avril 06, 2020, 09:04:06 am

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Hydro défend ses choix  (Lu 1095 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6052
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Hydro défend ses choix
« le: février 07, 2011, 11:48:36 am »
Hydro défend ses choix

Par Olivier Bourque

Un documentaire-choc qui questionne le coût des nouveaux barrages comme celui de la Romaine et le peu d’empressement d’Hydro-Québec à investir et développer dans les énergies vertes a fait réagir la société d’État.

En entrevue, Hydro-Québec a affirmé que le coût qu’elle a longtemps évoqué (9 à 10 cents le kWh) ne tient plus. Aux taux d’emprunts actuels, le coût du projet de la Romaine incluant le transport de l’électricité s’établit maintenant à 6,4 cents le kWh, selon la société d’État.

« Les taux d’intérêt sont plus bas qu’ils l’étaient à l’époque et naturellement HydroQuébec en profite aussi » , a indiqué le porte-parole d’Hydro-Québec, Marc-Brian Chamberland. Il a affirmé que le projet sera rentable.

Mais il avoue que lorsqu’on tient compte des redevances hydrauliques, des taxes perçues par le gouvernement et du rendement, le coût s’approche davantage de celui évoqué dans les documents d’Hydro-Québec sur le développement de la Romaine, soit 9 à 10 cents le kWh.

Selon le spécialiste de l’énergie et professeur à l’Université Laval, =31&tx_fsgprofs_pi1[backPid]=60]Jean-Thomas Bernard, qui s’est toujours opposé au développement de la Romaine, Hydro-Québec utilise maintenant une nouvelle manière de calculer qui amortit les coûts sur une période de temps qui peut aller jusqu’à 100 ans.

« Il y a évidemment une baisse réelle qui résulte de la baisse des taux d’intérêt. Mais grosso modo, le coût du développement n’a pas changé » , a-t-il affirmé en entrevue téléphonique.

Cinq cents le kWh

Le documentaire Chercher le courant, sorti vendredi dernier, affirme que le développement de la Romaine va endetter la société d’État qui développe le projet à 10 cents le kWh et qui doit servir principalement pour les exportations.

Or, les clients américains achètent généralement l’électricité provenant d’Hydro-Québec aux alentours de 5 cents le kWh. Par exemple, le prix de départ du contrat récemment signé avec le Vermont est de 5,8 cents le kWh. Mais la société d’État affirme que ce prix est appelé à évoluer en fonction du marché.

Le documentaire se questionne également sur la frilosité d’Hydro-Québec de se lancer dans d’autres énergies vertes qui seraient moins dispendieuses, notamment la géothermie, l’éolien, les biogaz, ou d’appuyer sur les initiatives d’efficacité énergétique.

Selon le coréalisateur Nicolas Boisclair, qui a utilisé notamment des chiffres d’Hydro-Québec et consulté de nombreux experts, le Québec doit se tourner vers d’autres sources que l’hydro-électricité.

« Nous avons besoin d’incitatifs pour aller de l’avant avec ces types d’énergie. On le voit dans le documentaire, Montréal reçoit autant d’ensoleillement que Barcelone, nous avons beaucoup de vents… Il faut explorer ces pistes avant d’aller harnacher nos rivières » , a-t-il indiqué.


Source: Site web du Journal de Québec

gouvernement.qc.ca

Hydro défend ses choix
« le: février 07, 2011, 11:48:36 am »

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!