avril 06, 2020, 09:54:50 am

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Rabaska, une priorité électorale pour le NPD  (Lu 1551 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6052
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Rabaska, une priorité électorale pour le NPD
« le: février 25, 2008, 11:57:38 pm »
Rabaska, une priorité électorale pour le NPD

Par: Daphnée Dion-Viens
Source: Le Soleil

Le projet Rabaska se retrouvera au cœur de la campagne électorale régionale du NPD, qui a présenté hier son candidat sur la Rive-Sud, un fervent opposant au projet de terminal méthanier.

Présent lors de l'annonce, le lieutenant québécois du NPD, Thomas Mulcair, en a d'ailleurs profité pour livrer une charge à fond de train contre ce projet. Invité à réagir à une éventuelle participation financière du producteur de gaz naturel russe GazProm dans le projet Rabaska— rapportée par Le Soleil hier —, le député d'Outremont s'est montré cinglant.

  • «Je pense que ça fait partie d'un effort de lobbying pour faire croire à l'opinion publique que Rabaska est une bonne idée. C'est assez futé de la part des lobbyistes qui disent que c'est un gros concours international et que, si vous êtes chanceux, vous allez avoir du gaz. C'est vraiment prendre les gens pour des imbéciles. Au-delà des efforts des lobbyistes, il faut réaliser que c'est dangereux pour l'environnement et la population», a-t-il affirmé.

Thomas Mulcair a aussi insisté sur les dangers de s'associer à ce partenaire russe. «GazProm a déjà montré qu'il était un partenaire commercial très peu fiable. Les Russes sont prêts à utiliser le gaz comme arme de négociation en matière de relations internationales, on l'a vu en Europe de l'Ouest dernièrement. Je pense que c'est un argument additionnel pour ne pas réaliser Rabaska.»

Un nouveau candidat

Le nouveau candidat du NPD dans la circonscription de Lévis–Bellechasse, Denis L'Homme, a quant à lui réitéré son opposition à Rabaska. «Ce projet est tout à fait injustifié sur le plan énergétique, il fait reculer le Québec. C'est une solution tout à fait dépassée, les énergies fossiles ne correspondent pas à des solutions du XXIe siècle», a-t-il plaidé.

M. L'Homme, qui se bat depuis trois ans contre le projet de terminal méthanier, est un ancien sous-ministre associé à l'énergie pour le ministère des Ressources naturelles.

Interrogé sur l'avenir de la mission en Afghanistan, le nouveau candidat n'a toutefois pas voulu se prononcer. «J'ai beaucoup de respect pour les militaires, je préfère ne pas émettre de commentaire pour l'instant», s'est-il contenté d'affirmer. Le NPD demande le retrait immédiat des troupes en Afghanistan.

Lors des dernières élections fédérales, en janvier 2006, le candidat conservateur Steven Blaney l'a emporté dans cette circonscription avec 46 % des votes, loin devant le candidat du NPD qui a récolté un maigre 4,5 %. Le député Blaney appuie le projet Rabaska.

À boulets rouges sur Harper

Le vent pré-électoral souffle toujours dans la capitale. Hier, c'était au tour du Nouveau Parti démocratique (NPD) de mener une opération charme dans la région, en s'attaquant au bilan du gouvernement Harper.

Après Gilles Duceppe vendredi, le chef néo-démocrate Jack Layton était de passage à Québec hier pour présenter un opposant à Rabaska comme candidat sur la Rive-Sud.

M. Layton était accompagné de son lieutenant québécois, Thomas Mulcair. Le député d'Outremont en a profité pour attaquer le ministre conservateur Maxime Bernier, qui représente la Beauce.

  • «Les industries en Beauce sont en train de crever. En favorisant l'Ouest canadien, les conservateurs sont en train de tuer notre industrie manufacturière. Nous, on écope parce que M. Harper vient de Calgary et favorise tout ce qui est albertain. Maxime Bernier, pendant ce temps-là, ne fait rien. C'est la vision de Harper, tout pour l'Ouest, rien pour le Québec.»

Le critique du NPD en matière de finances en a profité pour rappeler au gouvernement Harper qu'il demande un réinvestissement massif en santé, dans les infrastructures et en éducation, en vue du budget qui sera déposé à Ottawa mardi, à défaut de quoi le NPD s'y opposera.

«En annulant les réductions d'impôts aux grandes compagnies, on dégagerait la marge de manœuvre nécessaire pour réaliser ces objectifs», a affirmé M. Mulcair.

Les membres du NPD sont par ailleurs réunis à Rimouski en fin de semaine afin de préparer la prochaine campagne électorale. Une quarantaine de candidats ont jusqu'à maintenant été désignés. Thomas Mulcair est présentement le seul député néo-démocrate au Québec, élu lors de l'élection partielle de septembre.

gouvernement.qc.ca

Rabaska, une priorité électorale pour le NPD
« le: février 25, 2008, 11:57:38 pm »

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!