août 18, 2018, 11:06:39 am

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: La malbouffe demeure inquiétante chez les jeunes  (Lu 1325 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6047
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
La malbouffe demeure inquiétante chez les jeunes
« le: octobre 24, 2012, 11:05:12 pm »
Par: Pierre Pelchat

La malbouffe et la consommation de boissons gazeuses chez les milliers de jeunes du secondaire demeurent inquiétantes pour générer à terme des problèmes de santé.

C'est le commentaire qu'a exprimé, lundi, la coordonnatrice du programme sur les saines habitudes de vie au ministère de la Santé, Lyne Mongeau, en réaction à la publication d'une vaste enquête statistique sur la santé des jeunes du secondaire.

«On constate que 36 % des garçons et 27 % des filles consomment trois fois et plus par semaine des aliments de casse-croûte ou ce qu'on appelle la malbouffe. C'est préoccupant», a-t-elle affirmé.

De plus, elle a déploré la faible consommation de fruits et de légumes qui est souvent associée au diabète de type 2, une maladie en forte progression depuis quelques années. «Il y a seulement le tiers des jeunes du secondaire qui consomment les portions de fruits et de légumes recommandées», a souligné Mme Mongeau.

Elle ne croit pas que les résultats de l'enquête menée par l'Institut de statistique du Québec auprès de 46 000 jeunes invalident les premiers efforts pour améliorer les repas dans les cafétérias d'écoles au Québec. «Changer les habitudes de vie dans une population, ça ne se fait pas en quatre, cinq ans. C'est à plus long terme. L'enquête nous indique que la situation continue d'être inquiétante. Il faut comme société maintenir nos efforts, voire les accentuer», a soutenu la diététiste.

L'importance de la cafétéria

Elle a rappelé que le premier programme gouvernemental mis en place en 2007 sur les saines habitudes de vie avait permis d'éliminer presque toute la friture et les boissons gazeuses dans les cafétérias d'écoles.

«Si on veut que les enfants mangent à la cafétéria de l'école, il faut s'assurer aussi qu'on leur serve quelque chose qui goûte bon, qu'ils mangent dans de bonnes conditions. Ce n'est pas juste une question d'éliminer des affaires. Il faut aussi en ajouter et se servir de ça comme un levier pour apprendre aux jeunes c'est quoi bien manger», a-t-elle avancé.

Mme Mongeau estime également que les repas et les collations servis dans les services de garde ont une grande valeur éducative chez les enfants. «Les habitudes alimentaires, ça se forge jeune. On peut se servir des services de garde pour que les enfants de toutes classes sociales confondues fassent des découvertes alimentaires et apprennent à manger des fruits et des légumes», a-t-elle suggéré.

Par ailleurs, elle croit que l'on pourrait miser sur les transports actifs - la marche et le vélo - chez les enfants pour se rendre à l'école et en revenir. «Ce n'est pas tous les jeunes qui aiment faire du sport, des activités physiques, mais par la marche, le vélo, ils peuvent atteindre le niveau d'activités physiques qui est recommandé pour avoir une bonne santé», a dit Mme Mongeau.

Pour sa part, un des responsables de l'enquête chez les jeunes du secondaire à l'Institut de la statistique, Mikaël Berthelot, a indiqué que les données compilées confirment les tendances observées depuis quelques années, particulièrement la diminution du tabagisme, de la consommation de boissons alcoolisées et de drogues. «Pour le tabagisme, il s'agit plutôt d'une diminution de la consommation de cigarettes. On ne tient pas compte d'une forte progression des cigarillos», a-t-il précisé.


Source: Site web du Le Soleil

gouvernement.qc.ca

La malbouffe demeure inquiétante chez les jeunes
« le: octobre 24, 2012, 11:05:12 pm »

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!