avril 06, 2020, 10:48:12 am

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Opération Marteau: Perquisitions chez Roche  (Lu 1469 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6052
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Opération Marteau: Perquisitions chez Roche
« le: avril 18, 2010, 10:57:33 pm »
Perquisitions chez Roche

Les policiers de l’opération Marteau ont passé la journée à mener des perquisitions au siège social de la firme d’ingénieurs-conseils Roche, à Québec, ainsi qu’à son bureau de Montréal, hier.

Chargée de s’attaquer à la corruption et à la malversation dans l’industrie de la construction, l’escouade de la Sûreté du Québec était à la recherche d’éléments de preuve concernant « des allégations d’abus de confiance et de fraude » dans un dossier touchant « la couronne nord de Montréal », selon sa porte-parole, la sergente Martine Isabelle.

En outre, les policiers enquêtent sur le contrat d’agrandissement de la station d’épuration des eaux usées de Boisbriand, accordé en 2007 à Constructions Infrabec. Un contrat dont les coûts ont presque doublé en deux ans pour dépasser les 30 millions de dollars. C’est d’ailleurs chez cette entreprise de Boisbriand que l’opération Marteau a réalisé sa toute première perquisition, le 1er décembre dernier.

« Une surprise »

La firme Roche Ltée avait reçu le mandat de la Ville de Boisbriand de préparer les plans et devis de ce projet, ainsi que de surveiller les travaux.

« On ne connaît pas ce qui est visé par les mandats de perquisition. Nous ne doutons aucunement de l’intégrité de nos gens. Mais nous allons collaborer pleinement à l’enquête », a fait savoir un porte-parole de Roche à Québec, Jacques Thivierge, en concédant que cette opération policière était « une surprise ».

Selon des résolutions adoptées par le conseil municipal de Boisbriand en mai 2006, Roche avait également été chargée de la « préparation de la demande d’aide financière » au programme gouvernemental « Fonds sur l’infrastructure municipale rurale » , en plus d’adresser au ministère de l’Environnement les demandes d’autorisation pour l’exécution de ces travaux, « pour et au nom de la Ville ».

De fait, en février 2007, Ottawa et Québec annonçaient l’octroi d’une subvention de 11 millions de dollars pour ces travaux, à même les fonds publics consacrés aux infrastructures.

Aucune arrestation n’a été effectuée, hier. La SQ invite toute personne susceptible de les informer relativement à ce dossier à contacter ses enquêteurs au numéro 1-888-444-1701.

Infrabec — qui a obtenu plus de la moitié des contrats à Boisbriand entre 2003 et 2008, pour une valeur totale de plus de 50 millions de dollars — avait été la seule soumissionnaire à répondre à l’appel d’offres pour ce projet, malgré l’intérêt de plusieurs concurrentes. En janvier dernier, l’escouade Marteau a rendu visite à une demi-douzaine d’entrepreneurs du nord de Montréal ( notamment chez Simard-Beaudry Construction, de l’homme d’affaires Tony Accurso, et Construction Frank Catania) relativement à cette affaire.

Le vice-président d’Infrabec, Lino Zambito, est aussi sous enquête du Directeur général des élections du Québec, depuis que l’émission Enquête a diffusé une conversation où il tentait de convaincre les deux conseillers de l’opposition de Boisbriand de laisser le champ libre à la réélection de l’ex-mairesse, Sylvie Saint-Jean, et ainsi « éviter des élections ».


Source: Site web du Journal de Québec

gouvernement.qc.ca

Opération Marteau: Perquisitions chez Roche
« le: avril 18, 2010, 10:57:33 pm »

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6052
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Opération Marteau: Une première à Québec
« Réponse #1 le: avril 18, 2010, 11:01:42 pm »
Une première à Québec

(ET) L’Opération Marteau a créé deux précédents, hier, en menant la première perquisition de sa courte histoire dans la région de Québec, mais aussi en visitant les bureaux d’une firme de génie-conseil.

Toutes les perquisitions préalablement effectuées par l’escouade spécialisée de la SQ depuis l’hiver der nier visaient des entrepreneurs en construction, sur la couronne nord de Montréal. Ironie du sort, la première entreprise de la région de la capitale visitée s’avère l’ex-employeur du ministre du Travail, Sam Hamad, qui y a occupé un poste de haut dirigeant avant de faire le saut en politique.

Le 22 octobre dernier, le ministre Hamad et ses collègues de la Sécurité publique, Jacques Dupuis, et du Revenu, Robert Dutil, ont annoncé un train de mesures pour faire le ménage dans l’industrie de la construction.

En plus de l’opération Marteau pour s’attaquer à la corruption, la collusion et la fraude, Québec a déployé des « moyens additionnels » pour lutter contre l’intimidation sur les chantiers, l’évasion fiscale et le blanchiment d’argent. Le gouvernement veut resserrer le processus d’appel d’offres et « contrer à la source l’infiltration du crime organisé » dans cette industrie.

Un leader au Canada

Roche Ltée est la première firme d’ingénieursconseils visitée par l’opération Marteau. L’une « des plus importantes compagnies d’ingénierieconstruction au Canada » , elle compte plus de 1 400 employés en ses rangs et « des milliers de réalisations au Québec (...) et à travers le monde » , a rappelé la firme dans un communiqué émis hier.

Roche a notamment contribué à la construction du Centre mère-enfant du CHUL, à la réfection du boulevard Henri-Bourassa et de la nouvelle « route du Parc » (73), en plus de l’érection du Complexe de soccer Chauveau.

Les entreprises de génie-conseil n’ont pas été épargnées par les partisans d’une enquête publique (parmi lesquels se retrouve l’Ordre des ingénieurs du Québec) en raison de leurs prétendus liens étroits avec les pouvoirs publics et les gros joueurs de la construction.

En décembre, l’ADQ a pointé du doigt plusieurs de ces firmes (dont les employés ont contribué à la caisse du Parti libéral) qui ont bénéficié de généreux contrats du ministère des Transports, sans appel d’offres.


Source: Site web du Journal de Québec

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!