mai 23, 2018, 07:11:38 pm

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Commission Charbonneau : «3 % au comité exécutif»  (Lu 1400 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6047
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Commission Charbonneau : «3 % au comité exécutif»
« le: octobre 22, 2012, 05:07:38 pm »
Par: Jean-Louis Fortin

La taxe de 3 % versée par un cartel d'entrepreneurs en construction n'était pas destinée au parti du maire de Montréal Gérald Tremblay, mais bien « au comité exécutif », a affirmé lundi matin l'ex-fonctionnaire Gilles Surprenant.

L'ingénieur a aussi expliqué devant la commission Charbonneau que selon sa compréhension, une autre redevance de 2,5 % allait à «une organisation criminelle», désignée au cours des dernières semaines comme la mafia italienne par l'ex-entrepreneur Lino Zambito.

C'est Luc Leclerc, surveillant de chantier à la Ville et présenté comme un autre fonctionnaire corrompu, qui aurait informé Gilles Surprenant de l'existence de ces commissions.

Surpris, le commissaire Renaud Lachance a demandé au témoin de préciser ses propos. « Ce qu'on m'a dit exactement, c'est 3 % au Comité exécutif », a répété l'ingénieur.

Lundi, Gilles Surprenant, qui aurait lui-même touché une commission additionnelle de 1 %, a corroboré plusieurs éléments du témoignage Lino Zambito.

Il a entre autres précisé que c'est à partir du moment où la liste des preneurs de cahiers de charge était publique, en 2000, que les activités de collusion sont devenues monnaie courante.

Au golf avec Vito Rizzuto

Gilles Surprenant a aussi expliqué qu'il avait rencontré Vito Rizzuto, le parrain de la mafia montréalaise, à deux reprises. La première fois, en 1995, c'était dans le cadre d'un voyage de golf en République dominicaine, dont tous les frais avaient été payés par Tony Conte, président de Conex Construction.

Le témoin a semblé retrouver la mémoire, pendant la fin de semaine, à propos de certaines informations ambiguës qu'il avait fournies jeudi dernier.

Il s'est entre autres souvenu que c'est Marcel Vallée, un employé de la Ville «qui travaillait aux finances», qui l'a mis en contact avec Frank Catania, l'entrepreneur qui lui a remis son premier pot-de-vin.

Au cours de la rencontre Catania n'aurait pas dit : « Les gens qui nous empêchent de manger, on les tasse », mais bien « Les gens qui nous empêchent de manger, on les élimine », selon Surprenant.

À partir de ce moment, le témoin, qui a avoué avoir obtenu 600 000 $ en pots-de-vin au cours de sa carrière, dit avoir eu peur pour sa sécurité.


Source: Site web du Journal de Québec

gouvernement.qc.ca

Commission Charbonneau : «3 % au comité exécutif»
« le: octobre 22, 2012, 05:07:38 pm »

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!