août 10, 2020, 01:00:52 am

MBNX Domain Names - Lowest Prices!

Auteur Sujet: BAPE - Rapport sur les gaz de schiste: Défaite pour Charest  (Lu 1447 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6053
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
Une défaite pour Charest, selon Khadir

Le gouvernement Charest vient d’accuser une cuisante défaite avec les conclusions du rapport du BAPE sur les gaz de schiste, estime le député de Québec solidaire, Amir Khadir.

« Sur toute la ligne, c’est un désaveu du gouvernement libéral! » a soutenu le représentant du comté de Mercier, lors d’un entretien avec le Journal.

Selon lui, les conclusions du rapport du BAPE sur les gaz de schiste démontrent hors de tout doute que le gouvernement a mal agi depuis le début dans ce dossier, qu’il a fait preuve d’imprudence et de précipitation.

Il y a quelques mois, le représentant du comté de Mercier avait vertement critiqué le mandat donné au BAPE par le gouvernement, le trouvant trop restreint.

Aux yeux de M. Khadir, malgré toutes les précautions prises par Jean Charest et ses troupes pour tenter de « limiter » et même de « menotter » les commissaires, force est de constater que le gouvernement a échoué.

« Le BAPE a été obligé, sous la pression populaire, de dire non, la job n’a pas été bien faite, vous devez reculer », a-t-il insisté. Je pense que c’est une victoire pour les citoyens. »

Le député Khadir est cependant déçu que les commissaires n’aient pas recommandé un moratoire, alors que tous leurs arguments allaient en ce sens.

Ce dernier persiste à dire que c’est d’un moratoire qu’on a besoin au Québec et s’inquiète de la porte qui est laissée ouverte à des forages pour des fins d’évaluation.

Le député solidaire croit qu’il y a suffisamment d’études aux États-Unis et en Colombie-Britannique pour nous en apprendre plus sur la filière des gaz de schiste sans qu’on soit obligé de courir des risques inutiles.

« On n’a pas besoin de saccager la nappe phréatique chez nous sous prétexte qu’il faut évaluer. J’invite le ministre à voir le documentaire Gasland sur l’exploration et l’exploitation des gaz de shale. »


Source: Site web du Journal de Québec

gouvernement.qc.ca


Hors ligne editeur

  • Administrator
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 6053
  • Sexe: Homme
    • Voir le profil
    • Forum gouvernemental québécois
    • E-mail
BAPE - Rapport sur les gaz de schiste: Petite victoire pour les écolos
« Réponse #1 le: mars 09, 2011, 12:04:23 pm »
Petite victoire pour les écolos

L’industrie gazière ne pourra pas entamer de nouveaux projets avant qu’une évaluation stratégique ne soit réalisée. Les environnementalistes sont satisfaits.

Le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) a en effet estimé dans son rapport, rendu public hier, que le gouvernement ne dispose pas des outils suffisants pour autoriser l’exploitation du gaz à grande échelle.

« Je pense que le BAPE et le gouver nement ont sauvé les meubles, a commenté André Bélisle, président de l’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA). C’est un grand pas dans la bonne direction. En plus, le gouvernement a admis qu’il manque de connaissances sur les gaz de schiste. »

Selon M. Bélisle, le BAPE va également dans le sens des écologistes en proposant au gouvernement que le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs ( MDDEP) soit responsable de l’encadrement de cette industrie à la place du ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF), ce qui devrait favoriser la surveillance et le contrôle intégré des ressources.

« C’est plus ou moins l’annonce de la fin du modèle à guichet unique qui est préconisé par l’industrie, a dit le président de l’AQLPA. Le gouvernement semble d’accord pour y mettre fin et c’est une très bonne nouvelle. »

Le président de Maître chez nous, Daniel Breton, a affirmé que le rapport du BAPE désavoue la démarche entreprise par le gouvernement Charest, plus particulièrement la position de la vice-première ministre Nathalie Normandeau. « Le rapport confirme que nos dirigeants ont fait preuve d’un manque flagrant de rigueur. Le gouvernement devra également réviser la loi qui encadre les ressources naturelles (Loi sur les mines) pour en faire une nouvelle réglementation efficace et moderne », a-t-il expliqué.

Le cofondateur et coordonnateur général d’Équiterre, Sidney Ribaux, s’est dit très favorable aux recommandations du BAPE, qui correspondent à la quasi-totalité des objectifs de son mouvement.

« Cette éventuelle étude que le gouvernement veut mettre en place est inspirée en bonne partie par nos propres suggestions. Même si nous demandions un moratoire, ce temps d’arrêt proposé par le ministre Arcand nous convient dans l’ensemble. Cela permettra de mieux évaluer la ressource et les impacts de son exploitation sur l’environnement et la société. »

Satisfaits mais prudents

Au dire de tous les intervenants interrogés, la position du gouvernement s’apparente étrangement à un « moratoire déguisé en temps d’arrêt » , même si les puits déjà forés pourront continuer d’être exploités.

« Je suis soulagé de cette pause, mais je demeure sceptique, a dit pour sa part le metteur en scène et militant Dominic Champagne, au réseau LCN. On sait qu’il y a eu collusion entre l’industrie gazière et le gouvernement. Nous, les citoyens, nous devrons demeurer prudents et suivre avec grande attention les travaux de l’éventuelle étude environnementale au cours des deux prochaines années. »

Jusqu’à maintenant, le gouvernement libéral de Jean Charest avait catégoriquement refusé un moratoire sur l’exploration et l’exploitation du gaz de schiste au Québec, mais il avait confié en août dernier un mandat spécial au BAPE pour faire la lumière sur cette industrie qui a développé jusqu’à présent 31 puits dans la province, dont 18 ont déjà connu la fracturation hydraulique.


Source: Site web du Journal de Québec

 

MBNX Domain Names - Lowest Prices!