à tricher. Le système devient alors plus injuste, et sombre rapidement dans un cercle vicieux. « Quand le caractère équitable des règles devient de plus en plus questionnable, et que les bénéfices du système sont distribués de façon trop inégale, le consensus pour une méritocratie de libre marché peut s’effondrer. Et y revenir, une fois ce point atteint, devient presque impossible. »

Il faut méditer la dernière phrase. Nous sommes sur cette pente dangereuse au Québec.

Essayez donc de convaincre les gens d’ouvrir la santé à la concurrence et au privé pour réduire les listes d’attente ou améliorer le service, quand on entend parler chaque jour de collusion, de surfacturation et de favoritisme.

Essayez de convaincre votre voisin qu’il faudrait un peu plus de libre marché dans notre système de garderies, quand on lit que des places sont octroyées selon la contribution que vous faites au parti libéral…

Essayez de vanter les mérites de la concurrence à votre beau-frère, quand on se fait répéter que les appels d’offres de contrats publics sont truqués.

Le cercle vicieux

Et au banc des accusés, on retrouve souvent le même coupable : ce bon vieux capitalisme.

Quand un gouvernement est petit, la meilleure façon de s’enrichir est de démarrer sa propre entreprise, écrit l’auteur. Mais plus gros est le gouvernement et plus nombreuses ses dépenses, plus il devient facile de s’enrichir en détournant l’argent public. Démarrer son entreprise est coûteux et risqué, alors qu’avec de bons contacts, obtenir une faveur ou un contrat du gouvernement est plus facile. Mais dans l’œil du public, plus nombreux sont les capitalistes qui s’enrichissent grâce à leurs contacts politiques, plus grande est la perception que le capitalisme est injuste et corrompu.

J’ajouterais : et toute réforme économique visant à insuffler plus de « libre marché » devient périlleuse pour un politicien.

Quelque chose me dit que nous n’avons pas encore pris la pleine mesure des dommages causés par la corruption du système et de la classe politique.


Source: Site web du Journal de Québec

gouvernement.qc.ca

Qui a tué le capitalisme?
« le: octobre 22, 2012, 12:30:29 pm »

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!