août 17, 2018, 11:12:30 pm

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Après le crédit, le déluge?  (Lu 1464 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6047
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Après le crédit, le déluge?
« le: octobre 22, 2012, 12:36:58 pm »
Par: David Descôteaux
19 juin 2012

Ma chronique de lundi parlait de notre incapacité à faire des choix et à vivre selon nos moyens. Elle a généré des commentaires, disons, lucides…

Éric dit : « L’économie tout entière, boutiques, centres d’achats, restaurants, constructeurs de bungalow en briques roses, a besoin de consommateurs compulsifs. Qui achètent des choses qu’ils n’ont pas de besoin avec de l’argent qu’ils n’ont pas. Si tout ce beau monde se met à dépenser raisonnablement, vous allez voir ce château de cartes de consommation s’écrouler. C’est la même chose pour les dépenses gouvernementales. Si le gouvernement se met à dépenser raisonnablement, selon ses moyens (austérité), cela annoncera la fin de la grande débauche de consommation que nous vivons depuis la fin de la 2e guerre mondiale. Watch out le lendemain de veille! »

Le manège qui n’arrête pas

Michel ajoute : « Couper dans la bureaucratie sans affecter réellement les services à la population? C’est possible, à condition d’accepter le fait que le taux réel de chômage au Québec grimpe à plus de 10 %, et que la ville de Québec en subisse la majeure partie des effets. Cela ne pourrait se faire rapidement, et vu le jeu des pensions absurdes du secteur public, je ne suis pas certain qu’on économiserait beaucoup. »

Autrement dit : nous sommes dans un cul-de-sac. Dopés au crédit, et incapables de réformer quoi que ce soit, de s’attaquer à l’endettement, sans empirer le problème à court terme. Que doivent alors faire l’État et les citoyens? Continuer de s’endetter à l’infini pour simuler une croissance économique, si faible soit-elle?

Pierre, lui, se montre « relativement » optimiste : « Couper dans la bureaucratie tout en conservant les services, c’est faisable en théorie. Mais dans la pratique ça nécessite des réformes en profondeur, qui passent premièrement par l’assouplissement (et même l’abolition) des conventions collectives. Et ensuite par la sous-traitance et la privatisation à grande échelle de la livraison des services. Bonne chance avec ça… »

Limiter les dégâts

Pas jojo, tout ça. Et ça me donne envie de passer un petit message à nos politiciens : serait-ce au moins possible, à défaut d’éliminer des programmes, d’arrêter d’en créer des nouveaux? Comme par exemple celui d’« ateliers de paternité », annoncé lundi.  Et d’arrêter de jeter l’argent par les fenêtres avec des nouvelles dépenses ridicules? Comme ces poubelles à 3200 $ chacune, dans une ville (Montréal) où les citoyens voient leur compte de taxe augmenter plus vite que leurs REER…

Rien pour aider, une élection approche. Les promesses de dépenses vont fuser de partout. Ça me fait penser à H. L. Mencken, journaliste au cynisme légendaire, qui disait : « le gouvernement est un courtier en pillage. Et chaque élection est une sorte d’enchère anticipée de biens volés. »

J’ai longtemps souhaité un État plus petit. Un gouvernement qui se concentre sur l’essentiel, et qui taxe modérément ses citoyens. Mais comme d’autres, j’abandonne tranquillement l’idée. En fait, la « droite économique » aurait dû revoir ses objectifs. Tout ce qu’elle pouvait raisonnablement espérer, c’est que le gouvernement ne grossisse pas au-delà de son niveau d’obésité déjà existant. C’était déjà un défi titanesque.

Et pour l’avenir, je doute de l’utilité d’un débat gauche-droite pour remplacer celui sur la souveraineté. Trop tard pour ça. Le débat qui nous attend sera : comment gérer le sevrage d’après-crédit, le retour sur terre, de façon à limiter les dommages pour tout le monde.

Et j’espère qu’au passage, on en tirera quelques leçons.


Source: Site web du Journal de Québec

gouvernement.qc.ca

Après le crédit, le déluge?
« le: octobre 22, 2012, 12:36:58 pm »

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!