mai 27, 2020, 05:27:28 pm

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Restos des casinos: Près de 60M$ de pertes en 13 ans  (Lu 1513 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6053
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Restos des casinos: Près de 60M$ de pertes en 13 ans
« le: février 07, 2011, 11:53:30 am »
Près de 60 millions $ de pertes en 13 ans

Par Mathieu Turbide

Il n’y a pas que les joueurs qui perdent gros dans les casinos de Loto-Québec, les restaurants aussi.

Selon des documents obtenus par Le Journal de Montréal, la quinzaine de restaurants opérés par le gouvernement dans les quatre casinos du Québec ont perdu près de 60 millions $, entre 1995 et 2007.

Loto-Québec gère actuellement 15 restaurants et une dizaine de bars dans ses quatre casinos de Montréal, Charlevoix, Gatineau et Mont-Tremblant. Si deux de ces restaurants, le Nuances de Montréal et le Baccara de Gatineau, figurent parmi les meilleures tables du Québec, Loto-Québec possède aussi quelques casse-croûte et restaurants buffets, beaucoup moins coûteux à opérer.

L’analyse des états financiers de la société Resto-Casino inc. (aujourd’hui fusionnée avec la Société des casinos du Québec) – montre que Loto-Québec a perdu en moyenne 4,5 M$ par année avec les restaurants de ses casinos.

Mis à part les années 1997-1998 à 2000-2001, où Resto-Casino a réussi à dégager des profits, le groupe de restaurants a enregistré des pertes importantes, allant jusqu’à près de 11 M$ dans la seule année 2002-2003.

« Certainement mal géré »

« Il n’y a pas un restaurant privé qui serait encore ouvert dans ces conditions-là » , souligne le vice-président de l’Association des restaurateurs du Québec, François Meunier.

Jacques Boisseau, propriétaire depuis plus de 30 ans du Café Cherrier, à Montréal, n’est pas surpris des pertes subies par Loto-Québec, mais il comprend difficilement qu’on puisse ainsi se permettre de perdre autant d’argent.

« Je peux pas comprendre comment ils arrivent à perdre de l’argent, avec toute la clientèle qu’ils ont et surtout aux prix qu’ils demandent. C’est certainement mal géré » , dit-il.

« Il y a des règles simples en restauration, ajoute-t-il, comme celle du un-tiers-un-tiers-un-tiers : un tiers de tes dépenses pour les salaires, un tiers pour le food cost ( coût des aliments) et un tiers pour les frais fixes et le profit. À 80 % de frais, c’est pas étonnant qu’ils perdent de l’argent » .

C’est d’ailleurs là où la gestion des restaurants de Loto-Québec se distingue des restaurants privés. Les salaires à eux seuls comptent pour 40 à 50 % des revenus, selon les années, ce qui est beaucoup plus élevé que la norme de l’industrie.

La moyenne des frais fixes d’opération des restaurants des casinos est de 78 %. En 2004, c’était plus de 85 % des revenus qui allaient en salaires et en frais fixes.

Les états financiers de Resto-Casino inc. révèlent que la compagnie « a bénéficié de plusieurs services relatifs à l’administration de ses ressources humaines, matérielles et financières de la part d’une des filiales de Loto-Québec, lesquels lui ont été offerts gratuitement » .


Source: Site web du Journal de Québec

gouvernement.qc.ca

Restos des casinos: Près de 60M$ de pertes en 13 ans
« le: février 07, 2011, 11:53:30 am »

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!