juin 17, 2021, 03:46:16 pm

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Bilan de l’action gouvernementale en 2006  (Lu 1348 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6053
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Bilan de l’action gouvernementale en 2006
« le: janvier 23, 2007, 04:24:01 pm »
Le 18 décembre 2006 – Le premier ministre du Québec, Jean Charest, a tracé aujourd’hui le bilan des actions de son gouvernement au cours de la dernière année. « Depuis 2003, le Québec progresse et se porte mieux. Les résultats démontrent clairement le succès de nos actions. Les gestes posés et les initiatives prises par le gouvernement au cours de la dernière année ont permis de faire avancer les intérêts du Québec dans plusieurs secteurs d’activités. » a indiqué le premier ministre.


La santé et l’éducation

Le premier ministre rappelle qu’en 2003, il a fait de la santé sa priorité. Cette année encore, le gouvernement a posé des gestes majeurs : l’adoption de la garantie d’accès aux soins spécialisés, l’amélioration des mesures de protection de la jeunesse, le Plan d’action sur les saines habitudes de vie avec la Fondation Chagnon, entre autres. Depuis 2003, l’État a consacré des budgets additionnels importants, soit plus de 4 MM$. Ces sommes permettent d’offrir aux citoyens de meilleurs services, notamment en réduisant les délais d’attente pour les chirurgies prioritaires (cataractes, hanches, genoux) et pour les traitements en radio-oncologie.

L’éducation, l’autre secteurs prioritaires du gouvernement Charest, a aussi, au cours des trois dernières années, connu un accroissement considérable de ses budgets avec une injection de 1,6 MM$. Cela a permis d’augmenter le temps d’enseignement, permettant au Québec de rejoindre la moyenne annuelle observée à l’OCDE et au Canada, soit, 900 heures en septembre dernier, comparativement à 846 heures en septembre 2002. L’année 2006 en a été une de grandes réalisations en éducation pour le gouvernement : le rehaussement du financement de l’enseignement post-secondaire (320 millions$), 1h30 de plus d’enseignement par semaine au primaire et l’enseignement de l’anglais dès la première année.


La jeunesse, la famille et les aînés

Les premiers mois de l’année 2006 ont été marqués par le lancement officiel de la Stratégie d’action jeunesse qui permet aux jeunes de compter sur des outils pour prendre leur place dans un Québec plus prospère et plus vert.
Au chapitre de la famille, « le Québec est précurseur en adoptant des mesures de soutien qui s’adressent à la fois aux enfants, aux parents et aux aînés. C’est 1MM$ de plus qui est consacré aux familles, soit une hausse de 30% en trois ans » précise le premier ministre.

C’est dans cette foulée que 2006 a été une année importante pour l’amélioration de la qualité de vie des Québécois. Il suffit de mentionner la Politique d’égalité femmes-hommes, le règlement du dossier de l’équité salariale, la mise en place du Régime québécois d’assurance parentale, la bonification du crédit d’impôt pour maintien à domicile d’une personne âgée, l’atteinte des 200 000 places en garderie, le premier rehaussement en 20 ans des seuils de l’aide juridique, la révision des compensations pour les victimes d’acte criminel et leurs proches, la réduction d’impôt pour les personnes aînées, la mise sur pied du Fonds pour le sport et l’activité physique, la modification de la Loi sur les heures de commerce.


L’économie

Il n’y a jamais eu autant de Québécois sur le marché du travail. Entre avril 2003 et novembre 2006, c’est 200 000 citoyens de plus qui occupent un emploi. Le taux de chômage au Québec a ainsi atteint son plus bas niveau en 30 ans, passant de 9,3 % en avril 2003 à 8 % en novembre dernier. Cette performance économique a entraîné une diminution du nombre de personnes prestataires de l’aide sociale, passant de 544 000 en avril 2003, à 492 600 à l’automne 2006.


Le redressement des finances publiques

Notre gestion rigoureuse des finances publiques a amené les grandes maisons de crédit à revoir la cote du gouvernement. Moody’s a relevé la cote du Québec au niveau de Aa2, soit celui de 1975. La modernisation de l’État, notamment par le déploiement de Services Québec, a permis d’améliorer les services à la population et de générer des économies cumulatives en 2007 de 1,1MM$. La Loi sur la gouvernance des sociétés d’État a aussi été adoptée, pour resserrer la gestion et assurer l’égalité de la représentativité des femmes au sein des conseils d’administration. De plus, le Fonds des générations, visant le remboursement de notre dette, a été mis sur pied et près de 600M$ y seront versés.


L’environnement et le développement durable

L’environnement et le développement durable est l’un des secteurs dans lequel le gouvernement aura été particulièrement actif : adoption de la Loi sur le développement durable, présentation de la Stratégie énergétique, mise en place du Fonds vert, Stratégie sur les changements climatiques et Politique du transport collectif, sont des initiatives majeures qui amélioreront la performance du Québec sur le plan environnemental, pour le bénéfice des générations futures.


Des régions plus prospères

En  2006, le gouvernement a mis en place une série d’initiatives au profit des municipalités et des régions du Québec. Le premier partenariat fiscal et financier entièrement négocié avec les municipalités du Québec a été conclu. Le gouvernement a également rendu publique une ambitieuse politique de la ruralité. Au cœur du développement des régions, le secteur forestier a bénéficié de près de 1MM$ pour soutenir les travailleurs, les communautés et l’industrie confrontée à une crise sans précédent. Dans le secteur agroalimentaire, le gouvernement a annoncé une consultation par le biais d’une commission qui sillonnera les régions du Québec en 2007. Le financement des infrastructures en transport a augmenté de façon considérable et a permis notamment d’aller de l’avant dans les dossiers des autoroutes 25, 30, 50, 55, 73, 175, 185, Basse-Côte-Nord et Robert-Bourassa. Cette dernière a été réalisée après des décennies d’attente à Québec.


L’identité du Québec

En 2006, sous notre impulsion, le Québec a enregistré des gains substantiels pour le renforcement de son identité au Canada et à l’étranger : la politique internationale a été présentée au cours du printemps, la participation du Québec à l’Unesco a été confirmée, en plus de la reconnaissance de la nation québécoise au sein d’un Canada uni par la Chambre des communes à Ottawa. D’autres mesures ont été mises de l’avant : notamment la création du Fonds culturel pour le patrimoine québécois; le soutien accru au cinéma québécois et la tenue du Forum socio-économique des Premières Nations à Mashteuiatsh.


Aperçu pour 2007

Au cours de la prochaine année, le gouvernement entend poursuivre ses efforts dans ces secteurs prioritaires, notamment : en mettant en œuvre la garantie d’accès aux soins de santé spécialisés et en poursuivant la réduction des listes d’attente en réadaptation, en intensifiant les négociations sur le déséquilibre fiscal pour obtenir des résultats concrets, en accélérant le développement économique des régions et en occupation dynamique du territoire, en mettant en place de notre vision du développement durable, en luttant contre la malbouffe dans les établissements scolaires pour améliorer la santé de nos jeunes, en proposant une Stratégie d’action pour les aînés afin de maintenir leur contribution à notre société.

« L’année 2006 a été celle des grandes stratégies, des grandes politiques qui ont fait avancer les priorités des Québécois. Le Québec est maintenant plus prospère et a pris les devants dans plusieurs sphères d’activités », a conclu le premier ministre.


Source: Site web du Parti Libéral

gouvernement.qc.ca

Bilan de l’action gouvernementale en 2006
« le: janvier 23, 2007, 04:24:01 pm »

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!