juillet 25, 2021, 03:37:36 pm

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: Charest: Un discours de sortie?  (Lu 1333 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6053
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Charest: Un discours de sortie?
« le: février 25, 2011, 12:33:00 am »
Un discours de sortie?

Le premier ministre Jean Charest a de la suite dans les idées.

Il y a deux ans, il disait avoir les deux mains sur le volant. Hier, dans son discours d’ouverture de la nouvelle session, il a présenté ses cinq priorités comme « les cinq doigts de notre main » , soit l’éducation, l’emploi, l’environnement, les ressources naturelles et la santé.

C’est un discours à deux niveaux qu’a présenté le premier ministre, mélangeant assez habilement une certaine élévation d’esprit et des mesures susceptibles de plaire à des clientèles bien ciblées, les aînés et les familles notamment.

Il est assez rare que la culture accapare les premiers mots d’un message inaugural, mais il était évident que l’on voulait donner une certaine hauteur à ce discours de relance politique, loin des odeurs nauséabondes des derniers mois. Avec des accents lyriques, M. Charest a pu conclure cette partie en disant qu’il « est incontestable que le Québec est parmi ce que l’humanité a de mieux à offrir » . Jolie formule, plutôt flatteuse pour notre ego collectif.

DU FLOU

Le discours lui-même annonçait une série d’initiatives dont certaines frappent l’imagination. Malheureusement, ces engagements étaient soit vagues, ou il manquait le budget ou un calendrier d’implantation. Le Plan Nord demeure aussi énigmatique, mais le premier ministre évoque le chantier de la Manic ou de la baie James pour multiplier son impact.

Dans le cas du gaz de schiste, le gouvernement a compris le message et va resserrer les règles et hausser les redevances en attendant le rapport du BAPE.

Le développement de la filière de la voiture et du transport électriques tombe sous le sens au Québec, mais encore là, il fallait se contenter d’une intention générale bien sibylline.

Depuis des mois, le réseau social réclame de mettre des ressources pour permettre aux gens âgés de demeurer à la maison, évitant d’être logés dans des foyers où les soins sont, pour le moins, inégaux et ajustés au portefeuille du client. Le premier ministre a annoncé une stratégie appelée « Vieillir chez soi » . D’où viendra l’argent? Et on parle tout de même ici de 100 millions de dollars au départ.

QUESTION DE TEMPS

En éducation, le gouvernement a la volonté de donner un coup de barre sérieux. Retour du vouvoiement, bien sûr, cours de civisme, mais surtout une immersion en anglais en sixième année. Ce sont des mesures qui devraient plaire aux parents et qui sont largement inspirées du credo adéquiste. On ne peut qu’applaudir à l’idée de moderniser l’école avec des tableaux interactifs, des portables pour les profs, des équipements scolaires mis à niveau, des uniformes pour les équipes... mais combien ça coûte et qui va superviser la mise en place?

Des malicieux faisaient remarquer hier que, dans certaines régions du Québec, on n’est toujours pas branché sur la haute vitesse!

Jean Charest a livré hier son cinquième discours d’ouverture, et le dernier sans doute avant des élections. Fraîchement élu en 2003, il avait parlé de « six grands travaux » , dont le coeur était la réingénierie de l’État, qui ne s’est jamais matérialisée. Huit ans plus tard, outre les grandes envolées, ce discours est plus au ras des pâquerettes.

Le premier ministre Charest dispose-t-il du temps nécessaire pour aller au bout de ces engagements? On verra bien s’il a perdu la main.


Source: Site web du Journal de Québec

gouvernement.qc.ca

Charest: Un discours de sortie?
« le: février 25, 2011, 12:33:00 am »

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!